Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 14:08

Aaaaaaaaahhhhh je souffle. L'association des petits actionnaires de la Sté Grale vient de déclarer que la responsabilité était partagée dans l'affaire Kerviel. Du coup, plus que 2,45 milliards à rembourser ! Je suis content pour lui ; il va pouvoir souffler à son tour.

 

Sinon j'ai une proposition, doubler la peine et diviser par deux la dette...

6 ans - 2,45 milliards

12 ans - 1,225 milliards

24 ans - 0,6125 milliards

48 ans - 0,30625 milliards

96 ans - 0,153125 milliards

192 ans - 0,0765625 milliards... bon ça semble possible ça non ?

33 ans + 192 ans = 225 ans pour trouver le job qui lui permettra de rembourser 76, 5625 millions, ça le fait ça, c'est cohérent non ? Au moins autant que l'amende infligée...

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 11:48

Allez, un  effort Mohamed !... change ton prénom, au moins ça fera rire au téléphone si tu prends soin d'y ajouter ton nom de famille ! Personne ne sera dupe, pas plus les clients de Maximo ici que de Maximo llah !

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 09:19

M'enfin, pourquoi tu ne veux plus faire tes courses chez Maximo Ahmed ???

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 21:24

C'est toujours du bonheur... Jean, tu me manques ! Et encore merci...

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 21:08

Pauvre Jean-Luc, cette fois c'est une ligne... de départ !

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 19:43

A n'en pas douter... 4,9 milliards d'euros à payer en dommage et intérêts est un symbole, un vrai symbole ! Celui de le connerie humaine. Certes Kerviel n'est pas un saint, loin s'en faut. Qu'il soit condamné pour ses forfaits, soit ! Mais 4,9 millards de dommage et intérêts... ri di cu le !

 

Un seul bonhomme, intelligent au demeurant, va payer pour avoir poussé hors limite un système qui précisément permettait ce type d'abus. On croit rêver. La banque s'en tire bien, une fois de plus. Epaulée par l'état en temps de crise, soutenue de façon imbécile par les tribunaux ! Encore une fois, Kerviel est condamné à de la prison et cela ne me fait pas pleurer... mais décidément, on ne prête qu'aux riches !

 

Pour mesurer la stupidité dudit symbole, il suffit de faire un petit calcul pour se rendre compte qu'avec une telle dette, même si Kerviel rembourse 5000 € par mois il lui faudrait 8333 ans !!! En conséquence, si l'homme a un peu de plomb dans la cervelle, faute d'avoir de l'or dans les poches, pour éviter d'endetter sa descendance, il faut qu'il rembourse 500000 € mensuels sur 83 ans... Une chance que l'âge de la retraite recule !

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 19:02

Comment s'ancrer dans la stupidité ???

Il suffit de critiquer l'attribution du Nobel de médecine à Robert Edwards comme l'a fait ce jour le Vatican !

C'est sur que le désir d'enfant n'a pas la même connotation quand on est un couple ou quand on est un ecclésiastique. Pas vrai Ben ?

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 18:01

Et ben voilà, ça fait son chemin l'idée de la grève reconductible... si en plus elle devenait générale ! Je sais bien que ce sera difficile pour ceux qui ont des salaires bas. Peut-être est-ce le moment de montrer une solidarité entre tous ceux qui se font avoir par le pouvoir en place. Les riches se soutiennent (des études faites par les sociologues Michel Pinson et sa femme Monique Pinson Charlot en témoignent) Alors pourquoi pas une solidarité entre classes moyennes et classes les plus défavorisées. Si on groupe l'une et l'autre... ça fait du monde. Fi des querelles des têtes syndicales. Agissons, il est plus que temps. Quand le peuple sera DANS les oreilles de l'élu, et plus à côté, il se passera quelquechose.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 18:46

Et si la vie s'arrétait...

Maintenant ?

Pour qu'enfin le mal de vivre meure aussi.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 18:41

Echange faux cul contre vrai lapsus !

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 13:54

Pourquoi écrire sur un blog ??? La question est posée, la question m'est posée !

Mon cher Reninge, ton mél m'a amené à réfléchir effectivement sur un acte double : écrire, écrire sur un blog. Ce texte t'est destiné, mais aussi à tous ceux qui se poseraient le même type de question, c'est pourquoi je choisis délibérement de le mettre en ligne.

 

Pourquoi écrire ?

Ecrire est effectivement pour moi un acte salvateur, plus encore aujourd'hui qu'hier. Au lendemain d'un "accident de la vie" comme on dit. Cet acte, entre autres, me permet de m'accrocher afin de ne pas sombrer. Il est assez naturel, dans un contexte de solitude. J'ai trop ruminé mes pensées noires ou claires lorsque je vivais à deux, sans avoir l'idée ou l'envie de les exprimer, par oral ou par écrit à ce moment là. Le fait est que vivre seul active ou réactive la pensée et entraîne vite le besoin de dire, de se dire car en vérité, discuter avec un mur est assez stéril ! J'ai décidé, enfin, décidé, le mot est fort, de rester, de faire avec ; du coup, je trouve refuge dans l'écrit.

