Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 14:37

Pourquoi tant de cruauté sur la toile, je dis non à cette violence...

J'AI LE i CREUX VEE
Partager cet article
Repost0
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 11:35

En novembre, vous avez été en moyenne journalière 8,86 visiteurs uniques à surfer sur le blog.

Je demande aux 8 visiteurs uniques une contribution de Noël pour le visiteur unique restant à 86% puisse retrouver sa totale intégrité physique et mentale et ainsi surfer à 100% en décembre.

Merci

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 23:17
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 08:52
EAU CAPE PIS AN DENT J'AI

" Emile, demande quand tu as envie... tu as encore souillé ton beau pyjama !"

 

On rigole, on rigole mais il faut savoir que cette espèce est maintenant entrée dans la liste de celles qui sont menacées d'extinction...  une de plus.

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 12:10

Si vous ne souhaitez pas que votre petite annonce ternisse votre image auprès des voisins de palier, ne notez pas :

"Nymphomane sado-maso cède fouet"

mais plus zoophilement

"Chatte à neuf queues cède chat à neuf queues"

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 12:07

C'est idiot de mettre des bottes pour protéger les pieds quand la météo annonce quelques pluies seulement le long de la Manche !

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 22:44

La lettre à Elvis ? Tiens, je ne savais pas que Beethoven l'avait connu...

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 21:56

Avez-vous vu le film "Les garçons, et Guillaume, à table" de Guillaume Gallienne ? Non ? Alors, précipitez-vous. 85 minutes de drôlerie, de sensibilité, de tendresse, d'humour, sans jamais tomber dans le pathos, le vulgaire, la médiocrité. 85 minutes qui passent vite tant l'ennui est absent de la salle. Non seulement on ne s'ennuie pas mais en plus, la salle s'amuse, rit, se sent bien.

Guillaume Gallienne nous embarque dans 85 minutes inspirées de ce qu'il a vécu, dans un univers où les hommes, les vrais, se frictionnent à la testostérone pour montrer qu'ils en ont ! Ben oui, la dose était insuffisante, a priori, pour le héros de cette autobiographie puisque considéré comme "non homme", vous savez, ceux avec les couilles qui précèdent l'esprit.

Dans la salle, pas un rire gras sur la différence, pas un rire gras à l'évocation des pédales, de la féminité considérée comme anormale de l'homme, pas plus que de l'homosexualité. Non, des rires de bonne humeur parce ce film fait rire, mais d'un rire sain, provoqué par la cocasserie des situations.

Et puis, certes, Guillaume Gallienne parle de Guillaume Gallienne, mais là, pas de surprise, c'est annoncé dès le début, dès le titre. Et puisque Gallienne est la vedette du film, incarnant son personnage et celui de sa mère, alors considérons le travail réalisé, le jeu d'acteur, impressionnant. Le montage cinématographique n'est pas en reste. Bien sur, il est académique, mais d'un bel académisme. Les transitions contribuent à la bonne humeur ambiante, car souvent inattendues. On se laisse porter.

Alors est-ce parce qu'il y a un part de féminité en moi que j'ai aimé ce film et qu'il restera pour moi un souvenir jubilatoire, je n'en sais rien. Une chose est sure, c'est que le public lui aussi, doit être doté d'un pourcentage de progestérone équivalent à celui qui coule dans mes veines car je n'étais pas le seul, ce soir, à me réjouir et jouir de ce bon moment cinématographique.

Un majorité de critique de cinéma ne s'y est pas trompée et a apprécié, et pourtant certains esprits chagrins comme Pierre Murat pour Télérama, Jacques Mandelbaum du Monde, Joachim Lepastier des Cahiers du cinéma ont conspué ce film. Peut-être en faut-il, comme les crétins dans une société pour que le contraste montre qu'il existe aussi des gens intelligents.

Bref, ne vous fiez pas à ces peine à jouir et filez vite prendre votre place. Le regard critique du public est certainement ce qui permet à l'art d'exister pour tous et pas seulement pour quelques intellos dyptéro-sodomites !

Ah... j'oubliais... Merci Guillaume.

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 11:34

Quand une femme vous dit : "tu viens mon lapin... " Y a-t-il message subliminal ?

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 09:40

Est bien raisonnable de se faire tirer de la sorte ???

TIRE HAIE PARLE ESCHE VEUT
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 09:26

Un arracheur de dents peut-il travailler dehors ?

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 15:35

Comme le disait Sean Ellis à son chien Kubrick : "si l'odysée du collier reste, l'odyssée de laisse passe !"

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 15:31

Je milite pour une journée mondiale contre les journées mondiales... qui me suit ?

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 15:05

Si vous voulez briller dans les pince-fesses du ministère des affaires étrangères, ne dites pas :

" L'otage bouquiniste vient d'être libéré et s'esclaffe dans son magasin"

mais plus laconiquement

" Dans la librairie, le libraire est libre et rit !"

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 01:14

L'équipe de France a gagné... on n'en a pas fini avec l'arrogance des footeux pro !

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 17:20

Dans cette VDM*, il existe parfois des petits bonheurs. Par exemple, retrouver le sac aspirateur qu'on cherche depuis deux plombes pour remplacer celui qui a explosé dans l'aspirateur...


* VDM : Vie De Merde

 

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 17:02

Le don de soi pose un certain nombre de questions quand il s'agit d'alimenter les CECOS

- peut-on envisager de le faire son don par carte bancaire ?

- si c'est le cas, celui-ci pourra-t-il, aux yeux de la loi, être considéré comme don manuel ?

- les eunuques sont-ils considérés comme en cessation de paiement ?

