Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

8 mai 2022 7 08 /05 /mai /2022 16:40

Adrien et Micheline Bel nous ont livré le secret de leur étonnante forme physique

" La cuisine allô "

Partager cet article
Repost0
5 mai 2022 4 05 /05 /mai /2022 16:01

Envie irrépressible de bananes ? Veuillez tout de même à ne pas vous précipiter...

" Ssssssssssssssssss...

Partager cet article
Repost0
24 avril 2022 7 24 /04 /avril /2022 16:59

Elle trottinait doucement, un peu plus loin devant moi, le dos courbé, le pas rythmé par le petit toc, toc, toc régulier de la canne qui lui servait d'appui. Cheveux blancs, bras grêles, jambes hésitantes, elle s'en retournait au logis, tenant un sac que j'estimai un peu lourd pour elle.

Lui proposer de l'aide, l'alléger de son fardeau, l'espace de quelques minutes, le temps de rentrer chez elle. Petit à petit, je me rapprochais, ne sachant trop comment lui dire que je pouvais lui venir en aide. L'envie était là, claire, devant sa difficulté. Ne pas la laisser comme ça.

Puis le doute. Comment allait-elle réagir ? En ces temps où l'agressivité envers autrui est monnaie courante, n'allait-elle pas être effrayée par ma proposition ? N'allait-elle pas craindre de la violence de ma part ? N'allait-elle pas refuser mon aide. Pire, n'allait-elle pas tenter de fuir, au risque d'un accident ?

Je me suis approché, je l'ai dépassée, je n'ai rien dit, rien fait. Je l'ai laissée continuer son chemin, trottinant doucement, le dos courbé, le pas rythmé par le petit toc, toc, toc régulier de sa canne. Alors... crainte de ma part ? Lâcheté ? Bêtise ? Je suis un imbécile, je m'en veux.

Partager cet article
Repost0
18 février 2022 5 18 /02 /février /2022 07:00

La NASA nous aurait menti sur la lune ?

" C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons "

Partager cet article
Repost0
13 février 2022 7 13 /02 /février /2022 10:36

Tiré de Histoires enfantines*, un vieux bouquin édité en 1925

Simone revient de la campagne en chemin de fer. On passe sous un tunnel. Papa lui demande si elle a eu peur. Simone sourit : "Oh non, ce n'était qu'une petite nuit de poupée "

* Histoires enfantines, collection d'anas n°1 - nrf propos anecdotes et variétésrecueillis par Léon Treich - Librairie Gallimard, 3 Rue de Grenelle PARIS - Fleurus 12-27

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 17:20

Pioché dans Mots d'excuses, l'intégrale - Tout ce que les parents écrivent aux enseignants - Patrice ROMAIN, Ed. Michel Lafon :

Monsieur
Excuser moi, pour ce Matin une petite panne de Reveille. Que voulez-vous, c'est la vie !
Merci d'avance.*

Comment gronder un élève ou en vouloir à ses géniteurs après ça... ?

*Reprise de l'orthographe telle qu'écrite dans le livre, respectant le mot envoyé

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2021 7 05 /12 /décembre /2021 10:36

Il y a des jours où la lassitude l'emporte sur le fatalisme.

Ces jours là, j'ai juste envie de dire "Covid, tu fais chier"

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2021 4 11 /11 /novembre /2021 19:28

11 novembre, jour de la commémoration de l'armistice de 1918 et depuis peu, hommage rendu à tous les morts pour la France.

Désormais, il faudra aussi commémorer, tous les 11 novembre, le 12 000 ème post de Plaisir de Mots (celui-ci). Sans chichi bien sur, et pis c'est tout.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 07:00

Demain c'est le printemps
L'hiver, dépité,
Jette ses derniers flocons
Sur le rose des prunus
Le ciel est gris
La neige tombe
Mollement
Sans entrain
Le trottoir la refuse
Le flocon s'amenuise
A mesure du chemin
C'est la mort annoncée
C'en est fini du blanc
Demain, c'est le printemps

 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2021 3 03 /03 /mars /2021 08:05

Constipation blues, par Screaming Jay Hawkins. Il fallait y penser...

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 18:24

26 décembre 2003, un fort tremblement de terre (magnitude 6,8) frappe la région de Bam en Iran. On ne pouvait pas faire mieux comme nom pour un tel séisme. Comme dirait l'autre Paf le chien.

Partager cet article
Repost0
30 août 2020 7 30 /08 /août /2020 16:19

Ce soir, pour la dernière fois, je réglerai mon réveil afin qu'il me réveille demain matin pour aller au boulot. Ultime journée de travail...

