Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 14:04

T'es jeune, t'as une foi profonde, tu décides de dédier ta vie au Très Haut, tu fais tes études au séminaire, tu deviens prêtre à la tête d'une paroisse, tu as donc fait vœux de célibat, ce qui entraîne, si tu restes logique, la chasteté. Tu célèbres des messes, des obsèques, des baptêmes des mariages et paf lors d'un de ces derniers, la mariées t'arrive sous le pif comme ça...

OS COURT

ou encore comme ça...

OS COURT

Tu fais quoi pour ne pas donner à l'assemblée rassemblée pour la cérémonie l'impression que t'as oublié une bouteille de Coca dans la poche de ton futal ???

Bon, comme j'ai pitié, je te donne un conseil : tu mets des glaçons dans l'eau bénite, ça évite la turgescence du goupillon.

 

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 13:56
MAUVE AISE HAIE DUC à SCIONS

Dyspraxie visuo-spatiale canine ou plus prosaïquement clébard fin con ?

MAUVE AISE HAIE DUC à SCIONS

"Choisir c'est renoncer... aux croquettes, mais en même temps, j'avais parié avec les potes."

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 13:50
PAPY ION

Tiens, on fait défiler les chrysalides maintenant ?

PAPY ION

"Vivement la mue parce que pour se gratter le fion, c'est pas top"

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 13:37
ON NAIT PAS DES BOEUFS

On a retrouvé le fils du bibendum Michelin

ON NAIT PAS DES BOEUFS

"Meuhhhh non, c'est pô moi !"

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 11:03
SCIE D'ERRANT

Quand t'as un maillot de bain comme ça, faut pas hausser les épaules...

SCIE D'ERRANT

"La dernière fois que j'ai joué les blasées, j'ai fini chez le gynéco !"

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans Réfléchir un peu...
commenter cet article
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 10:57
LAC Où PLEUT MENT

Si tu maries Rousseau à Shéhérazade, t'as un roman inédit :

Emile et une nuit ou De l'éducation courtisane !

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 20:37
RETOUR DEUX BAS... THON

Barbie adopte d'autres silhouettes que celle de Sylphide pour se montrer plus humaine.

RETOUR DEUX BAS... THON

Angelica Kenova fait la gueule, elle va être obligée de réinvestir dans le ravalement de façade et les modifications plastiques à la con. Elle va devenir dingue parce que, vu qu'il y a maintenant de la variété dans les nouveaux canons Barbie, ça va pas être de la tarte pour faire un choix. La stupidité, ça finit toujours par remonter à la tronche.

RETOUR DEUX BAS... THON

"Après m'être fait refaire le pif, les mirettes, les miches, les nibards, va falloir que je me fasse botoxer les hanches et implanter du poil aux pattes. La chirurgie esthétique va encore me couter... un bras ?"

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 16:37
LIN VERSION

Pois de senteur... fleurs des peurs de sans toi ?

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 14:24
GEAI FESSE AH POUR LASSY ANSE

Bon ben voilà, je vous dois des explications sur l'explosion bloguesque des deux derniers jours. je fus souffrant et arrêté de travailler durant deux jours. Pour cela je dus consulter la faculté qui dans sa grande mansuétude me remis un AT sur lequel figurait comme motif G. E. A.

Etant au premier chef concerné par les manifestations tsunamesques de mes intestins, je me doutais bien que le G. signifiait gastro et le E. entérite... mais le A ???

Alors, cloué dans mon appartement, à une distance raisonnable des lieux d'aisance pour ne pas avoir à tout bout de champ à contacter les sapeurs pompiers pour une intervention anti pollution, je consultais l'internet et plus précisément ce big brother du "je sais tout" qu'est goût gueule.

Ce dernier daigna m'informer que le A. de G. E. A. signifiait aigüe. J'aurais pu m''en rendre compte par moi-même mais parfois, les spasmes du bas enrayent les influx du haut.

Profitant d'un moment de répit et de la complétude des informations dispensées par le site "Oui qui pêt dit ah" sur la liste des abréviations médicales je pus constater qu'en dessous de G. E. A. figurait G. E. I. avec un I. pour infantile. Ce faisant, je fût rassuré sur ma sénilité non encore naissante. Puis sous G. E. I. je pus lire G. E. U. mais là, les lettres n'initialisaient pas les mêmes mots : G. pour grossesse, E. pour extra et U. pour utérine et je me dis que j'avais bien fait de me protéger lors de mon dernier rapport.

