Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

14 février 2021 7 14 /02 /février /2021 13:31

Trump acquitté. On le savait; mais ça fait râler quand même...

Partager cet article
Repost0
14 février 2021 7 14 /02 /février /2021 09:35

Aujourd'hui 14 février. A part le consumérisme délirant, rien de spécial !

Partager cet article
Repost0
5 février 2021 5 05 /02 /février /2021 09:08

5 février, journée internationale du Nutella, donc de l'huile de palme, donc de la déforestation, donc de calamité écologique... en un mot, une journée internationale de merde.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2021 7 31 /01 /janvier /2021 19:07

Chez les statues, le pot d'échappement est pour le moins curieusement placé

"Eh Marcel, faudrait qu'on y aille sinon on s'ra pas rentrés avant le couvre feu"

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2021 7 31 /01 /janvier /2021 18:55

Si le lion est le roi de la jungle, la lionne serait-elle la reine du Mambo ?

"Pas ce soir Émilienne, j'ai mal au crâne"

"Tu dis ça encore une fois Alcide, je serre les dents ! "

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2021 7 31 /01 /janvier /2021 10:43

Non content de nous avoir refilé Coco19 2.0 variétés-avariées, le pangolin est un gros malpoli

"Frrrbrrr !"

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 10:29

Mesdames, messieurs les policiers du commissariat d'Aubervilliers.

Je comprends bien que la mutation d'une() collègue, qu'un départ en retraite... puissent être fêtés. Moment de convivialité dont nous avons toutes et tous besoin. Moment de partage et de plaisir que nous avons toutes et tous vécu un jour.

Je comprends bien que la situation que nous vivons actuellement soit plus que pesante, tant elle affecte le quotidien de nos relations sociales professionnelles, amicales, familiales. Nous avons toutes et tous, ou presque, un besoin irrépressible du contact humain, de contacts humains.

Je comprends bien, pour l'avoir moi aussi vécu, quand je travaillais encore, au printemps 2020, que le travail en période de pandémie est plus compliqué, plus difficile, plus pesant à de nombreux points de vue. Toutes et tous, au travail, en études, en retraite, nous soufrons des conditions de vie que le virus nous impose.

Je comprends bien qu'il est pénible, parfois agaçant, souvent irritant, d'être contraint dans nos libertés par un gouvernement qui tente de préserver la santé et en même temps l'économie, avec tous les ordres et les contre-ordres qui nous exaspèrent, avec ce que cela a de contradictoire et de stressant.

Mais voilà, nous savons qu'il est raisonnable, au sens fort du terme, de nous protéger et ce faisant de protéger nos proches, notre famille, nos amis, nos copains, nos collègues, nos voisins... Certes, la chose est pour le moins contraignante, mais c'est une partie du prix à payer pour ne pas tomber malade, voire mourir.

Comme vous, mesdames et messieurs les policier(e)s du commissariat d'Aubervilliers, j'ai vécu ce moment pour lequel j'aurais aimé avoir autour de moi celles et ceux qui ont partagé peu ou prou ma vie professionnelle. Pas le moment d'une mutation, non, mais celui du départ ultime, celui de la retraite.

Comme vous, mesdames et messieurs les policier(e)s du commissariat d'Aubervilliers, après avoir été confiné, en télétravail, j'avais hâte de revoir mes collègues, mais aussi, puisque j'étais enseignant, les enfants des écoles, leurs parents, les partenaires communaux, médicaux, sociaux, associatifs... en bref, nos partenaires.

Comme vous, mesdames et messieurs les policier(e)s du commissariat d'Aubervilliers, j'avais envisagé ce moment convivial où, autour d'un verre et de quelques canapés, j'aurais vu défiler mes souvenirs, j'aurais entendu la relation des moments bons et mauvais, les anecdotes, les peines et les joies.

Mais voilà, étant de ces personnes qu'on dit à risque, j'ai mis de côté tout cela. Pour tout pot de départ, je n'ai eu que la brève occasion, lors du premier déconfinement, d'aller boire un verre, un soir de juillet, rapidement, avec deux collègues appréciées. Deux collègues... pas plus.

Je ne m'érige pas en modèle. J'essaie juste d'avoir un peu de bon sens. Ayant quitté l'école en mars pour ne plus y remettre les pieds en cette fin d'année scolaire 2019 - 2020, cela pour raison médicale, je trouvais insensé de revoir d'un coup beaucoup de monde, cela juste pour fêter un évènement, cohérence oblige.

