Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 12:50

Syphon Maitre Décolle avait initié Mariette et Glinglin aux plaisirs des balades en échasses.

"Merci Syphon, maintenant, perchés, nous nous mouvons ici et là... "

"... en évitant les bouchons !"

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 10:44

Ce matin, Glinglin tenait sa promesse. "Je te couvrirai d'or !" avait-il dit à Mariette.

"... mais progressivement, afin de t'éviter le syndrôme du nanti instantané"

" Comme tu est attentionné mon bon Glinglin, j'ai hâte de pouvoir profiter pleinement de ce présent"

"Certes, Mariette, certes, mais auparavant, il te faudra gagner en patience"

 

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 12:42

Syphon Maitre Décolle était parfois un peu imbus de son savoir et un rien condescendant.

"Ma petite Mariette, tu as devant toi un rare spécimen d'amphibien ovipare multicolore à oeil hyper-exorbité en résine de propylène polymériso-acryliqué atteint de gigantisme de toute beauté"

"Ah bon ? J'ai cru que c'était une grenouille ?"

Les décors ne sont pas de Roger Harth, les costumes ne sont pas de Donald Cardwell, en revanche, la grenouille est de ce bon Jean-Yves Leb un artiste qu'il est bien !

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 09:38

Ce matin Mariette éprouvait quelque gène. Elle avait commis une bévue au moment de l'apéritif.

"Ma douce Mariette... Le scotch... liquide... dans un verre... avec deux glaçons... Quelle affliction : je suis bien las de réitérer sans cesse cette occurrence !"

"Oups !"

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 16:48

Ce matin, après avoir beaucoup consulté Wikipédia et Doctissimo, Glinglin sentait poindre en lui la science gynécologique.

"Ma bonne Mariette, onques ne vit plus beau fibrome... "

"Cruchon que tu es mon pauvre Glinglin, ton propos infatué est aussi incongru qu'inepte, c'est une simple Solanum melongena issue de la péninsule latine... Va de ce pas me quérir huile d'olive afin d'oindre icelle, pour que nous la fissions frire"

 

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 16:07

Ce matin Glinglin sentait le poids de la recherche peser sur lui.

"Cela a du être un choc pour ce bon Monsieur Newton quand il a réalité que la force exercée sur le corps par le corps est donnée par

FA/B = FB/A = G ((MA X MB)/d²)

en considérant que

G = 6,67408 X 0,00000000001 N. m². 1/kg²

avec une incertitude standard de

+/- 0,000031 X 0,00000000001 N. m². 1/kg²

Somme toute, quelle sidérante gravité dans cette équation !"

 
Partager cet article
Repost0
1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 07:00

Ce matin, Glinglin était fort heureux, il avait pu acquérir à Drouot les sourcils de Michel Constantin.

"Tout ça à vil prix, quel bonheur. Allez, j'ose l'expression : ils me vont au poil !"

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2017 6 30 /09 /septembre /2017 16:30

Ce matin, Glinglin était bien dépité, il lui manquait une papillotte.

" איזה עצב, אני יכול לחגוג רק חצי הכיפורים " *

* Quelle tristesse, je ne pourrai fêter que la moitié de Kippour.

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2017 6 30 /09 /septembre /2017 14:34

Syphon Maître Décolle savait que Noël ne tarderait pas.

"Quand les pompons commencent à pousser sur les bonnets, c'est un signe !"

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2017 6 30 /09 /septembre /2017 14:17

Ce matin, Glinglin avait décidé de se jouer de Mariette.

"Monsieur Dupont ???"

" Mais non... Dupond !"

"Aaaaaaah je me disais bien... "

"Enfin, Mariette, tu es dupe ? C'est moi, Glinglin... Tudieu, je me gausse !"

"Quel fripon tu fais mon bon Glinglin, je me suis laissée abuser"

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 18:23

Ce matin, Mariette mettait en application ce que Manupiter avait annoncé.

"Mon pauvre Glinglin, il va falloir nous restreindre. Comme dit la plèbe : Nous serrer la ceinture"

"Ma douce Mariette, aurions-nous été dispendieux à l'excès ?"

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 19:55

Ce matin, Glinglin et Mariette prenaient un plaisir non dissimulé à épier leurs voisins en vue d'une probable délation.

"Ma bonne Mariette, ne sont-ce point des Kalachnikovs ?"