Me vint aussitôt à l'esprit que la dernière initiale utilisée dans chaque sigle commençant par G. E. était une des 6 voyelles mais qu'il en manquait, par le fait, 3.

Pour que la faculté avance, je proposai donc ceci

G. E. E. pour gastro-entérite exponentielle, une pathologie parfois longue et douloureuse, à laquelle on survit rarement.

G. E. O. pour gastro-entérite obituaire, plus virulente encore que la précédente et toujours létale pour laquelle le médecin légiste remplit illico le registre mortuaire dans lequel est référencé le nom du défunt ainsi que la date du service religieux célébré en sa mémoire. Et enfin

G. E. Y. avec yaourtière pour le Y, en me gardant bien de préciser plus loin les choses.

Que la faculté ne me remercie pas, j'ai fait ça, si j'ose dire, de bon cœur.

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 14:18
QUELLE TARE... T'AS LA CRèME

Chefs et couvre-chefs religieux... on se gausse !

QUELLE TARE... T'AS LA CRèME

"Elle est super mal posée la crème fouettée sur ton crâne, j'en pisse de rire"

"T'es sot, c'est pas de la Chantilly, c'est une kippa... "

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 14:10
SEL à MIE D'AISE ANNIE MOTS

Avec un pape franciscain, ça va devenir difficile de se débarrasser des taupes en leur broyant la tronche à grands coups de marteau selon la méthode Reiser... souvenez vous.

SEL à MIE D'AISE ANNIE MOTS
Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 13:56
DU PLI CAS SCIONS

Mmmmmhhh ça vous a un petit côté podium olympique 2012, quand les handballeurs français se sont payé la fiole d'Usain Bolt, sauf que là... on ne sait pas vraiment ce qu'ils ont gagné, sinon à être connus !

DU PLI CAS SCIONS

"Faudrait qu'on trouve un peu plus de monde parce que là, ça fait un peu couillon"

"Et qu'on soit debout parce qu'en plus de faire couillon, ça fait pépère"

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 13:51
CROQUE ODILE

Vos gosses refusent systématiquement de sortir de la piscine quand vous les appelez... soyez radicaux !

CROQUE ODILE

"En évitant de les gaver de sucreries... je suis diabétique. Merci d'avance"

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 13:37
INA DEUX MI-CIBLES

Statues nues du Capitole planquées derrière des paravents ou encoffrées lors de la visite du président iranien. Plus qu'incroyable... impensable et même mieux, inacceptable. Si le plus haut placé de l'état iranien ne peut souffrir de voir un sein, un pubis... de statue féminine, il n'a qu'à aller visiter la Tour de Pise, ça au moins, c'est pas sexuel... enfin !?!

INA DEUX MI-CIBLES

(à lire à voix haute la tête dans une boîte à chaussures, ça fera plus live)

"De toute façon, vu la considération qu'il a pour la gent féminine, je lui aurait dit : cause à mon cul, ma tête est malade"

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De natura belli
commenter cet article
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 09:59
MES DEUX SCIES NOEUD DOUCE

Médecines orientales vs allopathie... le choix est parfois délicat.

MES DEUX SCIES NOEUD DOUCE

"Boris, arrête tes conneries, ça fait pas barrer la mycose entre les doigts de pieds"

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 09:39
QU'ON FUSE ION

Pour le dyslexique, il y a des confusions de lecture récurrentes : d et t, p et b, g et k, z et s, v et f car en vérité, les sons attachés à ces lettres sont parfois proches.

Mais saviez-vous qu'il existe aussi du Dys lorsqu'on tape un texte sur le clavier. Dyspraxie visuo-spatiale et dans ce cas, compte tenu de la proximité non des sons, mais des touches, on devrait plutôt dire dyspraxie azerto-clavière !

Je me suis rendu compte qu'en voulant taper "réveil", mon doigt avait fourché et j'ai tapé "réfeil", ce qui nous renvoie à la confusion de base initialement citée.

