Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

7 juillet 2020 2 07 /07 /juillet /2020 05:59

Aujourd'hui, peu de posts, car je roule de là à de là (Merci Jamel)

Demain, ça repart.

Merci de votre compréhension.

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2020 1 06 /07 /juillet /2020 13:57

Quoi d'héroïque là dedans ; c'est grâce à l'usure du temps qu'on finit par traverser la manche.

Et c'est pareil pour la jambe de pantalon...

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2020 1 06 /07 /juillet /2020 11:31

Je suis absolument révulsé.

On peut s'engueuler, même très fort... mais de là à en venir aux mains, provoquer la mort cérébrale d'un gars qui ne faisait que son boulot.

Une violence due à une bande d'individus qui ne considèrent n'avoir que des droits, celui de voyager sans titre de transport, celui d'être exempté de port de masque dans les lieux où la loi impose d'en porter.

J'en ai marre, marre, marre...

J'ai bossé dans des quartiers dits difficiles, j'ai aidé, une bonne partie de ma vie, des gens en situation précaire, difficile... La majorité d'entre eux était digne, imposait le respect.

Quitte à passer pour un vieux con réac', je ne supporte plus celles et ceux qui crachent à la figure de celles et ceux qui sont là pour les aider, ou bien plus simplement pour faire un boulot qui peut leur profiter, comme conduire un bus qui les transportera d'ici à là.

J'en ai marre de ces connards, d'où qu'ils viennent, quelle qu'ait été leur vie. J'en ai marre d'être confiné au pays des Bisounours. Des droits, oui, c'est évident, mais aussi des devoirs, bordel de merde.

J'en ai marre, au nom du social, d'être obligé de subir de tels avatars qui finissent par tuer. J'en ai marre de ces discours à la con des gens qui pensent et blablatent, dont nombre de baba-cools abrutis, mais n'agissent pas. J'en ai marre des moralisateurs, beaux parleurs, incapables de se sortir les doigts du trou du cul pour faire en sorte que cela aille mieux, que la mort ne soit pas le prix à payer...

J'en ai marre. Franchement, j'en ai marre.

 

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2020 1 06 /07 /juillet /2020 11:31

Je suis absolument révulsé.

On peut s'engueuler, même très fort... mais de là à en venir aux mains, provoquer la mort cérébrale d'un gars qui ne faisait que son boulot.

Une violence due à une bande d'individus qui ne considèrent n'avoir que des droits, celui de voyager sans titre de transport, celui d'être exempté de port de masque dans les lieux où la loi impose d'en porter.

J'en ai marre, marre, marre...

J'ai bossé dans des quartiers dits difficiles, j'ai aidé, une bonne partie de ma vie, des gens en situation précaire, difficile... La majorité d'entre eux était digne, imposait le respect.

Quitte à passer pour un vieux con réac', je ne supporte plus celles et ceux qui crachent à la figure de celles et ceux qui sont là pour les aider, ou bien plus simplement pour faire un boulot qui peut leur profiter, comme conduire un bus qui les transportera d'ici à là.

J'en ai marre de ces connards, d'où qu'ils viennent, quelle qu'ait été leur vie. J'en ai marre d'être confiné au pays des Bisounours. Des droits, oui, c'est évident, mais aussi des devoirs, bordel de merde.

J'en ai marre, au nom du social, d'être obligé de subir de tels avatars qui finissent par tuer. J'en ai marre de ces discours à la con des gens qui pensent et blablatent, dont nombre de baba-cools abrutis, mais n'agissent pas. J'en ai marre des moralisateurs, beaux parleurs, incapables de se sortir les doigts du trou du cul pour faire en sorte que cela aille mieux, que la mort ne soit pas le prix à payer...

J'en ai marre. Franchement, j'en ai marre.

 

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2020 6 04 /07 /juillet /2020 12:44

Petite annonce pour amateurs de contrepets :

"Corps en feu recherche... désespérément !"

 

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2020 6 04 /07 /juillet /2020 09:21

Manupiter s'est cru obligé de changer de premier ministre le jour ultime où j'enseignais.

C'est gentil comme cadeau de départ... fallait pas...

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2020 6 04 /07 /juillet /2020 09:17

A priori, ça fait belle lurette que les amerloques ont une tête de pioche

"Pour le gel, c'est OK, mais pour les masques... c'est NIET !"

