Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 18:02
ALLANT DROIT à L'AN VERT

Vu leur poids, ils mirent chacune de leurs bottes dans des urnes séparées. Ce faisant, ils purent vider leurs fouilles dans le foin. Ainsi, la fermière cachée dans la faille put à loisir tester toutes sortes de poutres tout en gardant un choix dans la date.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 19:09
QU'ON TEE NU ON LE CON BAS

Des fois ça sert de signer des pétitions, je viens d'apprendre que notre François a fait un geste pour Catherine Sauvage.

Maintenant, ne désarmons pas pour les Good Year, moins médiatisé, mais tout aussi important.

Là, c'est un combat pour préserver le droit du travail et lutter contre un asservissement qui nous pend au nez...

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 18:55
NO COMMENT

Qui est pour la suppression du port du voile ?

NO COMMENT
Partager cet article
Repost0
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 11:03
SCIE D'ERRANT

Quand t'as un maillot de bain comme ça, faut pas hausser les épaules...

SCIE D'ERRANT

"La dernière fois que j'ai joué les blasées, j'ai fini chez le gynéco !"

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 18:26
A TASSE EN THé

Nom di Diou ! Ceci dit, on devrait réinstaurer la chose. Les élèves seraient au moins calmes les après-midi.

A TASSE EN THé

"Et en plus, on serait plus oblig(er)é d'aller piquer le litron du maître dans son bureau !"

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 19:07
A DEUX MAINS CIVE HOULE OEUFS VOUS LèS BIEN

Il y a quelques jours, je suis allé voir Demain. Il est fou me direz-vous. Non non, je ne suis pas un geek en train de me jouer de l'espace temps sur des univers virtuels. Plus prosaïquement, je suis entré dans une salle de cinéma pour voir le documentaire nommé Demain.
Que dire de plus sinon que cette œuvre est indispensable et incontournable à qui veut penser l'avenir autrement que ce qui advient aujourd'hui, jour après jour. Primordial pour qui le pouvoir des banques devient insupportable, pour qui est écœuré par la mal bouffe, pour qui l'individualisme est intolérable, la spéculation inacceptable, le massacre de la terre mère désespérant.
A l'aide d'exemples pris aux quatre coins du globe, les réalisateurs Mélanie Laurent et Cyril Dion montrent, plus que démontrent, que penser le monde et son devenir autrement est possible, que vivre le monde autrement est envisageable et envisagé, que réfléchir à une autre alternative que le chaos pour le plus grand nombre, au profit d'une minorité, est inévitable.
L'intérêt majeur de ce document réside grandement dans la monstration factuelle plus que dans une rhétorique politico-inutile. Jardins partagés, réappropriation et réutilisation des espaces incultes, innovation dans les micro-systèmes économiques, abolition de l'idée même de profit exponentiel et mise en place du partage effectif des ressources de la nature et des bénéfices de l'entreprise...
J'avoue avoir été particulièrement bluffé par la séquence dans laquelle le patron de l'entreprise Pocheco parle d'écolonomie, une pensée écologique de l'économie. Dans cette usine qui produit des enveloppes papiers et autres emballages, tout est pensé pour être renouvelé, recyclé, utilisé de façon à tendre vers le zéro déchet, vers le coût énergétique le plus bas dans une écologie raisonnée... tout cela dans le respect et la prise en compte des humains, oui, des humains, qui quotidiennement, font tourner cette boutique. C'est impressionnant.
Je ne peux ici citer la totalité des idées exposées et surtout des actions montrées. Mais une chose est sure, ce film devrait être distribué à toutes les écoles de France et de Navarre, dans les collèges, les lycées, dans tous les lieux où se cultive et s'enrichit la pensée humaine.
Dans tous les cas, il ne faut surtout pas attendre car si on veut, pour reprendre une expression qui a fait mentir notre président, que le changement soit maintenant, c'est aujourd'hui qu'il faut aller voir Demain.