Ce handicap peut aussi advenir avec z et s... Zaucizze au lieu de saucisse... pas simple pour passer commande par mél chez son charcutier.

Ceci-dit, si l'on prend les trois premières occurrences, soit d et t, p et b, g et k, en cas de mauvaise frappe, compte tenu de la disposition des touches sur le clavier, inutile de consulter quelque orthophoniste ou orthoptiste pour régler la chose. Adressez-vous plutôt à un neurologue spécialisé dans le syndrome de Parkinson.

A pon en endenteur zalut, z'est frai goi !

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 09:22
GEAI TÊTE RAIS DES SUE

J'ai cru avoir un petit moment d'extase ce matin en regardant le nombre de visites du blog à ce jour : 365 ! Le même nombre que le nombre de jours de l'année. "Joie, félicité, abonnement au gaz !" me suis-je écrié, tant le bonheur envahissait mon âme à cette si belle concordance. Sans attendre, ni plus que coup férir, je suis allé chercher un magnum de Veuve Clito et mon meilleur caviar afin de fêter dignement l'événement en compagnie de moi-même. La flûte, seul récipient qui convient à la Veuve Clito, remplie et le caviar sur ma banquise perso, je m'apprêtais à déguster ces douceurs terrestres quand mes yeux sont tombés sur le calendrier... 2016 ! Année bissextile ! Chiotte !

J'ai tout jeté en maudissant le 366ème visiteur unique qui, du 1er au 26 janvier, avait boudé le blog. Bouhhhhhh !

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 18:26
A TASSE EN THé

Nom di Diou ! Ceci dit, on devrait réinstaurer la chose. Les élèves seraient au moins calmes les après-midi.

A TASSE EN THé

"Et en plus, on serait plus oblig(er)é d'aller piquer le litron du maître dans son bureau !"

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans Réfléchir un peu...
commenter cet article
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 14:15
PROSE TERRE NASSE ION

Les lions se sont-ils... ou non, prosternés aux pieds de Sainte Blandine ?

Vaste controverse.

Je vais ici défendre le point de vue "ou non" à l'aide d'une série de clichés d'époque.

En premier lieu, nous pouvons constater que sur l'ensemble des clichés, les lions sont dans des positions diverses et variées qui n'ont rien à voir avec la prosternation.

En effet, si l'on s'en tient à la définition de se prosterner, on trouve ceci

- "s'incliner jusqu'au sol en signe de profond respect" ou bien

- "S'incliner profondément devant quelqu'un, quelque chose en signe de grand respect, d'adoration, d'humilité" ou encore, au sens littéraire du terme

- "Manifester à quelqu'un une obéissance, un respect serviles" et même

- "Se baisser jusqu'à terre, en signe d'adoration ou en posture de suppliant, se jeter à genoux au pieds de quelqu'un" sans oublier

- "Reconnaître, avouer la supériorité de quelqu’un en quelque genre que ce soit"

Bon ! Voyons maintenant les images une à une.

Cliché n°1, pris à l'entrée de Ste Blandine dans l'arène, alors que le régisseur de la cérémonie n'a même pas encore installé la potence pour y attacher la martyre... Regardez bine les lions. Vous constaterez, comme moi, qu'ils n'ont strictement rien à foutre de Ste Blandine, se demandent pourquoi on les menés là. Ils sont assez proches de la suppliciée uniquement parce qu'elle dégage un peu de cette chaleur qu'affectionnent les grands fauves. Dans tous les cas, pas un n'a l'idée de se prosterner... et d'une !

PROSE TERRE NASSE ION

Cliché n°2, pris après l'installation, par les machinistes, de la potence, mais avant que le régisseur retrouve le fil de cuisine pour attacher Ste Blandine au poteau, comme la dinde à la broche, histoire d'exciter un peu l'appétit des félins. Je reconnais que la posture des animaux a varié en regard du premier cliché, cependant, ne nous y trompons pas... de prosternation il n'y a point ! En vérité, ces pauvres bougres à qui on veut à toute force faire bouffer de la viande bénie se tamponnent le coquillard de la future sainte qui nous fait le coup de la mise en croix, en ayant oublié, la sotte, qu'il n'y a pas de traverse à la potence pour y lier ses bras. Certes les lions sont allongés aux pieds de Ste Blandine mais uniquement parce qu'ils sont là, et pis c'est tout ! Ils n'ont d'ailleurs pas plus envie de se prosterner que de lui lécher les aisselles ! et de deux...