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2020 6 04 /07 /juillet /2020 07:52

Ma chère Nadia, comme beaucoup d'autres, tu as usé de la possibilité des commentaires pour tenter d'utiliser Plaisir de mots comme piège à cons.

Je livre ici ton long texte en invitant bien sûr tou(te)s mes fidèles surfeurs/surfeuses à ne pas utiliser les coordonnées qui figurent en bas de celui-ci. Bien sur, avec un certain plaisir, je vais y déposer, à la manière des corrections de copies, on ne se refait pas, en mettant, entre parenthèses et en bleu, quelques commentaires que tu seras bien avisée de prendre en compte, faute de quoi ce sera une calotte, cent lignes et au coin, quand tu voudras déverser tes inepties malsaines sur d'autres blogs.

Bonjour je me prénomme nadia (Avec un n minuscule, bravo ! Je te rappelle que les noms propres, souvent bien plus que leurs propriétaires, doivent commencer par une majuscule) mère de 3 enfants (tant mieux pour toi, mais personnellement, ça ne me fait pas un orifice supplémentaire au fondement). Je vivais à briouze (Même remarque que pour nadia... tu me copiera 12 000 fois la règle. Ceci dit, grand bien te fasse mais je m'en tamponne le coquillard) avec mon mari, quand en 2018 il décida d'aller en voyage d'affaire (Et paf... il n'y est allé pour faire une seule affaire ??? J'espère qu'elle fut juteuse, car au prix du voyage... Non Nadia... Non comme le signale ce bon Monsieur Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes : "Dans l’expression « un chiffre d’affaires », « affaires » se met toujours au pluriel. Quand vous devez écrire cette expression, dites-vous ceci : un chiffre, des affaires. Attention à ne pas ajouter un « s » parfaitement inutile à « chiffre »… sauf si celui-ci est au pluriel, bien sûr (on écrira alors « des chiffres d’affaires »). Pour les mêmes raisons, on écrira des plus logiquement : « cabinet d’affaires », « chargé d’affaires », « homme (ou femme) d’affaires », « lettre d’affaires », « repas d’affaires », « voyage d’affaires ». Chacun conviendra que le singulier, dans ces cas de figure, laisserait planer un sérieux doute sur la prospérité ou l’efficacité des concernés !" ) à Bresil (Et pourquoi pas à le Bresil, du temps qu'on y est... pfff, tu reverras aussi les déterminants, et la règle des articles définis contractés... et Bresil, sans accent sur le e... t'es bete ou quoi ?) , où il tomba sur le charme d'une jeune vénézuélienne et ne semblait même plus rentrer (Euh... j'hésite sur la sémantique. Quand tu dis "ne semblait plus rentrer"... quel sens donnes-tu à cela ? L'aurais-tu charmé au delà des mots qu'il en aurait été frappé de priapisme ??? Et si c'est le cas, comment le sais-tu ?) . Ces appels devenaient rares et il décrochait quelquefois seulement et après du tout plus quand je l'appelais. (Il est probable que le charme... à moins que ce ne soit la réitération importante des douches froides pour calmer une turgescence qui peut s'avérer pénible à la longue, si j'ose le terme) En février 2019, il décrocha une fois (il avait pris la nationalité belge ? ) et m'interdit même de le déranger. Toutes les tentatives pour l'amener à la raison sont soldée (et le s... c'est pour les chiens ?) par l'insuccès (belle formule, mais je te rappelle qu'il est interdit de regarder sur la copie de ta voisine !) . Nos deux parents les proches amis ont essayés en vain (Ponctuation, bon sang... ponctuation) . Par un calme après midi du 17 février 2019, alors que je parcourais les annonce (Là... c'est trop, tu me copieras mille fois, pour dans cinq minutes, la règle des accords en genre et en nombre et en plus en pénitence, ce sera 3 avé et 2 pater) d'un site d'ésotérisme, je tombais sur l'annonce d'un grand marabout du nom ZOKLI que j'essayai toute désespérée (le pronom relatif que se rapportant au nom qui précède, je déduis que tu a essayé ZOKLI le marabout. Ben voyons, faut plus se gêner, tout ça après avoir chougner sur les frasques de ton mari... ) et avec peu de foi car j'avais eu a contacter 3 marabouts ici en France sans résultat (les marabouts d'exportation ne sont plus ce qu'ils étaient ma bonne dame). Le grand maître ZOKLI promettait un retour au ménage en au plus 7 jours . Au premier il me demande d’espérer un appel avant 72 heures de mon homme, ce qui se réalisait 48 heures après. Je l'informais du résultat et il poursuivait ses rituels (Ouh que ta phrase est mal construite, c'est très confus, tu me recommence ça tout de suit).Grande fut ma surprise quand mon mari m’appela de nouveau 4 jours après pour m'annoncer son retour dans 03 jours (Non, non, non, jusque là, j'ai toléré l'écriture numérique des nombres mais que tu mettes un 0 avant le 3, c'est inepte ! Mathématiquement stupide. C'est décidé, je t'inscris à un stage de Remise à Niveau pendant les vacances d'été ; tu as trop perdu pendant le confinement). Je ne croyais vraiment pas, mais étonnée j'étais (Euh... Comment se nommait ton proofesseur de français ? Yoda ???) de de le voire (voire vouare du temps que tu y est !) à l'aéroport à l'heure et au jour dits (enfin un accord correct. Bravoooo !). Depuis son arrivée tout était revenu dans l'ordre. c'est (LA MA JUS CU LE bon sang !) après l'arrivé de mon homme que je décidai de le récompenser (Ton homme ??? ) pour le service rendu car a (pourrait-on dire avait vrai dire... je te laisse réfléchir, mais ça commence à m'agacer menu) vrai dire j'ai pas (Et ben voyons... une négation à la va comme je te pousse...  ça continue) du tout confiance en ces retour (LE S... BORDEL DE MERDE? TU LE FAIS EXPRÈS) mais cet homme m'a montré le contraire.il intervient dans les domaines suivants (Décidément tu es très fâchée avec la ponctuation, c'est pourtant un des éléments fondamentaux dans la construction du sens des écrits. Ma pauvre Nadia, tu me fais pitié)