Pour en savoir plus, si vous n'avez pu voir le film et même si vous l'avez vu...

Cliquez ici et/ou

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 15:47
RIZ MONT RICHE MENT

Il existe dans notre belle éducation nationale un exercice qui consiste à faire travailler les élèves en production d'écrits sur le poème de René de Obaldia que je vous le livre (le poème, pas René !) :

Charlotte fait de la compote

Charlotte fait de la compote
Bertrand suce des harengs
Cunégonde se teint en blonde
Epaminondas cire ses godasses

Thérèse souffle sur la braise
Léon peint des potirons
Brigitte s'agite, s'agit
e
Adhémar dit qu'il en a marre

La pendule fabrique des virgules
Et moi dans tout cha ?
Et moi dans tout cha ?
Moi, ze ne bouze pas
Sur ma langue z'
ai un chat

Le travail consiste à faire comprendre aux élèves ce que sont les rimes et d'en produire ensuite avec leur propre prénom. Pour cela, on peut commencer par demander ce qui pourrait aussi rimer avec les prénoms déjà utilisé par De Obaldia.

Quand on sait

- que capote, carotte, bigotte, camelote, tremblotte, chochotte, culotte, crotte, menotte ou simplement motte riment avec Charlotte.

- que maman, chenapan, courtisan, divan, faisan, forban, gitan, gourmand ou gland s'accordent avec Bertrand

- que ronde, sonde, féconde riment avec Cunégonde

- que pétasse, grognasse, dégueulasse, radasse, blondasse, bonasse, paillasse, tignasse et vinasse conviennent au final de Epaminondas

- que baise, fraise, fournaise, foutaise, mortaise vont avec Thèrèse

- que con, aiguillon, Apollon, bouton, téton, champignon, cochon, côlon, croupion et même fion siéent à Léon

- que coït, cuite, bitte, marguerite, Sybarite s'associent bien au final de Brigitte

- que bazar, falzar, dard, couguar, connard, pendard, paillard riment avec Adhémar

- que bascule, bidule, capsule, Ursule, Hercule et testicule vont de pair, si j'ose dire, avec pendule

on se dit qu'on a évité le pire, qui lui même rime avec... écrire,sourire, souscrire !

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 21:52
7 01 2015

Un an... brûlée à nouveau le 13 novembre, la cicatrice reste béante, la tristesse infinie, la nécessité de vivre intacte.

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 15:15

7 janvier 2015, dans quelques jours. Devoir de mémoire, rien d'autre, pour continuer à tenir debout contre la barbarie.

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 23:49

En ce premier jour de l'an, s'il y a une résolution à prendre, c'est celle de ne pas oublier de rester debout, en hommage à toutes ces victimes, contre la barbarie.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 09:23
HISSE TOUT ART DE CHOU AH

Mickey 3D dit ce matin à la radio qu'il a du mal à détester notre président... Au fond c'est vrai, moi même je peux le trouver mou, pas à la hauteur... mais jamais je n'ai eu l'idée de le détester, alors que l'autre... celui d'avant, j'avais juste en permanence l'envie de lui coller des mandales dans le tronche. Allez savoir pourquoi.

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 10:27
MISS TRANS'

Dans mes diverses âneries sur le détournement de Miss France, forcément, arrive l'idée de Miss Trans'. Je cherche un peu et là, je trouve un truc qui me scie... alors pas de post idiot mais un info. Finalement, si je trouve Miss France très cul cul, je me dis qu'il y a des gens qui savent utiliser ce genre de chose pour militer de façon non violente et qui permettent de voir, savoir, comprendre.

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 14:27
LIT BIDE EAU

Je me suis toujours demandé si, sexuellement parlant, à l'instar de ses propres valves, la moule est bi ?

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 12:23
CHOU ASE IRE SERRE EUH NON SAIT

Cruel dilemme ce jour pour choisir quel bulletin mettre dans l'urne, tiraillé entre les convictions profondes et la nécessité de faire barre à l'ignominie.