PROSE TERRE NASSE ION

Cliché n°3, pris quand enfin le régisseur a retrouvé la pelote de fil de cuisine et que les machinistes ont en partie réussi à ligoter la dame. Alors... les fauves... prosternés ? Que nenni ! Outre le tigre, qui s'est un tantinet gouré d'histoire, observez les trois lions. Pas un, je dis bien pas un, n'a les genoux plantés en terre en signe d'obéissance ou de respect servile. Y'en a pas un qui la regarde la Blandine. Ils n'en ont rien à péter de cette gigolette. Le seul qui la mate a les yeux fixés sur les genoux de la dame. Tu parle d'un respect ! Quand à celui qui est allongé, que dis-je... vautré ! Il cuve, ça se voit, c'est évident. Il a l'air abruti de celui qui a trop forcé sur la bouteille la veille, en dévorant des petits enfants catholiques grassouillets. Il n'en peut plus et n'a pas du tout envie de s'incliner profondément, se disant que la chose va lui bloquer l'estomac et le faire gerber. Qui plus est, comme la belle a enfin compris qu'elle ne pourra être crucifiée, par manque de traverse, elle bat des bras et génère un petit courant d'air qui ne va pas sans agacer les rois de la savane. Et de trois.

PROSE TERRE NASSE ION

Cliché n°4, pris juste après le départ des fauves excédés par les battements de mains de Ste Blandine. Seul un fauve figure sur l'instantané car les autres se sont fait la malle sans demander leur reste, en jurant bien que la prosternation, ce serait pas pour ce jour là. Le photographe rapporte que le dernier lion a été chargé par tous les autres de trouver de quoi calmer l'agitée. et de quatre.

PROSE TERRE NASSE ION

cliché n°5, pris juste après l'intervention du régisseur qui a retrouvé la pelote de fil et l'a confiée aux machistes afin que ces derniers entravent les mains de Ste Blandine ; cela moins dans l'esprit de torturer la jeune fille que d'apaiser les lions. En effet, les lions étant réutilisables lors de prochains sacrifices, il est judicieux de les conserver en bonne forme alors qu'un peu plus, un peu moins pour les martyrs, on s'en moque un peu. Cela dit, je vous ferai observer que même à ce stade, les lions n'ont, s'ils ont daigné revenir, toujours pas en tête de se prosterner. Le premier somnole, perdu dans ses pensées sur la critique de la raison pure, qu'il a eu du mal de finir, tandis que le second ne comprend toujours pas pourquoi on attache les suppliciés au poteau plutôt que de les empaler de suite, façon brochette aux abats...

Quant à reconnaitre la supériorité de Ste Blandine, pouvez-vous imaginer une fraction de seconde qu'un lion, roi des animaux, puisse se plier à cela ? Moi-même, j'aurais déjà du mal, alors un lion !?! On rêve tout debout. Et de cinq !

PROSE TERRE NASSE ION

Voilà, j'arrive au terme de ma démonstration et si dans la controverse, d'aucun réussit à me convaincre que l'attitude des lions envers Ste Blandine est pleine de profond respect, d'adoration et d'humilité, je le jure, je me prosterne devant lui/elle !

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 13:56
PRèS TATOU !

Que ce soit un soutien ou simplement un regard bienveillant, comme l'a corrigé un cacique du PR, ça fait réellement bidonner de voir le petit Nicolas prêt à tout, pourvu que ça rapporte. Il doit se sentir bien seul pour accepter de côtoyer et de soutenir, pardon, de regarder avec bienveillance, quelques cégétistes Good Year...

Franchement, ça pue le racolage. Au rythme où vont les choses je pense que le petit Nicolas va finir par nous dire que pour arriver à ses fins, il est prêt à user, comme Erinn Brokovitch, du blowjob ! Ceci dit, vu le nombre d'électeurs qu'il lui faudra, il risque d'être très fatigué... really.

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De natura belli
commenter cet article
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 13:51
BAIN OUAIS COU AH

Sylia, à l'écoute de l'histoire de la chèvre et des 7 chevreaux, lorsque l'auteur explique que le loup a une voix rauque.

