Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

9 avril 2019 2 09 /04 /avril /2019 17:19

Quand tu hésites dans tes choix, vas et reviens sur tes envies et décisions, tes désirs sont désordre.

Partager cet article
Repost0
9 avril 2019 2 09 /04 /avril /2019 12:28

Mal à l'aise avec les confusions bdpq, après la bière de mars, le premier du mois suivant, je souscrirai désormais aux boissons d'avril !

Partager cet article
Repost0
9 avril 2019 2 09 /04 /avril /2019 09:12

Par les temps qui courent, courir est un must.

Certes, mais courir, après quoi ? Courir à toutes jambes, à fond de train, courir à perdre haleine, courir comme un dératé, à bride abattue, courir comme un lièvre ou comme un perdu... après rien ? Courir gratuitement ? Il faudra m'expliquer et ça ne m'a jamais, au grand jamais branché, j'avoue que ça me court sur le haricot.  Il n'y a qu'une chose qui pourrait me convenir car parfaitement adaptée, courir ventre à terre, mais m'user le nombril pour vos beaux yeux, pas question, alors autant laisser courir.

Et puis, courir après rien ne fait courir aucun risque, alors que courir après quelque chose ou quelqu'un... risque de courir longtemps dans le premier cas ou de s'entendre dire, si on court la prétentaine "tu peux toujours courir" avec l'assurance que la déception vous coure dans la tête votre vie courant.

Alors, courir après quelque chose, oui. Au moins, ça motive, mais attention à ne pas courir deux lièvres à la fois, faute de quoi le risque est de courir à sa perte. Courir les salons permet aussi de courir après les honneurs mais cela peut s'avérer décevant car c'est souvent courir après son ombre,

Pour finir ce post, je vais courir au plus pressé. On m'a dit, est-ce un bruit qui court, que rien ne sert de courir et qu'il faut partir à point. Du coup, je vous laisse pour aller en recherche d'inspiration... je vais courir les rues.

 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2019 1 08 /04 /avril /2019 17:45

Ah merde, encore loupé ! Décidément, il va falloir que je passe un CAP sel-fille...

 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2019 1 08 /04 /avril /2019 08:26

Mais qu'est ce que c'est c'est que cette météo à la con ? Je veux bien qu'on prétexte le temps de saison mais là... Il fait un temps gris, sombre, pluvieux, glauque qui foutrait le bourdon au ravi de la crèche. A ce rythme là, à la place de Pâques, on va tout droit célébrer une Toussaint précoce.

Partager cet article
Repost0
7 avril 2019 7 07 /04 /avril /2019 11:21

"... si on avait une liste qui serait... "

Aaaaaaaaaarrrrghhhh mes oreilles.

Pitié M. le premier secréteur de ce qui reste du PS, quand vous causez dans le poste, faisez attention à ce que vous disez... franchement, si vous ne réussissez pas mieux à accorder les temps que les hommes, c'est pas Faure !

Partager cet article
Repost0
7 avril 2019 7 07 /04 /avril /2019 08:40

Je serais curieux de connaitre la poule

"Attention à l'omelette, elle risque d'avoir un goût un peu spatial"

Partager cet article
Repost0
7 avril 2019 7 07 /04 /avril /2019 08:30

Dépression post partum ?

 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2019 7 07 /04 /avril /2019 08:23

Il y a aujourd'hui précisément 224 ans que le décret du 18 germinal de l'An III de la république a instauré en France le système métrique.

Les anglais n'ont jamais souscrit à la chose et aujourd'hui continuent à nous pomper l'air en voulant reporter une fois encore la date de sortie de l'UE.

Faisons d'une pierre deux coups. Envoyons les se faire mètre !

Partager cet article
Repost0
7 avril 2019 7 07 /04 /avril /2019 08:15

A chacun ses signes ostensibles de reconnaissance

"Hein ? Quoi ? Un gilet jaune ? Et pourquoi pas une plume dans l'cul du temps qu'on y est !"

Partager cet article
Repost0
6 avril 2019 6 06 /04 /avril /2019 16:22

Rafraichissant mais cancérigène... le thé à l'amiante.