J'avais envisagé alors de laisser passer le temps des vacances, espérant que cette saleté de virus nous aurait laissé tranquille en septembre. Il me restait une journée à travailler, le 31 aout. Je m'étais dit que je pourrais alors dire à toutes et tous le moment de nous retrouver pour fêter mon départ.

Et puis septembre est arrivé, avec encore et toujours ce virus dans nos pattes, ou plutôt dans nos poumons, avec encore et toujours le masque sur le nez, le gel sur les mains et les gestes barrières à respecter, les rassemblements à éviter.

La pandémie perdurait, mettant un terme définitif à l'idée d'organiser un pot de départ. La retraite, c'est dans l'immédiat qu'on la fête. C'est au dernier jour d'une vie professionnelle, ou un peu avant, ou un peu après. Mais plusieurs mois après... ça sent le réchauffé, le goût n'y est plus.

Fataliste de nature, j'ai accepté la chose. Cela n'a pas été de gaité de cœur. J'ai accepté de n'avoir pu revoir mes collègues que le temps d'une dernière journée où les unes et les autres avaient mieux à faire que la fête. Il fallait organiser la rentrée dans les conditions que vous connaissez.

J'ai accepté, le cœur serré, de ne pas pouvoir revoir les élèves avec lesquels j'avais travaillé des années durant. De ne pas discuter de leur évolution avec leurs parents ; parents avec qui j'avais souvent lié des liens de confiance, voire de sympathie.

Je suis donc entré dans ma retraite avec le cœur léger de ne plus avoir à me lever au quotidien pour aller au travail, mais aussi avec une certaine tristesse de n'avoir pu marquer ce moment de vie. Sensation de partir en douce, sans pouvoir dire au revoir.

Alors, mesdames et messieurs les policier(e)s du commissariat d'Aubervilliers, après avoir vu des centaines de personnes faire une rave partie en Bretagne, j'ai éprouvé de la colère contre ces gens que j'estime stupides et irresponsables.

Alors, mesdames et messieurs les policier(e)s du commissariat d'Aubervilliers, après avoir entendu qu'une fête avait été organisée par des élèves de l'école de police de Nîmes à la veille du second confinement, je me suis demandé avec une grande circonspection ce que ces étudiants avaient dans la tête.

Alors, mesdames et messieurs les policier(e)s du commissariat d'Aubervilliers, après avoir entendu que vous, dans votre commissariat, avez transgressé les règles sanitaires les plus élémentaires en fêtant la mutation d'une des vôtres, gradée de surplus, j'ai été atterré par tant de stupidité.

Mesdames et messieurs les policier(e)s du commissariat d'Aubervilliers, vous êtes des irresponsables. Qui plus est, vous avez agi dans le dos de votre commissaire, vous n'avez même pas le courage de vos actes. Ce que vous avez fait est minable, écœurant, indigne. Quelle inconscience.

Mesdames et messieurs les policier(e)s du commissariat d'Aubervilliers, ne venez pas vous plaindre, vous qui devriez être un exemple pour la population, pour les plus jeunes d'entre nous, d'être conspué(e), insulté(e)s, vomi(e)s par une partie de la population, car en agissant comme vous l'avez fait, vous l'aurez bien cherché.

 

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2021 3 27 /01 /janvier /2021 11:49

RIO... non, ne rêvez pas, je ne parle pas du Brésil. RIO pour Référentiel des Identités et de l'Organisation, vous savez, ce numéro que doit porter tout policier ou tout gendarme lors des manifs. Numéro difficile, voire très difficile à voir. On se demande bien pourquoi...

Par curiosité, je suis allé voir à la source.

L'article 4 stipule que le RIO doit être visible, mais rien n'indique qu'il doit être lisible... Ainsi, un RIO caché contrevient à l'arrêté du 24 décembre 2013 ; en revanche, un RIO mal écrit, apposé à l'envers, donc visible, suit l'arrêté. 

On voit bien que le Diable se niche dans les détails ; ainsi, une plainte aura du mal à aboutir si le fonctionnaire arbore un RIO illisible. Du coup, il ne nous reste plus qu'à apprendre à lire à l'envers, ou à invoquer Champollion.

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2021 1 25 /01 /janvier /2021 11:08

Tous les ans, le 25 janvier, c'est la journée de la femme hondurienne... au Honduras. Ailleurs, on s'en tamponne le coquillard.

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2021 7 24 /01 /janvier /2021 12:12
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2021 7 24 /01 /janvier /2021 09:54

Un seul vaccin pour vaincre le virus ET l'angoisse : le vaccin de l'Institut Tasse Peur !