Comme me disait une connaissance, actuellement, à force d'en prendre une tous les jours, j'en suis arrivé à me demander si je n'allais pas me faire greffer quelques anus supplémentaires...

C'est vrai que le droit de vote est, comme écrit, un DROIT. Mais sil est tellement tordu, torturé, adapté, dévoyé... de façon politicienne que ça devient très compliqué de faire valoir ce que démocratiquement (excusez le gros mot), nous voudrions faire valoir.

Mais bon, aujourd'hui encore, et sans gaité de cœur, je me rendrai au... bourreau... de vote, sniff !

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 12:12
FER DELà RéSISTE ANSE

Au moment de la libération, on a reproché à Arletty sa "collaboration horizontale", ce à quoi elle répondit : « Mon cœur est français, mais mon cul est international »

Réponse à laquelle je souscris entièrement car il vaut mieux avoir le cul international et le cœur français que le front national !

Pensons y ce jour en organisant la résistance verticale, celle qui fait glisser le bulletin de vote de la main à l'urne.

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 12:06
RAIE FLéCHIR à VENT DEUX VEAUX THé

Si tu votes à l'extrême,

Tu meurs quand s'érige haine !

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 18:54
JE MENS MÊLE

Entre l'appel de notre François le français à pavoiser nos fenêtres de bleu blanc rouge au moment de l'hommage aux victimes du 13 novembre et le fleurissement du tricolore après la première journée des régionales, on ne sait plus vraiment à quoi correspond ce symbole.

Il y a eu des translations, un drapeau ici en a remplacé un là... ou pas. Difficile de reconnaitre maintenant qui est quoi et parfois... ça pue !

Alors, pour mettre une claque à la grande mauvaise odeur, une seule solution, voter !

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 20:12
----------------------

C'est faire insulte à l'insulte elle-même que de l'utiliser pour qualifier celui qui tue fanatiquement soit disant au nom de Dieu.

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 19:30
RAIE ZOO SAUCE YOOOOH !

Samedi soir, soirée super sympa chez des très bons potes, il fallait bien ça pour résister un peu à la connerie des barbares. Dégustation de Pouilly, de Sancerre... bref, une soirée très iconoclaste pour les abrutis mais tellement bonne pour les impies que nous sommes.

A un moment de la soirée, le gros de la troupe (non, c'est pas moi... !) étant parti, nous sommes resté en comité restreint et forcément, le sujet brûlant de l'actualité est remonté. La conversation, fort intéressante, est arrivée sur l'utilisation des réseaux sociaux. Et là... nous avons réalisé que, parmi les six personnes présentes dans la pièce, considérant la chose non vitale, pas une ne possédait de compte facebook !?!

Je me suis précipité sur mon portable pour le twitter immédiatement au reste du monde !

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 14:44
VOUS HALLE AHHHHH !

Avez-vous remarqué que certains conférenciers ont des tics de langage ?

Mes collègues et moi avons eu le bonheur de vivre un grand moment il y a peu, lors d'une formation pendant laquelle l'intervenante ponctuait son discours de "voilà", comme terme conclusif, façon d'appuyer son propos mais aussi à tout va, en remplaçant un mot, une idée, un pan entier de phrase par le gimmick.

Cela pouvait donner quelque chose du style :

Alors voilà, sur les tablettes numériques dont vont être dotées vos... voilà, il y a une multitude de voilà, que vous pourrez télécharger, sur le site voilà et avec lesquels vous pourrez faire travailler de façon autonome ou voilà, vos... voilà !

Bref, après avoir été dans un premier temps surpris, dans un second amusés, dans un troisième circonspects sur la suite de la journée, dans un quatrième un tantinet agacés par la réitération, dans un cinquième positivement morts de rire tant la chose devenait pathologique, nous avons fait comme les mauvais élèves en commençant à dénombrer les voilà... Impressionnant. Il en tombait plus qu'à Gravelotte ! Et le plus étonnant est que, finalement, nous comprenions tout de même l'essentiel du discours.