Partager cet article
Repost0
28 juin 2020 7 28 /06 /juin /2020 10:51

Rétines et pupilles
Les clébards ont les yeux qui brillent
Pour un jeu de dupes
Voir sous les jupes des filles

Et la vie toute entière
Absorbés par cette affaire
Par ce jeu de dupes
Voir sous les jupes des filles
Elles très fières
Sur leurs escabeaux en l'air
Regard méprisant et laissant le vent tout faire
Elles dans l'suave
La faiblesse des clebs elles savent
Que la seule chose qui tourne sur terre
C'est leurs robes légères
On en fait beaucoup
Se pencher tordre son cou
Pour voir l'infortune
À quoi nos vies se résument
Pour voir tout l'orgueil
Toutes les guerres avec les deuils
La mort la beauté
Les chansons d'été
Les rêves
Si parfois ça les gène et qu'elles veulent pas
Qu'on regarde leurs guibolles les cabots s'affolent de ça
Alors faut qu'ça tombe
Les toutous ou bien les palombes
Les bières les Khmers rouges
Le moindre chevreuil qui bouge
Fanfare bleu blanc rage
Verres de rouge et vert de rage
L'honneur des milices
Tu seras un chien mon fils
Elles pas fières
Sur leurs escabeaux en l'air
Regard implorant et ne comprenant pas tout
Elles dans l'grave
La faiblesse des elles savent
Que la seule chose qui tourne sur cette terre
C'est leurs robes légères
Rétines et pupilles
Les cadors ont les yeux qui brillent
Pour un jeu de dupes
Voir sous les jupes des filles
Et la vie toute entière
Absorbés par cette affaire
Par ce jeu de dupes
Voir sous les jupes des filles
La, la, la, la, la

Merchi à Ladom pour chette image et merchi auchi à monchieur Chouchon pour votre chanchon qui m'a inchpiré.

Partager cet article
Repost0
18 juin 2020 4 18 /06 /juin /2020 12:47

Envie de souhaiter un anniversaire à distance ?

Je vous conseille ça... trop drôle

Partager cet article
Repost0
17 juin 2020 3 17 /06 /juin /2020 11:24

C'était hier, à Nîmes.

Des fois, au milieu du bordel ambiant actuel, c'est sympa de voir des CRS applaudir des manifestants, c'est sympa de voir aussi le geste symbolique des soignants.

 

 

Partager cet article
Repost0
10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 10:09

Bah qu'est ce que quoi ?

Plaisir de mots souffrirait-il de la crise du monde d'Après ?

Fréquentation en chute libre, une chance que ce blog ne soit pas le CAC40.

Peur du déconfinement ?

Allez, pas d'angoisse, si vous avez des craintes, je vous conseille de surfer en masquant l'écran.

Pardon ? Ah oui, effectivement, ça revient au même que de ne pas surfer du tout.

"Soupir... "

Partager cet article
Repost0
4 juin 2020 4 04 /06 /juin /2020 07:53

Oui, hier, j'ai fait défection.

Raison simple... après le confinement il fallait que je vérifie si ma voiture fonctionnait toujours.

Raison simple... après le confinement il fallait que je sois sur de ne pas avoir oublié comment conduire.

Raison simple... après le confinement il fallait que j'aille voir si Strasbourg était encore là après Coco19 1.0.

Raison simple... après le confinement il fallait que je constate que le monde d'avant existait encore un chouia.

Raison simple... après le confinement il fallait surtout, surtout, que je retrouve des êtres chers, si chers...

Et j'ai su...

Et j'ai vu...

Et j'ai pu...

Du bonheur, juste du bonheur.

Partager cet article
Repost0
31 mai 2020 7 31 /05 /mai /2020 17:19
Perdus l’odorat et le goût
Mais il reste l’envie de vaincre
Perdus ceux qui sont morts
Mais ils restent dans notre cœur
 
Perdus les bisous quotidiens
Mais il nous reste la parole
Perdues les étreintes
Mais il nous reste l’empathie
 
Perdue la bouche qui sourit
Mais il nous reste les yeux à voir
Perdues les mains qui se touchent
Mais il nous reste le regard
 
Perdus les applaudissements
Mais il nous reste la mémoire
Perdus les décrocheurs
Mais il nous reste la force de les motiver
 
Perdue l’insouciance
Mais il nous reste le bon sens
Perdue la liberté d’avant
Mais il nous reste l’inventivité
 
Perdue la confiance
Mais il nous reste l’envie d’y croire
Perdu le monde d’avant
Mais il nous reste l’espoir.
Partager cet article
Repost0
19 mai 2020 2 19 /05 /mai /2020 09:46

Je ne résiste pas au plaisir de vous offrir une recette d'écorce d'orange confite pour le moins émoustillante.

En fait, je vous en livre surtout la cinquième étape, la plus... gzzzzz !

ETAPE 5

Mettez le sucre en poudre et les épices dans 20 cl d'eau et faites bouillir. Dés que le sucre est complètement dissolu dans l'eau, mettez les zestes et prolongez l'ébullition 20 min environ en remuant de temps en temps.

Dissolu ??? Je ne savais pas que le sucre avait capacité à vivre dans la débauche.

Quant à remuer de temps en temps... est ce pour faire durer le plaisir ? Question à dix sous.