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2021 5 22 /01 /janvier /2021 12:56

Chère Madame Sibeth, vous dont la réflexion et la connaissances nous ont éclairé à l'époque de Coco19 1.0, pouvez-vous sortir de l'ombre nos esprits obscurs.

Si une personne décède entre le premier vaccin et le second dans la lutte pour Coco19 2.0 avarié, est-elle tenue de rendre la première dose et si oui, où se procurer le certificat d'exhumation ?

En cas d'impossibilité, la seconde dose, non utilisée par feu le vacciné par la première dose, pourra-t-elle être considérée comme première dose pour un quidam ? Si non, comment faire, car à l'instar du demi de bière, qui pour être complet doit être servi en mettant la première moitié du liquide au fond du verre et la seconde au dessus. Où tombera la seconde dose si la première manque ?

Certains que votre réponse sera limpide, claire et intelligente, nous vous remercions.

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2021 3 20 /01 /janvier /2021 09:42

20 janvier 2020, enfin est arrivé ce jour tant attendu depuis 4 ans.

En espérant que la procédure de destitution engagée aboutisse pour l'empêcher de revenir à la présidence dans 4 ans...

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2021 2 19 /01 /janvier /2021 12:14

Trump vit ses derniers jours à la Maison Blanche.

Et pourquoi pas plus prosaïquement : Trump vit ses derniers jours !

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2021 1 18 /01 /janvier /2021 19:17

Jusqu'au bout !!! Absolument effarant...

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2021 1 18 /01 /janvier /2021 19:09

Comme je l'ai souvent repris des Tontons flingueurs et écrits dans ces posts : "Les cons ça ose tout... "

mais là, avec l'abruti qui quitte la maison blanche mercredi matin en escomptant des honneurs militaires... on peut dire que les GROS cons, ça ose VRAIMENT tout...

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 13:41

Je viens de recevoir, dans les dizaines de méls importuns et casse-burettes envoyés quotidiennement par les marchands de biscottes à ceux qui crèvent de soif dans le désert du Kalahari, un opus dont le titre est Donnez un coup de fouet à votre visage.

Et une bonne tarte dans la gueule, ça marche aussi ???

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 11:55

One more ! Yes...

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2021 6 09 /01 /janvier /2021 09:25

Finalement, l'actuel président des USA a fait une démonstration magistrale : comment passer en quelques jours du statut d'homme le plus puissant du monde à celui du plus impuissant du monde. Merci Donald.

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2021 4 07 /01 /janvier /2021 10:59

Biden validé par le congrès comme Président élu. Trump réagit :

"Je reconnais ma défaite. Mais quand même... j'ai gagné !"

On n'en sortira que le jour où ce malade fermera les yeux.

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2021 3 06 /01 /janvier /2021 10:41

Si le dernier sénateur à être élu en Georgie aux USA ce jour est démocrate, ce sera champagne ! Et ça, moins pour le plaisir de voir Biden libre de présider comme il l'entend que celui de voir le peroxydé la prendre bien profond jusqu'à la glotte.

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2021 2 05 /01 /janvier /2021 19:23

Vaccin... si on en trouve un contre la connerie, on en offre la primeur à Trump

Tweet : "C'est pas moi qu'est con, c'est les autres... "

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2020 2 29 /12 /décembre /2020 19:14

Donald Trump peroxydé, Donald Trump déterminé, Donald Trump borné, mais Donald Trump humilié !!!

Quel bonheur...

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2020 1 28 /12 /décembre /2020 13:27

Grosse inquiétude au USA, le président Trump ne va pas bien du tout, il a été pris par un flash de lucidité.

Sous la pression dit-on... certes. Mais quand même, ça étonne...

Cela tend à démontrer qu'on aurait dû presser sur ce qui lui sert de cerveau bien plus tôt.

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2020 1 28 /12 /décembre /2020 13:21

Il y a des brésiliens qui n'ont rien compris à la pandémie. Le chef de l'état et un footballeur qui joue au PSG et est rentré chez lui pour la fin d'année en organisant une fête de 5 jours où des centaines de personnes se côtoieront dans un palace privé... au détriment de la sécurité sanitaire la plus élémentaire. Que ces abrutis claquent du virus, peu m'importe, mais qu'ils contaminent des gens qui n'ont rien demandé... c'est n'importe quoi.

Si Bolsonaro rime avec tête de veau, Neymar rime avec connard.

Partager cet article
Repost0