Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 10:30

Itinérance

Femmes aux cheveux fleuris dans le soleil éclatant de l'été qui arrive. La chaleur monte doucement, l’eau porte sans peine ses reflets moirées. Bach, Schubert, Satie colorent l’espace de douces notes portées par le temps. La pianiste au pieds nus joue. Ses doigts ondulent sur le noir et blanc musical, clavier partition, sonorités douceur, pleinitude. De liseron, les enfants tressent les couronnes. Le piano les rend sages, attentifs. Les femmes échangent doucement, assises au bord de l'eau, dans leur belle maturité. Visages que la vie a formé, marqué de l'expérience, mais si doux ; les notes les entourent, traversent l'air, les subliment. Les hommes sont plus loin. Ils s'affairent, oeuvrent à la tâche, fraternels. Le piano cède la place, l'accordéon survient, errance de l'instrument, balade au gré des pas. La Mayenne apprécie, frémit encore de bonheur. Elle coule sans courant, laissant l'eau apaisée, les humains subjugés par la beauté du lieu que la musique éclaire.
Moment de grand plaisir, moment d'éternité, que la vie a fait naitre un beau jour de juillet.

 

Dédicace à Sophie, pianiste aux pieds nus

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 07:34

Hi hi hi...

Le ministère dénonce les erreurs. Ah ? Tiens ? Il en est certainement complètement excempt, lui, comme toute la politique menée depuis plusieurs mois.

J'imagine que la cour des comptes ait dit le contraire... le ministère se serait gaussé, certainement !

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 14:01

Quand nanti rilme avec abruti.

On savait depuis un moment ce que valait ce gugus, maintenant, avec cet épisode où le SDF a un milliard de fois raison d'avoir fait ce qu'il a fait, nous savons que ce photographe n'est qu'un triste imbécile, méconnaissant le droit le plus fondamental de chaque individu : disposer de son image, en tout temps, en tout lieu, en toute circonstance.

Il est encore plus à déplorer que la presse présente quasiment comme magnanime celui qui retire sa plainte.

Le seul qui sort grandi de l'affaire, c'est bien le SDF, dans son plein droit.

J'aurai bien ri que la plainte soit maintenue, c'eût été une belle occasion de voir un crétin passer pour un con !

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 13:57

Ces crétins de journalistes n'ont vraiment que ça à faire. C'est effectivement un non événement. Ceci dit... la réponse de DSK serait-elle métaphorique... si oui... la critique tombe !

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 13:46

TOI

Et si un simple prénom devenait synonyme de bonheur

 

Photographie

Amitié

Travail

Rencontre

Inattendue

Connivence 

Intimité

Amour

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 20:27

Urgentissime... rendez vous ici pour donner votre vote. Si c'est oui ou sans opinion... passez votre chemin !

Nous n'avons qu'une vie, puissions-nous encore la savourer dans nos vieilles années. Et que les nantis payent, c'est bien le moins.

Faites le savoir, faites circuler l'info, c'est important de réduire le oui à peau de chagrin.

Je vous préviens, je ne suis pas rancunier... mais je garderai la liste !

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 15:21

Défense DSK cherche témoin pour salir femme de ménage... un comble !

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 15:17

L'ex patron du FMI est sensible à l'inflation, maintenant, ce n'est plus un secret. Pour autant, au rythme où vont les choses, et quand je dis les choses, je pèse mes mots, ce n'est plus la défense mais bien l'accusation qui risque, en plus, de l'avoir dans le fion !

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 15:05

C'est de la gnognotte !

Retournez plutôt louer cet excellent film de Lelouch : "L'aventure c'est l'aventure" avec cette scène culte où Aldo Maccione subit la torture des scorpions dans le caleçon. Les hurlements de terreur du départ se transforment en un irrepressible fou rire communicatif, ô combien. Le bonheur à l'état pur.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 15:00

Dans son cas, je me demande si une hospitalisation à Lourdes n'eût pas été préférable ?

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 14:33

C'est de la colère...

Les caporaux aux ordres tirent à boulet rouge sur tout ce qui coûte, au mépris de ce que cela recouvre de sauvegarde des valeurs préservées par nos anciens.

