Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 12:33

C'est un vrai paradoxe que de remettre à Plutarque ce que tu peux faire le jour même... Procrastination, quand tu nous tiens !

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 09:20

Second tour de la primaire socialiste.

Aller voter aujourd'hui, c'est comme avoir la gueule de bois avant d'avoir bu la première goutte. Pfff...

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 10:39

Benjamin Rabier, ça vous dit quelque chose ? Non ? Cependant, vous connaissez toutes et tous cette illustration qui a traversé les décennies, celle de la Vache qui rit.

Benjamin Rabier a été un des premiers auteurs de BD avec le célèbre canard Gédéon.

NO STALLE GÎT ?

Il se trouve que le hasard m'a permis de trouver à vil prix la ré-édition d'un livre de Rabier : Gédéon, roi de Matapa.

Petite Madeleine de Proust, cela a ravivé en moi le souvenir de notre père qui en parlait beaucoup. Vérifié auprès de mes frère et soeurs, la sentation avait été la même. Une plongée dans notre passé familial.

Arrivé à la maison, j'ai vite ouvert le livre à la première page. Je l'ai lue, me suis arrêté... songeur.

Je vous donne copie de cette page.

"Malgré la haute situation qu'il occupait auprès de Grand Matou, Gédéon résolut de dire adieu à celui qu'il avait considéré jusqu'alors comme son maître tout puissant.

Les dissentiments étaient très fréquents entre eux : et notre canard, d'âme paisible, préféra se retire à Brockenbrook, petite île dépendant du Gouvernement de Matapa.

Gédéon, qui se sentait les dispositions d'un apôtre, se proposait d'aler porter la bonne parole parmi les insulaires de Brockenbrook.

Il emmena avec lui son confident de toutes les heures, le brave Grognard, qui, de son état, était bouledogue.

Les deux amis débarquèrent à Zouriko, petit port situé sur la côte ouest de l'île, et ils furent reçus, dès leur arrivée, par un fourmilier, un pélican, un pangolin, et un tatou, personnages de bien mauvaise mine... "

Je ne sais pas si cette lecture vous a fait le même effet ? Lexique, construction des phrases m'ont impressionné. Moins par leur essence même mais par le contraste entre ce texte et la plupart de ceux que l'on peut trouver aujourd'hui à destination des enfants.

Alors, ne me faites pas un mauvais procès, je ne suis pas dans la peau du vieux schnock qui ronchonne, arguant que c'était mieux avant. Mais comme au quotidien, je travaille avec les minots à qui j'essaie de faire découvrir le sens des mots, des phrases, des textes, j'ai été touché par la qualité proposée aux enfants d'il y a 100 ans.

Je vais lire la suite du livre avec gourmandise...

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 17:34

Avez-vous vu cette publicité "La chasse est offerte" qui orne les panneaux ces jours-ci dans les rues.On vous y propose le permis à 0 euro.

Ceci induit donc qu'auparavant, la chasse amateur n'était pas gratuite ! Et personne ne m'a rien dit...

La gratuité aura-t-elle une influence sur le moment de l'ouverture... de la chasse bien sur ? En d'autres mots, aura-t-on ou non le droit d'avoir le choix dans la date pour la chasse amateur ?

Cela dit, si l'on prend le slogan de départ au pied de la lettre en usant du contrepêt, on est bien dans le sujet, au propre comme au figuré d'ailleurs. D'où la question : qu'est ce qui est gratuit finalement, le permis pour la chasse amateur ou celui qui permet d'entrer dans la rue du quai, tout ça bien sur sans déranger les piles de boîtes ?

Spéciale dédicace à Annabelle

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 11:49

 

Le proverbe dit :

"Il y a loin de la coupe aux lèvres"

LASSO SCIE à SION

"... pas forcément !"

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 13:19

Légalisation des salles de shoot, incitation à la défonce légitime ?

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 19:02

Ouh la la , ça fait des moulinets du côté du PS pour légitimer la primaire. Avec des résultats comme ça, on a la sensation que ça brasse de l'air à l'envi.

Quel combat d'hélices... n'est ce pas Monsieur Jean-Christophe ?

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 18:25

Si on obligeait le prochain président de la république française à s'habiller comme ça, on aurait au moins une raison de rigoler parce qu'avec les programmes ou non-programmes que les candidats nous promettent, on va avoir du mal à se décrisper les zygomatiques.

BZZZZ

"Tant qu'à passer pour un guignol au bout de deux mois de mandat, autant assumer de suite !"

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 13:32

La chir esthétique, quand c'est loupé, c'est loupé ! Il y a eu un os pendant l'intervention.

EST éTHIQUE

"Etre beau ou ne pas être beau, là n'est vraiment pas la question !"

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 17:46

Le plus crétin n'est pas forcément de mettre les pâtes dans le grille-pain, c'est juste d'y ajouter l'eau quand il est branché...

SEPT UN SENS HAIE

... et d'avoir l'idée géniale de touiller avec le doigt parce que forcément, il n'y a pas de spatule.

