Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 16:34

Si vous voulez briller au prochain congrès des coprologues intimistes, ne dites pas :

"j'ai lâché dix perles sur le canapé"

mais plus élégamment

"j'ai eu dix vents sur le sofa"

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 15:37

En 1991, au sortir de la grotte éponyme, le plongeur Henri Cosquer s'exclama : "Maintenant, égouttez moi... !"

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 15:34

Le rat, statistiquement, en écoeure plus d'un... d'où son nom : le rat dégoût.

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 15:24

Ai-je le dégoût du goût d'égout

ou du goût des gars ?

Et si Degas l'a, le goût des gars

des gars roux, tel un loup

et non un goût roux, tel Garou,

a-t-il un goût d'égout ?

Quels dégâts, quel dégoût !

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 20:59

Ami, quand tu dis à une gente damoiselle dénudée

"Voulez-vous que je vous jette à la rue"

souhaite qu'elle comprenne la contrepèterie et qu'elle apprécie la gaudriole. Dans le cas contraire, tu t'en prends une !

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 20:56

Si tu veux bien finir ta soirée, ne dis pas

"Ouaaahhh, t'as une sacré collection de godes... "

mais plutot

"Chère amie, vous avez beaucoup de sex appeal ! "

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 11:24

Utilisable pour le bricolage en milieu domestique humide, une nouveauté dans les NAC* :

l'home grenouille.

NAC : Nouveaux Animaux de Compagnie

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 11:18

La cuisse d'homme-grenouille ne se frit pas au beurre mais à l'huile de palme... c'est bien connu. Et si c'est trop fort, une bonne combinaison : masque la chose avec une petite sauce où tuba des œufs...

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 11:08

On connait bien le Périgord noir, réputé pour son foie gras, ses cèpes, ses confis. On connait moins le Black Berry... quand à ses spécialités culinaires ?!?

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 14:53

Une étude italienne va nous rendre moins bête avec nos animaux de compagnie. En effet, l'humeur du chien peut maintenant se lire à l'observation des mouvements de sa queue sur un plan horizontal, à gauche, mauvais poil et stressé, à droite, content et détendu.

Finalement, c'est un peu comme pour l'homme, il n'y a que le plan qui varie, plan dans lequel le mouvement se ferait plutôt du bas vers le haut. Je ne vous dis évidemment pas quand l'homme est content.

Une autre différence avec son ami le chien, dans ce cas là, s'il est content, c'est parce qu'il est... tendu !

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 11:38

Bientôt des taxis sans chauffeur !?! Une alternative à la crise actuelle avec les taxis sans clients et les chauffeurs sans taxi ??? On n'arrête pas le progrès.

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 15:16

Parfois, la cuisine me laisse dubitatif, ce qui ne veut pas dire... on le sait ; donc voilà, je lis dans une recette qu'il faut une certaine quantité de sucre impalpable.

Sucre, je sais ce que c'est. Impalpable, j'ai mon idée... mais sucre impalpable !?!

J'hallucine, vertige de l'amour culinaire, comment faire ma recette si je ne puis palper mon sucre ?

Merdouille... Le train de questions arrive sans freiner en dépit de toutes règles de sécurité en gare de mon inquiétude : Où en trouver ? Comment le peser ? Comment transporter ce foutu produit ? Qui plus est, puis-je régler le sucre impalpable avec de l'argent virtuel ?

Croyez moi, le sucre impalpable rend l'angoisse perceptible !

Enfin, Dieu étant miséricorlui-même, Allah de taille non négligeable et Yahvé plus grand chose, la lumière en mon esprit point ; je me résous dans l'instant à clavarder avec l'omniprésent moteur de recherche auprès duquel big brother fait pâle figure. Celui-ci, le moteur, pas big brother, avec qui j'entretiens somme toute assez peu de relations, accepte de m'instruire.

Et bien sachez-le, et si c'est déjà fait, divulguez la parole, le sucre impalpable n'est, ni plus, ni moins, que du sucre glace.

Me voici sauvé. Du sucre glace, je sais ce que c'est ! J'ai donc chaussé donc mes patins de compétition et endossé ma glacière afin de rapporter le divin aliment avant qu'il fonde...

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 15:11
HAPPE HéROS

"Mireille, bon dieu, t'as encore oublié les Chipsters... "

"Tu me pompes Serge, t'as qu'à faire les courses toi même !"

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 15:05

Et dire qu'à l'heure où tu lis ce post, il est précisément 17h42 quelque part dans le monde. Etonnant non ?