Ici, cet internat, réservé aux enfants de parents à profession itinérante qui ferme après avoir élargi le champ de son activité sur ordre de l'inspection académique. Cette même inspection académique n'a même pas daigné laisser le temps nécessaire pour analyser si l'expérience était ou non fructueuse... Cette même inspection qui a sali les gens et leur travail pour se donner bonne conscience de fermer l'établissement en donnant à l'extérieur une image désatreuse du travail des fonctionnaires impliqués. Mensonge, ignominie.

 

Pour la première fois de ma vie professionnelle, j'ai pleuré sur le massacre programmé du service public d'éducation. Quand je suis entré au service de l'Etat, je l'ai fait, non pas par sacerdoce mais bien parce que les valeurs défendues étaient les miennes et que je trouvais fantastique de pouvoir les transmettre aux enfants, société de demain.

 

Je vous livre ici le discours poignant fait par une collègue avec qui j'ai aimé travailler, parce qu'elle a toujours servi l'état, à travers son action au bénéfice des enfants un peu "pas comme les autres", discours fait devant une salle béate d'effroi.

 

"En 1880, 1881, et 1882, Jules Ferry édicte trois lois qui rendent l'école respectivement laïque, gratuite, et obligatoire. C'est la base de ce que l'on a appelé "l'école de la IIIe République", mais qui est à l'origine de notre école actuelle.

Il est aussi l'inspirateur d'une organisation exemplaire du système de formation des maîtres : ces hommes graves vêtus de noirs, les "hussards noirs de la république", écrira Charles Péguy, véritables missionnaires laïcs, qui répandront dans les campagnes leur idéal de laïcité, de tolérance, et d'un savoir rationnel et éclairé. Ils étaient chargés d’une mission fondamentale : assurer l'instruction obligatoire, gratuite et laïque de tous les garçons et de toutes les filles de France afin de, comme l'avait déclaré Jules Ferry dès 1870, « faire disparaître la dernière, la plus redoutable des inégalités qui vient de la naissance, l'inégalité d'éducation ».

Je croyais, 130 ans plus tard, que cette mission était toujours la même.

Pourtant, il m’a fallu annoncer au mois d’avril à 14 enfants et à leurs parents  que malgré les sacrifices qu’ils faisaient pour suivre une scolarité régulière, l’Education nationale fermait l’internat.

Pourtant, il m’a fallu annoncer à mes collègues que la mission d’accompagnement scolaire et éducatif de ces enfants qui leur avait été confiée depuis des années n’était plus reconnue par l’Education Nationale.

Bien sûr, cela ne concerne ici et maintenant que 14 enfants (et non pas 5), 3 enseignants (et non pas 5), 2 assistants d’éducation et 1 lingère.

Mais n’y aurait-il pas d’autres exemples autour de nous ?

Alors, devons-nous aujourd’hui redéfinir le postulat de départ :

L’instruction obligatoire, gratuite et laïque au service de l’inégalité d’éducation ?

 

Je finirai par une citation de Charles Péguy extrait de L’argent du 16 février 1913

 

« Je voudrais dire quelque jour, et je voudrais être capable de le dire dignement, dans quelle amitié, dans quel beau climat d’honneur et de fidélité vivait alors notre enseignement primaire. Je voudrais faire un portrait de tous mes maîtres. Tous m’ont suivi, tous me sont restés obstinément fidèles dans toutes les pauvretés de ma difficile carrière. Ils croyaient, et si je puis dire ils pratiquaient que d’être maître et élèves, cela constitue une liaison sacrée et  que l’on n’a pas seulement des devoirs envers ses maîtres mais que l’on en a aussi et peut-être surtout envers ses élèves. Car enfin ses élèves, on les a faits. Et c’est assez grave. »

 

Merci à tous celles et ceux qui ont travaillé avec nous."

 

Merci à toi, chère collègue, de nous avoir rappelé tout cela, de nous avoir galvanisés pour qu'en 2012, ces saloperies passent derrière !

C'est de la colère...