Ainsi, si le lexique des mots précis devient inutile et peut aisément être remplacé par un seul et même mot, redit à loisir, alors le propos si dessus deviendrait :

Alors voilà, sur les voilà numériques dont vont être voilà vos... voilà, il y a une voilà de voilà, que vous pourrez voilà, sur le voilà voilà et avec voilà vous pourrez faire voilà de voilà autonome ou voilà, vos... voilà !

Et si ça marche, pourquoi ne pas remplacer chaque mot par voilà, ce qui donnerait ceci :

Voilà voilà, voilà voilà...

Par mesure d'économie on pourrait alors synthétiser la chose en un seul "voilà", tant la polysémie du terme et sa faculté à remplacer tout et n'importe quoi sont importantes.

Ce qui nous conduirait à arriver dans la salle de conférence, d'entendre un "Voilà" essence même de la totalité de la journée, de repartir illico, sans oublier de remercier chaudement l'intervenante pour la somme de travail fourni.

Cela aurait le mérite de réduire considérablement la mobilisation, pour laisser aux spectateurs, le loisir de retourner très vite devant leurs élèves ou à leurs tâches administratives. Bref, une vraie économie de temps, de patience, d'énergie.

Et voilà !

Spéciale dédicace à Claudie qui a rempli trois seaux de larmes de rire...

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 13:35
DES METS NA JE MENS

Après avoir vécu dans la société de consommation à outrance, on se rend compte, dans les moments de crise, que la sobriété heureuse prônée par Pierre Rabhi, ça peut être pas mal.

DES METS NA JE MENS

"Putain de consumérisme... "

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 11:48
C'EST LES BRAS... SCIONS HéROS TIC

Si en 1914, les politiques, au lieu de considérer les choses du point de vue purement militaire, avaient adopté un point de vue sémantique relevant du langage argotique, cela aurait donné un sens bien différent au conflit. Imaginez : mettre la baïonnette au canon pour s'occuper du poilu...
Avec bien entendu comme ministre de la guerre... Frédéric Dard... Who else ?

La guerre en eût été certainement moins sanglante et nettement plus jouissive. Et pour se souvenir de la chose, tous les ans, à l'instar de tous ceux qui se seraient fait sauter dans le huis clos des abris de tranchées, nous célébrerions leur mémoire dans une immense partie de jambe en l'air au pied de l'obélisque !

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 11:56
L'ALLANT GUEUX FRANCE AISE

Petit résumé qui montre bien la complexité d'enseigner la langue française et en même temps, révèle tout le bonheur de l'avoir acquise...

Merci Maryse pour ce lien !

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 16:11
UN DES CENTS

A toutes celles et ceux qui trouveraient grinçants, irrespectueux, cyniques, voire indécents... mes posts du moment, à l'heure où je suis en deuil, je dis que le rire n'efface pas la tristesse. Il aide juste à ne pas sombrer.

Et j'assume...

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 08:32
LIE NEZ GARS LIT THé

Je veux bien que les inégalités entre les mieux nantis et les plus pauvres se tassent en France mais ne nous laissons pas leurrer par les rideaux de fumée politique (même si les statistiques sont "honnêtes")

Quand un nanti voit son salaire moyen diminuer de 1,8% pour arriver tout de même à 3100 euros de moyenne (plancher de la richesse en France) net d'impôts, la baguette à 1 euro représente donc 0,0003% de cette masse d'argent.

Prenons maintenant une personne qui se trouve juste au seuil de pauvreté tel que calculé pour 2015, soit 987 euros, la baguette à 1 euro représente donc 0,001% des 987 euros.

Ainsi, il est trois fois plus compliqué pour ce dernier de se payer la nourriture de base, pour ne citer que cela. Alors... !?!

Partager cet article
Repost0