Partager cet article
Repost0
6 avril 2019 6 06 /04 /avril /2019 12:59

Pour qu'une guerre soit bien finie, il faut la traiter de paix.

Partager cet article
Repost0
6 avril 2019 6 06 /04 /avril /2019 12:38

Superbe, juste superbe

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2019 6 06 /04 /avril /2019 11:34

Hier, un élève de CM1 se chipouillait avec un autre élèves sur la durée de l'apocalvitie...

J'ai dû arbitrer. Mais avant cela, il m'a fallu comprendre ce que signifiait l'apocalvitie. Après explication de celui qui avait utilisé le terme, je me suis rendu compte qu'il parlait juste d'apocalypse !?!

J'ai joué mon rôle d'enseignant expert en apportant le terme adapté, en donnant l'explication et en éteignant la controverse. Ouf.

Cependant, j'avoue que j'ai trouvé le mot plutôt poétique. Il a fait image, un peu floue, dans mon esprit déjanté. Alors j'ai voulu creuser, pas dans mon esprit, la matière grise sous les ongles fait sale et me répugne, mais en faisant œuvre étymologique.

Ainsi, le sort du radical calvitie a été assez vite celé. Mais pour le préfixe apo, il m'a fallu convoquer pas moins que le CNRS et son CNRTL, à dire le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales. J'y ai trouvé deux choses pour apo :

- Apo exprime les notions d'écartement, de séparation, de cessation, de négation, marque l'écartement, l'éloignement, la modification, la séparation.

- Apo marque aussi qu'un produit est dérivé de la substance désignée par la base

Aussi, si je souscris au premier sens, en considérant l'écartement, l'apocalvitie pourrait être une calvitie, non centrale, la plus classique et la plus connue, mais une calvitie bi latérale, avec un rang de cheveux au milieu du crâne. En somme, cela pourrait désigner assez efficacement les crânes coloro-crêtés des nihilistes punks.

Si l'on considère maintenant l'idée de cessation, de séparation, de négation, alors l'apocalvitie n'est ni plus ni moins qu'un retour à la normale d'un crâne chevelu. Alors, parler d'apocalvitie, sauf s'il s'agit d'un miracle post passage à Lourdes, est particulièrement snob et utilisable uniquement pour briller dans les sociétés prout prout.

Pour en finir avec l'aspect lourdo-miraculeux, à ma connaissance, aucun chauve en fauteuil roulant n'est ressorti de la piscine de Lourdes, ni avec des cheveux, ni avec des pneus neufs. Il s'agit donc pour l'apocalvitie, d'une pure utilisation catho-mercantilo-prosélyte et je veux l'oublier sur le champ.

Passons maintenant à la seconde acception du préfixe. L'apocalvitie serait donc un dérivé de la calvitie... ?!? Affiliation à l'association de la pilosité-lavadogène. Plus un poil sur le caillou ET sur le corps ?

Pire encore, si l'on reste au niveau crânien, perte des cheveux mais aussi de l'épiderme, du derme, de l'hypoderme, atrophie catastrophique associée des muscles horropilateurs, assèchement des glandes sébacées, tarissement des glandes sudoripares, nécrose de la couche musculaire, des veines, artères et autres vaisseaux sanguins, fonte de la la graisse sous cutanée... en un mot comme en cent, une véritable apocalypse.

Partager cet article
Repost0
6 avril 2019 6 06 /04 /avril /2019 11:32

Mesdames, Messieurs, Camarades, Camarades, le réchauffement climatique n'est ni plus ni moins que la lutte des glaces.

Partager cet article
Repost0
5 avril 2019 5 05 /04 /avril /2019 12:08

Je cherchais le passeur de mémoire, je n'ai trouvé que le masseur de mes poires... je m'en souviendrai.

Partager cet article
Repost0
5 avril 2019 5 05 /04 /avril /2019 06:54

Le grand débat, c'est fini. L'heure de la restitution et des décisions gouvernementales a sonné. Ce matin, à la météo, le brouillard est épais. Y aurait-il corrélation ?