Je ne suis pas un auteur né, loin de moi cette prétention. Ecrire n'a rien à voir avec une quelconque recherche de célébrité, même si blog il y a. J'écris parce que cela me soulage, me donne du plaisir. Osons le mot, à l'instar d'un onanisme du corps, je trouve dans l'écriture un onanisme de l'esprit. D'ailleurs, la comparaison ne s'arrête pas là, mes textes sont courts, sans vraiment de lendemains. Ils ne s'inscrivent pas dans une démarche d'élaboration d'une oeuvre, d'un continuum. Ce sont, comme en amour, des éjaculats, des moments de plaisirs intenses, même si les sujets en sont rageurs. Je me sens, comment dire... apaisé, lorsque j'ai écrit. Pour autant, je n'ai pas forcément envie de conduire mes textes au delà, comme on s'inscrit dans la durée pour l'éducation d'un enfant.

J'ajoute que la source de mon inspiration réside dans ce qui me point, comme dirait Roland Barthes, en posisitif comme en négatif, en triste comme en gai. Cela génère une excitation qui se solde par un jet de mots. S'il y a travail, il est immédiat. Policer une phrase, rechercher le mot juste, comme on affine une technique pour rendre un plaisir plus intense. Mais je suis trop peu capable de laisser un texte au chaud, pour le reprendre, le façonner, le ciseler... seul le jaillissement me sied. Si je fais le parallèle à l'envers, peut-être est-ce aussi une des raisons de ma solitude actuelle ?

 

Pourquoi sur un blog, avec ce que celà induit de prise de risque ?

Historiquement, j'ai commencé à écrire des textes très courts, nés de fautes de frappe. Ces fautes pouvaient s'avérer intéressantes comme vocabulaire nouveau, auquel j'attribuais une signification teintée de loufoque. Cependant, ces néologismes ainsi que leur définition dormaient au fond de mon disque dur.

La sollitude que je vis depuis plus d'un an m'a conduit, via une rencontre virtuelle, a démarrer le premier blog Délires de meaux, outil d'une communication duelle mais possiblement partageable avec nos proches. Je n'en avais pas eu l'idée avant cette rencontre. L'objectif, non explicite, était de partager nos loufoqueries, puisque nous nous sentions en phase. Cela a démarré en février 2010, période difficile pour moi. Le fait de savoir que je n'écrivais pas pour rien ni pour personne m'a stimulé, m'a permis de moins sombrer, de tenir. Quant à la diffusion, elle était réservée à un cercle restreint. Je n'ai pas donné l'adresse du blog à toutes mes connaissances, effectuant un tri et ne diffusant qu'à celles pour qui je savais que mes mots auraient un impact.

Alors prise de risque, oui, certes puisque des commentaires sont remontés, très peu d'ailleurs, pour nous dire notre intolérance. Mais bon, nous avons accepté la chose comme telle et jugé qu'il fallait aussi poster ce commentaire puisque nous revendiquions une libre expression.

Prise de risque sur les positions politiques également puisque nous écrivons haut et fort notre dégoût, mon dégoût, de la gouvernance actuelle. Nous avons assumé nos écrits, je continue dans cette voix.

Quant à l'immédiateté et la facilité dont tu parles, c'est effectivement deux facteurs engendrés par l'écriture  "bloguistique" Je me suis ci-dessus expliqué sur l'immédiateté. Je réfute en revanche la facilité. Facilité dans le temps, oui, facilité d'écriture non car même si mon écriture est réactive, je prends le temps de réfléchir, de peser mes mots, de chercher la signification exacte de chacun d'eux, de vérifier mes infos, de prendre le recul dans un temps adapté à l'actualité. Je ne suis pas sur une écriture documentaire, bien que j'en revendique complétement l'aspect documenté, autant que mes sources me le permettent bien sur. Je ne tire pas non plus de façon compulsive sur tout ce qui bouge même si la production quotidienne peut donner cette impression. Je regarde, je lis, m'informe, écoute, discute.

J'ajoute également à cela que mon mode de fonctionnement global et naturel fait que j'ai tendance à laisser traîner les choses, en écrit comme dans la vie quotidienne ; cela fait que je préfère écrire effetivement dans l'immédiateté que de tenter de remettre l'ouvrage sur le métier, au risque de laisser mes écrits s'étioler. J'écris quand l'inspiration est érigée, dans l'instant, comme on profite de la bonne occas' qui se présente. Je suis incapable de produire autrement sans que cela ne rende mon écriture laborieuse à engendrer et inintéressante à lire.

 

Ton mél aura forcé ma réflexion, aiguisé la conscience de cet acte que, comme tu me le conseilles, je ferai perdurer.

 

Merci Reninge.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 13:53

Voilà la preuve, que même avec les dents sèches, on peut se reprendre le manche du rateau dans la tronche...