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 14:30

Gris. De cheveux, de moustache, gris du tailleur et du costume, gris dehors, gris dedans. Ils sont face à face, le repas achevé. Lui, sirotant un café, elle, les yeux dans le lointain. regard de chouette. Tête à droite, tète à gauche, elle ne voit pas ce qu'elle regarde. Lui, regard figé, tasse à la lèvre, petites lampées, la vue n'outrepasse pas le verre de lunette. Immobiles ou quasi. Elle, les yeux s'animent à peine, cherchent vainement alentour ce qui réveillerait le dedans. Lui, toujours au goutte à goutte éthiopien, kawa trop chaud peut-être ? Le temps passe, un temps las. Le regard dèjà morne s'éteind, l'ennui les envahit, ou l'inertie du quotidien. Je te connais trop bien, tu me devines au jour le jour. Tu ne m'étonnes plus, je ne t'apporte rien. Trop de jours en commun ?...

Soudain le mouvement ; il se dresse, se meut vers elle qui se lève à son tour, s'approchant du manteau qu'avec délicatesse il tend. Elle l'enfile sans bruit et dans le même élan, il la prend par le bras. Sans un mot, comme avant, ils quittent la brasserie, traversent la grand place, s'enfoncent dans la nuit...

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 14:15

2 novembre 2013, 2000ème post !

Depuis le 19 septembre 2010,

à dire jour d'édition du 1er post,

il y a donc 1141 jours,

vous avez été

5399 visiteurs uniques

à venir surfer sur ce blog,

soit une moyenne de 4,73 visiteurs par jour

donc, 4 sains

et un légèrement diminué.

Vous avez consulté

19321 pages,

soit une moyenne de 16,93 pages par jour ;

la dernière page n'est donc jamais lue jusqu'au bout !

Un effort, que diable...

De mon côté, j'ai commis une moyenne

de 1,75 posts par jour,

ce qui témoigne d'un travail pas toujours achevé !

Ceci dit, grand merci à vous toutes et tous.

Je vous embrasse tous et surtout toutes.

Et bien sur... ne lâchez pas

Continuez le surf !

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 19:35

Par pure bonté pour vous, chèr(e)s surfeurs/surfeuses, je n'ai pas mis l'odeur...

LA LAINE DE CHAT CALE
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 19:03

Question existentielle

Est-il préférable de mettre de l'apprêt avant l'Avent ou plutôt après l'Avent ? D'autant que ce faisant, si on loupe l'Avent, il faut le faire à l'Avent d'après, puisque de toute façon, l'Avent d'avant est derrière. Nonobstant cette contrainte temporelle, faut-il ce faire en lavant l'apprêt, avant ou après l'Avent, l'actuel, ou l'Avant d'après ? C'est selon. Pour cela, il faut repérer un moulin au long d'un ru, car s'il s'agit d'un moulin à vent, c'est bien aussi mais c'est plutôt fait pour sécher l'apprêt, celui d'avant ou d'après l'Avent, mouillé en le lavant, pas l'Avent... l'apprêt !

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 18:58

L'Helvète Guillaume aimerait beaucoup qu'on le considère comme tel, merci !

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 18:48

J'avoue une petite faiblesse pour les textes de Kaamelott, écrits par ce fondu d'Alexandre Astier. Il y a du bon et du moins bon mais dans les petites pépites, je vous en livre deux que j'aime bien :

"Du passé faisons table en marbre."

 

"Vous dites pas : Qu’est ce qu'il fait chaud… 

vous dites : La chaleur est un plat qui se mange froid. "

Jean-Christophe Hembert, Kaamelott, Livre IV, L’Échelle de Perceval, écrit par Alexandre Astier.
 
Complètement absurde... j'adore.
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 10:39

Conte de fée cirrhotique :

"Il était un foie... "

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 09:15

Contrepéteur, réfléchis bien à cet aphorisme.

C'est le changement de partenaires qui génère la solitude du coureur de fond !

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 10:01

Tu es dyslexique, grand classique, tu confonds b et p, alors évite le berceuse pour endormir ton enfant !

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 15:21

Adepte de l'onanisme, t'as un accident, on te greffe les deux mains...

Du coup, tu te sens moins seul quand tu pratiques !

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 13:01

A force d'être centrifuge, dans dix ans, le tour de France ne passera plus du tout en France. Qui s'en plaindra ?

Partager cet article
Repost0