"Bah... comme tous les loups quoi !?!"

7 ans et déjà blasée... what a pity.

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 13:42
COU DEVIS YEUX !

Anastasia, 8 ans, à Sylvie, adulte qui travaille dans la classe :

"T'y es déjà allée toi, Sylvie... au Moyen-Âge ?"

Merci Sylvie pour cette petite pêche de perles.

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 13:39
BEAUX NEZ ROUGES ET BONNE AIGRIE

Qui paye ses bêtes s'enrichit.

Va dire ça aux éleveurs bretons et d'autres régions en ce moment... !

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans De tout un peu
commenter cet article
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 19:07
A DEUX MAINS CIVE HOULE OEUFS VOUS LèS BIEN

Il y a quelques jours, je suis allé voir Demain. Il est fou me direz-vous. Non non, je ne suis pas un geek en train de me jouer de l'espace temps sur des univers virtuels. Plus prosaïquement, je suis entré dans une salle de cinéma pour voir le documentaire nommé Demain.
Que dire de plus sinon que cette œuvre est indispensable et incontournable à qui veut penser l'avenir autrement que ce qui advient aujourd'hui, jour après jour. Primordial pour qui le pouvoir des banques devient insupportable, pour qui est écœuré par la mal bouffe, pour qui l'individualisme est intolérable, la spéculation inacceptable, le massacre de la terre mère désespérant.
A l'aide d'exemples pris aux quatre coins du globe, les réalisateurs Mélanie Laurent et Cyril Dion montrent, plus que démontrent, que penser le monde et son devenir autrement est possible, que vivre le monde autrement est envisageable et envisagé, que réfléchir à une autre alternative que le chaos pour le plus grand nombre, au profit d'une minorité, est inévitable.
L'intérêt majeur de ce document réside grandement dans la monstration factuelle plus que dans une rhétorique politico-inutile. Jardins partagés, réappropriation et réutilisation des espaces incultes, innovation dans les micro-systèmes économiques, abolition de l'idée même de profit exponentiel et mise en place du partage effectif des ressources de la nature et des bénéfices de l'entreprise...
J'avoue avoir été particulièrement bluffé par la séquence dans laquelle le patron de l'entreprise Pocheco parle d'écolonomie, une pensée écologique de l'économie. Dans cette usine qui produit des enveloppes papiers et autres emballages, tout est pensé pour être renouvelé, recyclé, utilisé de façon à tendre vers le zéro déchet, vers le coût énergétique le plus bas dans une écologie raisonnée... tout cela dans le respect et la prise en compte des humains, oui, des humains, qui quotidiennement, font tourner cette boutique. C'est impressionnant.
Je ne peux ici citer la totalité des idées exposées et surtout des actions montrées. Mais une chose est sure, ce film devrait être distribué à toutes les écoles de France et de Navarre, dans les collèges, les lycées, dans tous les lieux où se cultive et s'enrichit la pensée humaine.
Dans tous les cas, il ne faut surtout pas attendre car si on veut, pour reprendre une expression qui a fait mentir notre président, que le changement soit maintenant, c'est aujourd'hui qu'il faut aller voir Demain.

Pour en savoir plus, si vous n'avez pu voir le film et même si vous l'avez vu...

Cliquez ici et/ou

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans Réfléchir un peu...
commenter cet article
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 12:06
MENTHE HEUR

La France pour la vie !?!

Eh... une fois de plus, tu nous prendrais pas un peu pour des truffes avec ton bouquin, pépère ! Tes regrets sont si sincères qu'on a vraiment du mal à y croire une seconde. Pendant les 5 ans où tu étais aux manettes, ce que tu as montré de toi m'a mis dans la position de chercher partout où il pouvait y avoir un président pour mon pays... sans jamais trouver d'ailleurs. Ton charisme au ras des pâquerettes te remonte aujourd'hui en pleine poire, car à en croire les échos émanant de tes proches, il y en a bien peu qui souhaitent te voir revenir.

Ton livre sera lu, peut-être adapté au cinéma, qui sait. Dans ce cas, il va falloir gamberger car Jim Carrey t'a grillé pour le titre : Menteur menteur !

Repost 0
Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr
commenter cet article