Retour de l'être aimé
Retour d'affection en 7jours
réussir vos affaires , agrandir votre entreprises et trouver de bon marché et partenaires
Devenir star
Gagner aux jeux de hasard
Avoir la promotion au travail
Envoûtements
Affaire, crise conjugale
Dés-envoûtement
Protection contre les esprits maléfices
Protection contre les mauvais sorts
Chance au boulot évolution de poste au boulot
Chance en amour
La puissance sexuelle.
agrandir son pénis
Abandon de la cigarette et de l'alcool
Guérir tous sorte de cancer
portfeuille magic multiplicateur d'argent (Pas envie de corriger la liste tant c'est calamiteux et dans calamiteux, il y a cala, mais pas que...)

voici son adresse mail : maitrezokli@hotmail.com vous pouvez l'appeler directement ou l 'Ecrire sur whatsapp au 00229 61 79 46 97 (Même pas en rêve que je vais l'Ecrire !)

 

En conclusion, ma chère Nadia, va te faire voir chez plumeau et arrête de déverser tes débilités sur Plaisir de mots.

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2020 6 04 /07 /juillet /2020 07:15

1776... en Amérique du nord... ça s'est passé un 4 juillet, les treize colonies britanniques ont fait sécession de la Grande-Bretagne en déclarant l’indépendance des Etats-Unis d’Amérique.

Et si... et si les américains décidaient, pour fêter ça, aux prochaines élections, de déclarer leur indépendance vis à vis du fou furieux dangereux qui est actuellement à leur tête...

Ce serait vraiment une belle idée.

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2020 6 04 /07 /juillet /2020 06:51

Les affaires reprennent chez Plaisir de mots...

Deux raisons à cela.

La première, c'est qu'avec Coco19 1.0, pour ne pas sombrer dans la morositude et maintenir le lien avec une foule de collègues que j'apprécie, j'avais pris le pli, dès la claustration, de leur écrire tous les matins, ne serait-ce que pour dire un petit bonjour, pour leur dire que, même à distance, nous continuions à faire équipe. Ces petits mots, à mesure du temps, ont grossi, sont devenus plus importants, tristesse, rage, rire... L'importance d'écrire, toujours.

La seconde, c'est que j'en ai fini, ou presque, avec l'éducation nationale. Il lui reste à me payer des vacances, il me reste à faire une pré-rentrée.