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 09:22

Sans empressement mais avec certitude, ils descendent du ciel. Petits, blancs, légers, ils virevoltent sans hâte jusqu'à se poser au sol. Il fait gris bas, ce gris des cieux froids chargés d'une eau que la température a façonné de mille formes, toutes plus délicates les unes que les autres. Les flocons hésitent. Ici ? Là ? Arriver en douceur, garder la structure originelle, préserver ceux qui sont déjà au sol glacé.
L'immeuble en face a les yeux fermés, ou mi-clos. Sa toiture d'ardoise grisonne sous la légère couche blanche. Fenêtres vides. La vie se terre.
La rue est calme, silencieuse. L'absence du bruit habituel témoigne du vide mécanique ou humain.
Un oiseau passe.
Sempiternellement, les flocons tombent, enflent, diminuent puis grossissent à nouveau. Les cristaux vivent, peignent la ville à la manière des pointillistes. Les couleurs blafardes de l'hiver cèdent peu à peu la place aux camaïeux de gris et blanc. La neige transforme lentement la cité, avec assurance. Trottoirs, rue, véhicules à l'arrêt se fondent dans la matière cotonneuse.
Il fait froid. Je suis à l'abri, au chaud...

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 12:58

J'ai l'habitude de vous présenter ici des choses qui me plaisent.

Pour une fois, je vous montre une image dont j'ai horreur. Ne me demandez pas pourquoi, je n'ai pas encore eu le temps de travailler cela avec mon psy...

ET DOUX ART MUNCH
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 10:52

7 janvier 2015, j'étais à Laval, bloqué par un méchant lumbago. Je me souviens, c'était un mercredi.

Malgré mon mal de dos, j'avais réussi, tant bien que mal, à préparer un repas simple pour midi. J'écoutais France-Info. Un peu avant midi, la nouvelle tombe, fusillade à Charlie Hebdo.

Je ne détaille pas le reste des heures qui ont suivi. Incrédulité, sidération, épouvante...

Certes, ce n'était pas la première fois que des fous sanguinaires agissaient mais cette fois, il y avait la proximité, géographique, humaine.

Qui plus est, l'omniprésence médiatique catalysait l'horreur.

Et puis il y a eu l'hyper casher, le Bataclan quelques mois après, puis Nice l'été dernier, et tous les autres attentats de même type dans le monde entier.

Souvenons nous de cela et sachons redonner au mot fraternité tout son sens, au delà de nos différences, au delà de nos frontières. Il y a fort à faire mais il existe encore des femmes et des hommes altruistes et bons. L'espoir existe.

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 19:17

En matière de handicap, les hommes ne sont pas égaux.

Un aveugle ne voit pas le rouleau de PQ lorsqu'il en a besoin. Cependant, à tâtons, il peut le trouver.

Un manchot voit bien le rouleau... mais après !!!

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 11:59

Aïe ! Vous aussi, la grippe et la rhinopharyngite vous sont tombées dessus ? 5 visiteurs hier... God damned ! A l'instar de la température dans l'Est, la fréquentation chute. -5 par rapport à la veille. Je sens le coup de froid sur Plaisir de mots.

Bon, c'est vrai, j'ai été un peu mou ces derniers temps, mais la pêche aux images devient difficile quand on a déjà pris de belles pièces. Aussi, si vous avez des choses à me proposer, n'hésitez pas à me donner l'adresse, j'irai voir si je peux en faire un/des post(s).

Merci d'avance.

Bon, aujourd'hui, le mal s'estompe un peu et je vais essayer de produire un peu. Il le faut si je veux arriver aux 5000 posts en 2017.

Après, je ne sais pas ce que je ferai. Continuer ? Arrêter ? Je dubitate avec la circonspectude... je dois réfléchir un peu.

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2016 3 28 /12 /décembre /2016 19:48

L'article 17 de la constitution de la cinquième république révisé par la réforme constitutionnelle de 2008, institue le droit de grâce présidentielle. Mesdames et Messieurs les juristes contrarié(e)s par l'exercice de celui-ci envers Jacqueline Sauvage ce jour, vous qui craigniez que cela affaiblisse l'exercice de votre ministère, vous devriez réfléchir à quelques points :

- que je sache, le droit de grâce n'est pas utilisé tous les matins, par quelque Président de la République qui soit, de gauche, du centre ou de droite.

- dans l'occurrence qui nous occupe, à dire l'affaire de Mme Sauvage, le Président de la République n'a pas statué de suite.

- vous pensez que cela peut créer un précédent ? Peut-être... mais combien de femmes ont-elles péri sous les coups et les violences de leur maris, de leurs hommes ?

- certes, comme le dit la sainte bible : "Tu ne tueras point" Cela légitime-t-il pour autant l'interdit de réaction devant l'homme, avec ou sans grand H, qui ne respecte son prochain et moins encore sa prochaine ?

- alors oui, on peut avoir peur que cette grâce incite les femmes à assassiner ceux qui les violentent. Cependant, combien de femmes en sont arrivées là ? Combien de femmes sont mortes avant d'oser le faire ? Il faut peut-être ce précédent pour que ces gros cons de mâles violents réfléchissent à deux fois avant de frapper leur femmes, avant de violer leurs filles.