Partager cet article
Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 09:34

Je vois bien que le confinement est terminé...

Vous êtes allé(e)s à la campagne, au bord de la rivière, de la mer, en forêt... partout où il n'y a pas d'écran d'ordinateur.

Et vous avez bien raison.

Goûter l'air frais, le rayon de soleil, le parfum de l'iris, celui de l'eau qui bat sur les cailloux moussus du torrent, de la vague qui se brise sur le rocher.

Et vous avez bien raison.

Revoir la famille, les amis, les potes...

Et vous avez bien raison.

Puis vous êtes rentré(e)s, le soir, fatigué(e)s parce que ça faisait longtemps, tellement longtemps que vous n'aviez fait cela. Alors, un peu groggy, vous vous asseyez devant Plaisir de mots.

Et vous avez bien raison.

 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2020 5 15 /05 /mai /2020 15:24

Bientôt l’été...
Pouvoir sortir
Pouvoir bouger
Droit de partir
 
Revoir la mer
Et puis la plage
Y prendre l’air
De façon sage
 
Respirer l’iode
Admirer l’eau
Petit exode
Fin d’embargo
 
Se promener
Près des menhirs
Les admirer
Se divertir
 
Voir les forêts
Tous ces sapins
Sur les adrets
Tous les chemins
 
Sentir les fleurs
Les regarder
Admirateur
Ensoleillé
 
Puis boire un pot
A la terrasse
Petit bistro
De la Bécasse
 
Voir les copains
Et partager
Ce si bon pain
De l’amitié
 
Vivre l’après
Pas comme avant
Et être prêt
Au changement
 
Se regarder
Ca vaut la peine
Se respecter
Chasser la haine
 
Tendre la main
Sans avoir peur
Du lendemain
Avoir du cœur
 
Pour accueillir
Tous ceux qui souffrent
Et les sortir
Du fond du gouffre
 
Pour reconstruire
Un nouveau monde
Pour se réjouir
Chaque seconde
 
Pour pouvoir vivre
Ce beau retour
Et en être ivre
Au jour le jour

Partager cet article
Repost0
2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 09:38

Moi non plus...

 

Je voudrai pas crever
 
Je voudrais pas crever
Avant d'avoir connu
Encor' bien des musiques
Qui me font tant rêver
Quand tout le bruit s'est tu
En ces temps utopiques
Où les choses de l'avant
Se sont avérées nulles
Je voudrais pas crever
Sans avoir lu la une
De toutes les tribunes
Qui dit que c'est fini
Que ce foutu virus
Est tombé de son nid
Digéré par Horus
Comme un bon panini
Je voudrais pas crever
Sans m'être baladé
Avec le nez au vent
Sans plus me demander
Si je dépasse le temps
Si je suis au delà
Du foutu kilomètre
Qui arrête mes pas
Terrible paramètre
Je voudrais pas crever
Avant d'avoir gouté
En bonne compagnie
Les bons vins, les pâtés
Doux plaisirs de la vie
Et puis les fruits aussi
A noyau ou pépins
Pour pouvoir dire merci
A tous ces beaux jardins
Je voudrais pas crever
Sans avoir vu la France
Et ses petits recoins
Du barrage de la Rance
Aux prés chargés de foins
Du beffroi de Calais
Aux plages des Calanques
Avril, mai ou juillet
Pour compenser les manques
Je voudrais pas crever
Sans avoir vu les yeux
Des enfants de l'école
Qui sont toujours joyeux
Et d'une énergie folle
Ils m'ont tant apporté
Quand je me sentais mal
Ils m'ont beaucoup aidé
Restauré mon moral
Je voudrais pas crever
Avant d'avoir revu
Toutes ces enseignantes
Qui devant l'imprévu
De cet enfer de Dante
Ont su rester debout
Et toujours à la tâche
Et cela jusqu'au bout
Sans jamais que rien lâche
Je voudrais pas crever
Sans avoir pu serrer
Dans mes bras, tendre affaire
Mes proches éloignés
Tous ceux qui me sont chers
A nouveau embrasser
Une joue, une lèvre
A nouveau les toucher
Sans crainte de la fièvre
Je voudrais pas crever
Avant d'avoir goûté
Ce qui me reste à vivre.

Merci à Boris Vian, à relire pour s'échapper...

Partager cet article
Repost0
16 avril 2020 4 16 /04 /avril /2020 17:57

Juste une image qui, après 3 semaines sans faire de courses, a signifié simplement le bonheur

 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2020 7 29 /03 /mars /2020 07:20

Un peu de poésie pour oublier le moment... et pourquoi pas un acrostiche ?

Confinement,
Obligation
Résilience ;
Obstruction
Négative !
Alors...
Vie,
Imagination ?
Résistance,
Union.
Solidarité !

Partager cet article
Repost0
21 mars 2020 6 21 /03 /mars /2020 10:19

Gouttes transparentes

Odeurs de l'eau qui tombe

Se sentir vivant

Partager cet article
Repost0