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 18:53

Autisme... ça vous dit quelque chose... même à 500% des français qui ne lui feraient pas confiance, l'élu continuerait...

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 18:51

Putain de solitude, putains de fantômes...

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 18:47

Chapeau bas Monsieur Charpak. Partir avec autant de discrétion est rare de nos jours. Votre humanisme me touche encore. Où que vous soyez, je vous souhaite d'y être bien.

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 20:08

"T'es bien un mec... " comme on me l'a déjà dit plusieurs fois ! Oui, je suis un mec, j'ai régulièrement l'occasion de m'en rendre compte. Ceci dit, les propos qui vont suivre sont dictés par le bon sens et non par un quelconque discours machisme que je n'ai jamais eu (seuls les esprits malades ou chagrins ont pu le croire)

 

Je trouve délirant que Rose Bonbon en arrive là alors que moult médicaments vont être déremboursés. Je ne jette pas non plus le bébé avec l'eau du bain. Il est des femmes qui pour des raisons pathologiques ou psychologiques doivent passer par la pause d'implants mammaires. Mais combien d'autres sont passées par là pour des questions purement esthétiques ???

 

J'avoue qu'autant ça ne me pose aucun problème de côtiser à la sécu pour aider les femmes qui soufrent, au contraire, autant je trouve inadmissible de rembourser les aléas des opérations pour des zozottes séduites par les chir' esthétiques... Y'a mieux à faire non ? Ceci dit, ça ne métonne pas vraiment de Rose Bonbon !

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 19:54

Trop drôle...

"...les chercheurs ont mis en évidence le fait que le cortex orbitofrontal dissociait les récompenses primaires et les récompenses secondaires. Ainsi, la partie postérieure de cette région est essentiellement activée par le sexe"

Pas étonnant... la partie postérieure, vous auriez fait quoi vous ???

 

"... [Ces] travaux pourraient permettre de mieux comprendre certaines maladies psychiatriques, notamment l'addiction aux jeux d'argent"

 

Et pour ce qui concerne le sexe... ? Quéquette !

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 07:33

Des informations / désinformation...

Quand les médias deviennent incapables de donner une info crédible. Est-ce leur faute ? En partie, à vouloir trop garder leur audience... mais pas seulement. Les effets d'annonce, pris et repris ici par les gouvernants, là par les anti-gouvernement font que le quidam a de plus en plus de mal à savoir quoi est quoi.

Je crois que je vais finir par regarder dehors pour connaitre la météo ; quand au reste...

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 07:29

Et si le mélange des couleurs n'était ni additif ni soustractif mais transformiste ?

Exemple au gouvernement pour certains, partis du rose pour aller au bleu, qui finissent en brun !

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 20:27

Et si les alertes à la bombe sans fondements étaient envoyées par des trous du cul ???

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 18:18

Entendu ce matin à la radio que les supporters de foot auxerrois étaient en rogne après l'équipe du Real qui les a snobés à leur descente du bus...

Ben oui, ils ont le melon surdimensionné mais, mesdammes et messieurs les supporters, grâce à qui ???

Le fric, c'est sur, la surmédiatisation itou... mais réflechissez bien. Si vous n'aviez pas fait des idoles, voire des icônes, de ces cavaleurs après le ballon, ils seraient peut-être plus accessibles.

Un conseil, restez chez vous, arrêtez de baver et de vous précipiter dès qu'un footeux médiatisé arrive et si tout le monde fait comme vous, ces musclés du pied finiront par retrouver une certaine modestie.

C'est vous qui faites votre mal, uniquement vous. Ne vous plaignez pas, vos jérémiades sont aussi stupides qu'infondées

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 12:28

Citoyen français remonté contre le gouvernement échangerait volontiers quelques kilo de plutonium contre ver Stuxnet détenu par citoyen iranien en vue obliger l'Etat à écouter les mécontents en bloquant au choix :

- les raffineries de pétroles

- les centrales nucléaires

...

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 11:25
Si les portes claquent,les claques portent... du coup, les cloques partent.
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 20:29

Avec trente aller-retours d'un tel engin dans un conduit de 60 cm de diamètre, il y a fort à parier que Géa va y prendre goût. A ce compte, elle risque non seulement d'être prise de soubresauts de jouissance mais en plus elle va nous coincer d'autres mineurs... pour le plaisir.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 19:14

Aïe aïe aïe, la fangue a lourché...

Fellation pour inflation, wouaouh, trop fort.

Quoi qu'il en soit, l'inflation, comme la fellation a à voir avec la turgescence... monnaie ici, kiki là !

Ceci dit, c'est peut-être une déformation politico-professionnelle, le "vous passerez à mon bureau" ayant été avantageusement remplacé par "vous passerez sous mon bureau..."

Une chose est sure, c'est que, convainquante comme elle l'est, elle a du bien étudier le dossier !

Partager cet article
Repost0