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 14:27

Résultat d'une politique calamiteuse où le mot travail a perdu son sens au profit du concept de mafia et d'argent gagné facilement. Si on ajoute à cela la suppression des postes de tous ceux qui, de près ou de loin, essaient dans leur quotidien de prévenir la délinquance, on ne s'étonnera pas d'en arriver là. J'étais optimiste quand je pensais qu'il y aurait besoin de plus de police, de plus de justice dans 10 ou 15 ans... nous y sommes. Bravo l'élu !

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 11:10

Une porte qui s'ouvre

Un regard étonné

Un sourire de plaisir

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 11:07

A bien y réfléchir, quand un enfant qui la maison, il y en plus pour les autres... en conséquence le dicton prend tout son sens

"Partir... c'est nourrir un peu"

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 10:37

Les changements de juillet...

L'€uro est détrôné par un nouvel indicateur économique, le RSAS (Revenu de Solidarité Active Seul)

A cet indice là, le mariage litho-princier aura juste coûté 8565,5 RSAS... sans les à côtés ! Soit ce qui permet à une seule personne de vivre indignement durant 713 ans.

Si l'on considère le potentiel de vie d'un RSASiste, qui hésite à se soigner, qui mange ce qu'il peut, qui se chauffe à l'énergie du désespoir, soit environ 60 ans, on peut estimer que le coût du mariage litho-princier permettrait à 11,9 RSASistes de vivre pleinement leur misère, pas mal non ?

Une dernière question... quand est-ce qu'on les bouffe, les nantis ?

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 05:39

Amusant...

Proposition pour soigner l'addiction à la chose : passer une heure sur chaque application, enchainer les heures avec interdiction d'aller aux toilettes... Terrifiant non ?

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 19:53

Non mais qu'est-ce que c'est que ce cirque ?

Rien à faire, le fric sent la merde, que ce soit celui récupéré par une femme qui en a peut-être besoin pour vivre ou que ce soit celui qui permet à un bandard fou nanti de se payer la meilleure défense qui soit.

C'est à vomir !

Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 15:29

Eh... l'élu, et toi, tu ne vivrais pas au dessus de NOS moyens ???

Allez, répète après moi

- je ne ferai plus la fête au Fouquet's

- je ne me ferai plus acheter par un voyage sur un yacht privé

- je n'irai plus faire mes amplettes à New-york au

- ...

Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 15:27

Intérim : Harlem Désir... d'avenir ??? Oups !

Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 15:23

Ce qui va changer le 1er juillet...

 

Ce qui ne changera pas, c'est la considération que j'ai pour l'élu et ses sbires, basse, très basse. Enfin, il ne faut jamais dire jamais. Qui sait, la considération peut bouger... vers le bas !

Partager cet article
Repost0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 20:06

Il reste donc 3,5 ans pour trouver le garçon d'étage qui fera chuter Madame...

Partager cet article
Repost0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 06:51

Fat Boy Slim à fond la caisse sur la chaîne HI-FI, satisfaction d'une année de travail qui s'achève sur la confiance, l'envie de faire malgré la connerie des décideurs-petits épiciers (ceux qui pourraient dire un jour avec l'air imbécile des crétins décerébrés : "j'avais des ordres... "), plaisir d'oser enfin décider seul, de choisir ce que sera demain, capacité naissante à regarder hier sans pleurer, bonheur de cette envie retrouvée de vivre, pleinement,  ce qui reste de notre si court passage en ce monde. Merci à qui ? A vous tous, bien sur mais plus encore à toi, toi qui sais !

Partager cet article
Repost0
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 20:55

Un peu triste qu'elle ait confondu soul et saoule, car elle a un vrai talent ! On a frisé l'incident quand elle a voulu chanter une bourrée...

Partager cet article
Repost0
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 19:50

Dis donc l'élu, si t'arrêtais de nous prendre pour des cons...

Annonce de ne pas fermer de classes... OK, mais un nombre très conséquent de postes qui seront récupérés, cherchez où... ben dans les RASED, entre autre, puisque les collègues de ce instances ne sont pas titulaires d'une classe mais prennent en charge les élèves en difficullé desdites classes.

Ce n'est pas une politique transparente, c'est de la démagogie faux cul !

Partager cet article
Repost0
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 11:17

L'Escherichia coli ? ... quelle malpropre !

Partager cet article
Repost0