Ainsi, retrouvant du temps, de la liberté, je vais écrire, encore et encore, pour vous, pour moi, car écrire, c'est vivre.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2020 5 03 /07 /juillet /2020 17:29

Aujourd'hui 3 juillet, journée mondiale sans sacs plastique.

Moi qui de coutume mets mes déchets ménagers dans un sac poubelle, donc en plastique, aujourd'hui, pour respecter le thème de la journée mondiale, j'ai tout foutu par terre... même les sacs en plastique que j'avais prévu de jeter !

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2020 5 03 /07 /juillet /2020 17:24

C'est arrivé...

Je ne réalise pas encore.

J'ai fini d'enseigner.

J'ai fini de me casser la tête pour savoir ce qui casse la tête aux titis en difficulté.

J'ai fini... pour de la vraie !

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2020 3 01 /07 /juillet /2020 16:36

Juste un petit ictère

"Une chance que je ne fume pas parce que sinon, bonjour les dents... "

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2020 3 01 /07 /juillet /2020 16:30

J'ai comme habitude de farfouiller ici et là sur le net pour trouver de quoi abonder Plaisir de mots, comme les dates par exemple.

En cherchant ce qui s'est passé un 1er juillet je suis tombé sur un article évoquant la collision de deux avions au dessus de la ville d’Überlingen en Allemagne, suite à une erreur d’un contrôleur aérien en Suisse, elle-même causée par une chaine de circonstances et d’erreurs humaines. 71 personnes avaient péri. Le contrôleur aérien sera poignardé le 24 février 2004 par un homme qui avait perdu sa femme et ses deux enfants dans le crash.

Jusque là... rien de particulier. Mais la photo qui illustrait la chose était la suivante...

... après m'être un tantinet questionné, j'en ai conclu que le veuf avait vraiment eu les boules

 

Partager cet article
Repost0
30 juin 2020 2 30 /06 /juin /2020 14:47

Le 30 juin 2012 une seconde intercalaire est ajoutée au temps universel coordonné. Ajoutée pour rapprocher celui-ci du temps solaire moyen, une autre seconde sera ajoutée de la même manière le 30 juin 2015.

Et voilà, après ça je m'étonne que ma montre ne soit jamais à l'heure... pfff !

Partager cet article
Repost0
30 juin 2020 2 30 /06 /juin /2020 14:14

Chaque année, le 30 juin, c'est la journée nationale du pompier volontaire.

Euh... ça veut dire que les 364 autres jours les pompiers sont involontaires ???

Personnellement, je ne vois pas bien comment ça peut se passer.

Partager cet article
Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 11:43

Municipales, quasiment 60% d'abstention...

Et pourtant, si il a bien un moment où choisir une équipe, c'est s'assurer d'avoir, au plus près, celles et ceux que nous pouvons côtoyer, celles et ceux qui sont le tout premier maillon de la démocratie, c'est bien celui de l'élection municipale.

Quelle affliction de constater que les gens sont plus prompts à râler, à manifester, à casser, qu'à user de ce droit incroyable de pouvoir choisir... en toute sérénité.

Et qu'on ne m'oppose pas l'époque coronavérolée... Autant au premier tour, vu le flou, l'abstention était compréhensible, autant cette fois, les précautions prises étaient patentes.

Enfin, si consolation il doit y avoir, c'est que sans cette abstention, soyons réaliste, la vague verte n'aurait pas eu lieu. Comme on dit : "A quelque chose malheur est bon"

Partager cet article
Repost0
28 juin 2020 7 28 /06 /juin /2020 11:42

Par temps d'orage, certains oiseaux volent bas... C'est pour ça que je n'aime pas les orages

"Bingo"

Partager cet article
Repost0
28 juin 2020 7 28 /06 /juin /2020 10:51

Rétines et pupilles
Les clébards ont les yeux qui brillent
Pour un jeu de dupes
Voir sous les jupes des filles