- enfin, Mesdames et Messieurs les juristes qui avez maintenu la condamnation de Mme Sauvage, avez-vous vécu la violence de celle-ci. Avez-vous été frappé(e)s, vos enfants ont-ils été violées ? Avez-vous souffert une vie durant dans votre chair et dans votre âme ? Ne pensez-vous pas que Mme Sauvage, même si elle n'a pas dit ses regrets, portera pour le restant de ses jours ce qu'elle a vécu et ce qu'elle a fait pour s'en libérer ? Réfléchissez Mesdames et Messieurs qui condamnez, réfléchissez.

 

 

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 12:19

Certes, un tiers des chanteurs du Choeur de l'armée rouge sont morts dans une catastrophe aérienne, mais pourquoi les médias nous gavent-ils de cette information en occultant tout à coup la misère syrienne qui faisait la une jusqu'à présent ?

Alimentation de la pulsion scopique, suprématie de l'audimat... à chacun ses priorités.

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 09:04

Vous l'avez certainement remarqué.

Aucun post sur Alep, rien sur Berlin.

Pourtant, j'entends, je vois ce que rapportent les médias.

Pourtant, au quotidien, je côtoie dans mon travail des enfants syriens exilés et tant d'autres qui ne peuvent plus vivre en paix dans leur pays natal.

Pourtant, je connais un jeune homme qui a été blessé au Bataclan dont d'autres actes terroristes sont la réplique.

Mon indignation existe, ces événements me touchent profondément, je suis révulsé.

J'essaie de tourner dans ma tête les idées pour écrire mais rien ne vient d'autre que ce qui a déjà été dit, écrit ailleurs.

Indicible ! C'est finalement le seul mot qui convienne à traduire ce que je ressens, et vous aussi peut-être.

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 12:39

En attendant d'être fixé sur la tenue ad'hoc pour indifférencier les classes sociales de nos chères têtes blondes, première étape avant les uniformes pour tous les élèves de France et de Navarre...

COUPS, RAGE... FILLON

"Vous voyez bien, Monsieur l'Inspecteur, que ça ne les empêche pas de se battre en récréation"

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 16:36

Bientôt Noël...

... et toujours des gens qui meurent de faim, qui habitent nulle part, qui sont exilés, torturés, assassinés.

Même si chacun de nous ne peut à lui seul prendre toute la misère du monde, comment trouver de quoi se réjouir ???

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 18:11

Alors voilà, bien que pas particulièrement Polnarefophile, pas plus que phobe d'ailleurs, je voulais juste mêler mon grain de sel à la controverse actuelle entre le chanteur et son producteur. Non pas pour défendre la cause du chanteur, mais bien parce pour l'avoir vécu de l'intérieur, je peux affirmer un certain nombre de chose sur l'embolie pulmonaire.

Cette cochonnerie est assez insidieuse, ne laissant présager de rien sinon d'une grosse fatigue qui vient peu à peu. Le point d'orgue étant l'essoufflement au moindre effort.

Je ne veux pas généraliser ce que j'ai vécu. Simplement, le jour où ça m'est arrivé, si je n'avais eu au téléphone le généraliste qui me connait bien, je ne serais certainement plus là pour écrire ce post.

Comme je vous le dis, c'est le manque de souffle après une activité a priori peu physique qui m'a fait l'appeler. Point de douleur, et du coup, peu d'inquiétude, d'autant que l'embonpoint me conduisait assez rationnellement à me dire qu'il en était la cause.

Donc pour Popol, qui d'autre qu'un médecin, est le mieux placé pour dire de quoi il s'agit ? Alors, histoire de fric ou pas, si les producteurs se veulent grands clercs en pathologie cardiovasculaire, je propose qu'avec ce qu'ils ramassent, ils se paient une mise à niveau dans la première fac de médecine qui passe.

Quant au mensonge, c'est une autre histoire...

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 18:08

Le Guen...

Permutation de portefeuilles entre le secrétaire d'Etat chargé des relations au Parlement, et celui de la Francophonie. Et un affidé de Manuel Valls mis au placard, un !

C'est ce qu'on appelle l'art de la claque dans la gueule donnée sans faire sortir celui qui la reçoit de ses godasses, en l'occurrence ici, du gouvernement... J'en connais un qui va bouffer son chapeau pendant cinq mois, à moins qu'il démissionne pour rejoindre le candidat Valls.

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 08:11

Alors, futur premier ministre français ?

Je me demande qui va vouloir jouer les utilités...

Cazeneuve ? Je n'y crois pas.

Le Driant... ? Non plus.

Ils auraient trop à y perdre.

Touraine ? Avec la rumeurs sur l'envie d'aller aux présidentielles... pas évident.

Alors qui dans la garde rapprochée acceptera ce sacrifice politique et personnel ?

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 19:13

"Moi Président... "

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 08:15

Quand je pense aux films de fiction vus il y a des années sur l'hyper violence de la jeunesse, et quand j'entends l'actualité, ces jeunes venus tabasser un élèves de collège à coups de matraque au sein même de l'établissement en banlieue parisienne, je me dis que les cinéastes d'hier étaient sacrément visionnaires...

Partager cet article
Repost0