"Plus prosaïquement nommées AK 47... Enfin, je le subodore, mon cher Glinglin"

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 18:06

Ce matin, profitant de la distraction de Mariette, Glinglin osait un regard appuyé en direction de cette affriolante jeune personne.

"Mon bon Glinglin, ne trouves-tu pas époustouflante la beauté de ce paysage ?"

"A tout le moins, ma douce Mariette... à tout le moins !"

Mise en scène et photo : Hippo-Cass

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 12:46

Ce matin, Glinglin s'interrogeait sur l'acné.

"Morbleu ! Quelle virulence, cela gagne même mon bonnet... et pourtant, il y a belle lurette que je n'émarge plus chez les juvéniles ! "

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 14:05

Glinglin était déterminé à poursuivre ses entrainements intensifs pour battre le record mondial d'apnées.

"Le plus difficile, c'est la sortie d'eau. Hier, la fatigue aidant, je me suis cogné au bord ; ça m'a fait un grand bleu !"

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 12:58

Ce matin, Mariette était aux anges. Glinglin lui avait confectionné le costume de la fée Clochette auquel elle aspirait tant.

"Oooh merci mon charmant Glinglin. Cependant, je ne comprends pas ce qui advient, je ne te discerne plus... "

"Je crois qu'il va me falloir sur le métier remettre mon ouvrage, ma douce Mariette. J'ai commis une irrecevable bévue. J'en suis assurément confus"

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 11:59

Il y avait bien longtemps Mariette avait vu Rio Bravo, ce merveilleux western. Pourtant elle avait du mal de remettre John Wayne, alias John T. Chance, le shérif.

"J'étais jeune et idolâtre. Aujourd'hui, je le vois avec mes yeux de femme mûre. Mon pauvre John, tu as bien perdu de ta superbe"

"So what ?...Sadness... I'm a lonesome cowboy"

Spéciale dédicace à Valentin

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 08:54

Syphon Maitre Décolle était parfois sentencieux.

"A vaincre sans verrine, on triomphe sans boire !"

"Syphon, n'auriez-vous pas un peu abusé ? "

"Vous vous êtes fourvoyé dans votre déclamation... Quelle pitié"

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 17:43

Aujourd'hui, c'est l'automne. Mariette en a pris conscience avec une certaine poésie...

"... les feuilles molles se ramassent à la perte... "

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 06:05

Ce matin, Glinglin pensait qu'avec ses nouvelles lunettes, il pourrait épater Mariette.

"I'm still your biker, Honey. But I'm so sad... I've lost my pretty little bicycle... sigh !"

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 18:25

Ce matin, Mariette refusait d'être dupe face à ce scélérat homme d'église qui feintait pour éviter le jugement prochain, pas le jugement dernier, mais bien celui des hommes, pour avoir failli et protégé un des siens, au demeurant reconnu pédophile...

" Détrompez-vous Monseigneur, vous ne nous leurrez pas. Sous cette robe de bure, nous savons ce que vous celez... et ce masque, quelle piteuse maladresse !"

" God damned, je suis fait !"

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 17:03

Glinglin se savait un tantinet espiègle, voire grivois. Nonobstant, il craignait les foudres de Mariette

"Appoline, si vous saviez comme j'affectionne de vous goûter l'entre doigts de pieds, mais je vous en conjure, taisez la chose à Mariette... "

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 18:40

Ce matin, Mariette et Glinglin étaient en pleine réflexion.

"Mon doux Glinglin on dit que l'enfer est pavé de bonne intentions... "

"Oui ma tendre Mariette, alors que notre vie n'est qu'orthogonalité et petits carrés sombres équidistants. J'en frémis "

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2017 7 17 /09 /septembre /2017 15:17

Ce matin Mariette et Glinglin étaient bien las d'attendre encore et encore leur tenue de bain.

"Aaaaah mon bon Glinglin, je languis d'attendre la livraison promise au lendemain par Amazon. Décidément, les grands de la VPC ne sont plus ce qu'ils étaient... hélas !"

"Quant à moi, ma chère Mariette, je subodore que mon maillot Tarzan en véritable peau de léopard risque d'arriver aux frimas... "

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 12:13

Ce matin, Mariette et Glinglin ne sont pas rassurés dans les entrailles de Paris.

"Nous aussi risquons pas le coup de couteau en cas d'attaque terroriste, car ces délinquants ont l'esprit au ras des pâquerettes... "

"Fichtre !"

Merci Cassandre pour l'image

Partager cet article
Repost0