Et la vie toute entière
Absorbés par cette affaire
Par ce jeu de dupes
Voir sous les jupes des filles
Elles très fières
Sur leurs escabeaux en l'air
Regard méprisant et laissant le vent tout faire
Elles dans l'suave
La faiblesse des clebs elles savent
Que la seule chose qui tourne sur terre
C'est leurs robes légères
On en fait beaucoup
Se pencher tordre son cou
Pour voir l'infortune
À quoi nos vies se résument
Pour voir tout l'orgueil
Toutes les guerres avec les deuils
La mort la beauté
Les chansons d'été
Les rêves
Si parfois ça les gène et qu'elles veulent pas
Qu'on regarde leurs guibolles les cabots s'affolent de ça
Alors faut qu'ça tombe
Les toutous ou bien les palombes
Les bières les Khmers rouges
Le moindre chevreuil qui bouge
Fanfare bleu blanc rage
Verres de rouge et vert de rage
L'honneur des milices
Tu seras un chien mon fils
Elles pas fières
Sur leurs escabeaux en l'air
Regard implorant et ne comprenant pas tout
Elles dans l'grave
La faiblesse des elles savent
Que la seule chose qui tourne sur cette terre
C'est leurs robes légères
Rétines et pupilles
Les cadors ont les yeux qui brillent
Pour un jeu de dupes
Voir sous les jupes des filles
Et la vie toute entière
Absorbés par cette affaire
Par ce jeu de dupes
Voir sous les jupes des filles
La, la, la, la, la

Merchi à Ladom pour chette image et merchi auchi à monchieur Chouchon pour votre chanchon qui m'a inchpiré.

Partager cet article
Repost0
27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 20:07

Aujourd’hui, une nouvelle mais avec une petite envie de jogging d’écriture, comme font les élèves de CM tous les matins. Le principe est simple : quelques mots, une phrase inachevée, une image... et 5 minutes pour écrire ce que ça inspire*.

Alors, j’ai piqué à Maitresse Blandine l'image qui suit, faudra pas lui dire, à Maitresse Blandine, pas à l'image, merci à vous.

 

Émile Chat et Gédéon Chien ne comprenaient pas que Marcel-Jeannot Lapin soit sorti sans masque.

- Quelle imprudence, murmura Gédéon Chien.

- Tu l’as dit Bouffi, ajouta Émile Chat.

- Mais... je ne m’appelle pas Bouffi ! glapit Gédéon Chien.

- C’est une expression, répondit Émile Chat, ce que tu peux être naïf parfois.

- Ce n’est pas ma faute, reprit Gédéon Chien, depuis que mes maîtres m’ont frictionné soixante sept fois par jour au gel hydro-alcoolique, je n’ai plus toute ma sagacité.

- Laisse béton, souffla Émile Chat.

- Hein, quoi ? du béton ?... où ça du béton ??? s’étonna Gédéon Chien, je ne vois que du bitume.

- Pfff... lâcha Émile Chat, ça continue... Tiens ! C’est marrant ça, béton, bitume, ça me rappelle Comme un arbre dans la rue, une vieille chanson.

- Euhhh... connais pas ? lâcha Gédéon Chien.

- Mais si, souviens-toi, c’était assez écolo...
Entre béton et bitume
Pour pousser je me débats
Mais mes branches volent bas
Si près des autos qui fument

fredonna élégamment Émile Chat.

- Mmmhhh ça ne me dit rien, répondit Gédéon Chien, circonspect.

- Une chanson de Maxime Leforestier, insista Émile Chat.

- Un forestier ??? Mais... On est en ville... je ne comprends rien, gémit Gédéon Chien.

- C’est fou ça... !!! Dans confinement il y a finement, tu t’es focalisé sur la première syllabe ou quoi ? grogna Émile Chat. 

- C’est l’hydroski-drosophile, un sport que mes maitres m’ont obligé à faire au quotidien, avant de lire correctement Hydroxy-Chloroquine sur la notice. Ils ne comprenaient pas pourquoi il fallait chausser des comprimés pour faire du ski dans la baignoire avec une mouche, expliqua Gédéon Chien, penaud.

- Et alors ? questionna Émile Chat, lassé par l’incapacité de son compagnon à comprendre quoi que ce soit. 

- Bah... ça m’a d’abord raboté les pattes, parce qu’elles débordaient des pilules, et une fois que j’en ai eu pris seize à chaque repas ainsi qu’au goûter, au bout d’une semaine, ça m’a un peu atteint les neurones, s’excusa Gédéon Chien.

- C’est le moins qu’on puisse dire, constata Émile Chat. 

- Gédéon Chien, un peu vexé, se tut.

- Aaaah, ça fait du bien d’avoir un peu de soleil, pour supporter l’isolement, c’est mieux que le temps de chien d’hier, lança Émile Chat, narquois.

