Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

1 avril 2020 3 01 /04 /avril /2020 16:17

Monsieur le sinistre des petits n'enfants, j'aimerais vous poser une question de fond, et pas seulement de culotte :

Comment doivent agir les enseignants et enseignantes de France et de Navarre en temps de confinement sur la question cruciale du pipi enfantin.

Vous n'êtes pas sans savoir que la pratique communément admise dans les écoles élémentaires est de gérer le besoin naturel du petit coin par un aller retour à deux aux lieux dits d'aisance, cela pour assurer que l'envieux ne fera pas le sot, bien gardé qu'il est par l'accompagnant.

Cela assure aussi contre toute tentative de transformation d'école publique en école buissonnière.

Et qui plus est en période de gastro-entérite, on n'y pense pas assez, cela garantit éventuellement le risque d'un épandage tous azimuts en cas de distance trop importante de la chaise en classe au trône, considérant qu'on en met plus dans deux paires de mains que dans une.

Aussi, je pose la question :

Quand, en télétravail entre l'enfant confiné et l'enseignant au milieu du champ de fraises, l'élève demande à aller aux toilettes, faut-il solliciter un copain qui n'habite pas loin et peut aller chez l'envieux pour l'accompagner ?

Merci Monsieur le sinsitre des petits n'enfants, de guider nos pratiques en période de continuité pédagogique, pour le bien des confinés.

Partager cet article
Repost0

commentaires