Partager cet article
Repost0
4 avril 2019 4 04 /04 /avril /2019 16:22

Les choses tiennent parfois à un fil dont il ne faut pas que tu te découvres en avril... c'est pas simple !

Partager cet article
Repost0
4 avril 2019 4 04 /04 /avril /2019 16:13

Il est aussi violent d'être bouffé par l'emprise des GAFA que baffé par l'emprise des gars fous !

Partager cet article
Repost0
4 avril 2019 4 04 /04 /avril /2019 15:46

Mes chères collègues, vous qui faites des collectes régulières de boîtes de mouchoirs papier pour que vos élèves puissent se moucher, ou conserver leur crottes de nez afin de les manger plus tard, optez pour ce système. Ainsi, les gnomes arrêteront de se déplacer en permanence dans la classe

"Maitreeeeesse, j'vois pu l'tableau"

Partager cet article
Repost0
4 avril 2019 4 04 /04 /avril /2019 15:19

Faites confiance à vos animaux à vos animaux de compagnie, ça vous évitera des déconvenues olfactives

"Mais si, Piotr, tu peux vérifier, je me suis brossé les ratounes "

"Ouais... ben pas à fond, ça daube un max "

Partager cet article
Repost0
4 avril 2019 4 04 /04 /avril /2019 15:10

Votre môme veut absolument un lapin pour son anniversaire, mais vous n'avez assez de tunes que pour lui offrir un cobaye. Il vous reste un fond de pelote de laine. Hop deux trois coups d'aiguille et le tour est joué

"J'espère qu'il me regardera pas le cul, il n'y avait plus assez de laine pour faire la queue en pompon"

Partager cet article
Repost0
3 avril 2019 3 03 /04 /avril /2019 16:19

Aujourd'hui, journée internationale de la sensibilisation au problème des mines.

Mais encore ??? Des bonnes mines ou des mauvaises mines ? Des mines de fer ou des mines de rien ? Des mines de crayon ou des mines antipersonnel ?

Ces questions me minent.

Partager cet article
Repost0
3 avril 2019 3 03 /04 /avril /2019 11:01

A l'heure qu'il est, j'ai les mouillettes.

Oui, ce matin en CM1, la maitresse travaillait sur la relation entre un tableau de données et le graphique correspondant. Il y était question de la courbe de prise de poids d'un cobaye.

Bon, en excellente enseignante qu'elle est, la maitresse, avant toute pratique mathématique, demanda à ses élèves s'ils savaient ce qu'est un cobaye. Les réponses ont fusé, toutes plus inexactes les unes que les autres mais parmi elles, ce qui m'a déjà flanqué le trouillomètre à zéro : "C'est un loup !"...

Nous en serions resté là, j'aurais pu calmer mes angoisses, mais quand à la lecture du tableau qui donnait la masse corporelle, en grammes, de l'animal, une élève a dit qu'au bout d'une semaine (après sa naissance) le cobaye-loup pesait 100... kilos !!! J'ai senti mollir mes jambes et défaillir mon cœur.

"Os court" pensais-je, à l'instar du boucher désosseur, un cobaye-loup de 100 kg !?! Je cherchai immédiatement le premier trou de souri venu pour m'y cacher, vainement d'ailleurs car en matière de masse corporelle, le cobaye-loup de 100 kg et moi avons beaucoup en commun.

Je restai stoïque pendant toute la durée du travail, en craignant que le cobaye loup de 100 kg, vraisemblablement arrivé fraichement des Carpates, entre dans la classe. Une fois la séance achevée, sans victime, je me suis juré d'acquérir un chat-requin de garde, d'une masse corporelle avoisinant les 16 tonnes, histoire de me protéger. On n'est jamais assez prudent.

Jeune cobaye loup de 98 kg seulement... mais ça fait peur quand même.

Spéciale dédicace à Nath, à qui je souhaite longue vie, au milieu des cobayes-loups de 100 kg.

Partager cet article
Repost0
3 avril 2019 3 03 /04 /avril /2019 07:06

L'arthrose rend les anciens un peu grossiers non ?

 

Partager cet article
Repost0