- Mais au moins, si on a un temps de chien, on a un temps... alors que pour les chats... rien ! souffla Gédéon Chien dans un éclair de lucidité, clouant ainsi le bec à Émile Chat.

- J’avoue que là, tu marques un point, admit Émile Chat, nonobstant, il pleuvait comme vache...

- Oh... l’interrompit Gédéon Chien, regarde... Marcel-Jeannot Lapin est contrôlé par la police antiCoco19... ça n’a pas l’air de bien se passer.

- Aïe, tu as raison, les condés n’y vont pas de main morte, poursuivit Émile Chat.

- MORT AUX VACHES, hurla Gédéon Chien.

- ... QUI PISSENT, s’étrangla de rire Émile Chat, usant de l’occasion pour placer le trait d’humour dont Gédéon Chien l’avait privé quelques instants auparavant.

- Quelle bande de bouffis, s’amusa Gédéon Chien.

- De bouffons, trancha Émile Chat.

- Pardon ? s’étonna Gédéon Chien.

- De bouffons, pas de bouffis, expliqua Émile Chat, mon pauvre vieux, tu as vraiment du mal. Houellebecq a raison, le monde d’Après sera comme celui d’avant, mais en pire...

- Comment ça où est le bec ??? J’en sais rien moi, s’indigna Gédéon chien, d’abord, je n’ai vu que Marcel-Jeannot Lapin sans masque, je n’ai pas vu d’oiseau, alors comment veux tu que je te dise où est le bec... 

- Tais toi, bougonna Émile Chat, tu me fatigues... 

Un silence légèrement pesant s’ensuivit pendant quelques instant. Il fut assez vite rompu... 

- Finalement, déclara sur un ton monocorde Gédéon Chien qui ne souhaitait pas s’excuser une fois encore, le confinement... ça a du bon. Jour après jour, de notre fenêtre, on est au spectacle, et tout ça sans danger.

- Certes, acquiesça Émile Chat, mais, assez  philosophé, laissons cet imbécile de Marcel-Jeannot Lapin passer à la casserole, rentrons, c’est  l’heure... 

Gédéon Chien et Émile Chat repoussèrent les deux ventaux de la fenêtre de façon à laisser juste filtrer la douce brise de printemps. Il se servirent un petit Fernet-Branca glaçons qu’ils sirotèrent tranquillement, après avoir trinqué à l’amitié, en attendant l’heure du repas.

Spéciale dédicace à Maitresse Blandine.

*J'ai un peu triché sur le temps, mais ça non plus, faut pas le dire.

Partager cet article
Repost0
27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 12:26

Le confinement nous a rendu dingues... Personnellement, je me suis remis à fumer, mais rien que du bon

"... de la Bintje... uniquement de la Bintje !"

Partager cet article
Repost0
27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 12:16

Coca-Cola attrape Face Book par les couilles et serre pour faire retirer tous les propos ayant trait au racisme... Com-marketing hautement opportuniste dans la période, mais ce n'est pas forcément pour me déplaire.

Pour autant, je suis loin d'être dupe, Coca-Cola reste Coca-Cola.

Quant aux marques qui, par opportunisme semblable, comme Loréal, suppriment de leur écrits tout le vocabulaire comme blanc, blanchiment... Je trouve ça d'une imbécilité sans nom.

Autant je comprends la colère antiraciste, autant je pense qu'elle conduit certains à des inepties, pour de multiples raisons, dont l'appât du fric...

Il ne s'agit pas de faire l'autruche, il s'agit juste de raison garder.

Partager cet article
Repost0
27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 08:17

Pour un euro seulement, Afflelou propose une deuxième paire.

Devant une telle offre Rocco Siffredi s'est précipité.

Il a été bien déçu...

Partager cet article
Repost0
25 juin 2020 4 25 /06 /juin /2020 11:43

Quand dans ton jardin il pousse des fruits comme ça

c'est pas étonnant de récolter des légumes comme ça

 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2020 4 25 /06 /juin /2020 07:31

10 milliards de dollars versés aux victimes et pour se racheter une virginité ! Tout avec la garantie de pouvoir continuer à fabriquer et vendre cette saloperie de roundup.

Si le produit est un désherbant puissamment cancérigène, une chose est sure, c'est que Bayer Monsanto sont des beaux fumiers !

Partager cet article
Repost0