- l'entorse du poignet peut-elle être considérée comme accident de travail ?

- existe-t-il un service d'accueil d'urgence pour les éjaculateurs précoces ?

- les manchots sont-ils persona non grata dans les CECOS ?

- si non, qui les aide ?

- la partie non utilisée du don est-elle restituée au donneur ?

- si non, est-elle donnée aux oeuvres ?

- existe-t-il des dispositifs particuliers, ou des personnels qualifiés pour tourner les pages des revues, ou tenir l'éprouvette, ou ... pendant que le donneur a les deux mains occupées par deux des trois occurences précitées, au choix ?

- la latéralité entre-t-elle en ligne de compte dans le choix qualitatif. Autrement dit, le don d'un gaucher est-il mieux considéré, moins bien ou équivalent à celui d'un droitier ?

- les ambidextres sont-ils tenus de faire le double de dons ?

- dans l'occurence où un ambidextre est dans l'impossibilité de doubler le don, lui laisse-t-on un temps supplémentaire pour choisir la main ?

- pour inciter le donneur pervers polymorphe, dont la libido est exaltée par des fantasmes inattendus, la lecture de la Tribune de Genève, du Courrier International ou du Pélerin peut-elle remplacer avantageusement celle de Lui, Playboy, Gay Pied hebdo ?

- dans un cadre similaire, la lecture de l'hebdomadaire Minute qui provoque l'érection d'un nombre non négligeable d'individus douteux ne risque-t-elle pas d'entraîner un don à risque pour la démocratie ?

- un dispositif eugéniste est-il prévu dans pareil cas ?

- à l'instat de l'Etablissement Français du Sang qui offre un casse-croûte après chaque don, le CECOS prévoit-il une cigarette pour remercier le généreux donateur.

- est-il possible, après le don, de bénéficier d'un laps de temps suffisant pour dire à l'éprouvette tenue par l'autre main : " Alors... heureuse ?"

- une chambre sourde est-elle mise à la disposition du donneur malentendant pour préserver les donneurs colatéraux de la joie qu'il peut exprimer au moment du don ?

- existe-t-il des cartes de fidélité pour les donneurs de la catégorie Siffredi ?

- enfin, vu le nombre de prix, titres... donnés à des branleurs, un donneur a-t-il une chance de décrocher un Nobel de la discipline ?

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 16:59

L'équipe de France de foot ? Où ça ???

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 16:54

Du nouveau dans l'investigation médicale, maintenant, les coloscopies se font in situ par le gastro-entérologue...

UN TEST HEIN !

Le plus pénible c'est l'entrée... surtout pour le patient.

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 16:51
RAIE VISION ?

"Quand j'aurai fini de t'faire le pare-brise, j'te révise le tuyau d'échappement ?"

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 16:43

Un coup sous le vent de Tchernobyl, un coup sous celui de Fukushima, le tout assaisonné à la sauce Bhopal, et voilà le résultat, ceci dit, ça n'a pas que des inconvénients, se gratter, faire la manche... mais pour indiquer la route aux touristes, c'est pas une sinécure.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 16:16

"Ce que Lapin peint, pur ou mur...

un sapin, de sa main ? "

murmurent maints lapins.

"Si Lapin peint sapin pur sur mur dur,

de main pure pour le mur peint,

gain de Lapin : un pain pur.

Mais si Lapin peint mûre mure,

c'est pain dur ! "

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 22:24

Macho, méfie toi des contrepéteuses qui apprécient les côtes souillées !

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 21:13

Journée de la gentillesse, rien à foutre !

Quelle connerie, comme la journée des grands-mères, des secrétaires, des femmes, celles-là assez connues, mais aussi journée des lépreux, des câlins (une chance, c'est pas le lendemain. En revanche, la veille c'est la journée sans pantalon, y aurait une relation de cause à effet et pas forcément de serre), de la Corse (si si), des zones humides (messieurs, ne vous faites pas d'idées), de la justice sociale (ça c'est trop drôle, obligé de faire une journée pour qu'on n'oublie pas que ça a existé un jour), du Nutella (sans déc !), des maladies rares (ils auraient pu ne faire qu'une minute, on aurait gagné du temps), du compliment (celle là, le puant Minute l'a loupée), du rein, suivi le lendemain par celle de la plomberie (et j'ose le jeu de mot, c'est pas une vanne !), etc etc. Il y en a 325, répertoriées là !

Il en manque donc 40 pour qu'on puisse passer l'année à célébrer sans débander.

Je propose donc

1) la journée du coude 12/14 en cuivre recuit

2) la journée du deuil de choucroute, interdite (la choucroute, pas la journée) aux patients sous Préviscan

3) la journée à jour née ajournée

4) la journée de la nuitée

5) la journée sans tabac mais malgré tout avec succès d'estime

6) la journée des zones sèches, voires revèches

7) la journée des zoos numides

8) la journée de père inconnu

9) la journée en dertal

10) la journée de boeufs

11) la journée camus pour l'épater ou Camus pour les lettrés

12) la journée en moins toutefois pourtant pour les cependant

13) la journée de l'infâme

14) la journée de l'autre, homme

15) la journée du silence pour contrer celle du braille

16) la journée de lin, femme

17) la journée de la soudure à l'étain, pour les allumés, en souvenir de la journée du coude 12/14 en cuivre recuit

18) la journée de l'année du centenaire du jubilé de l'anniversaire de...

19) la journée nu fard, pour lutter contre l'industrie du cosmétique et toc !

20) la journée bulleuse pour ne rien foutre dans les nuages

21) la journée c'est cerf, dédiée aux chasseurs

22) la journée air landais, pour les bataves en mal du cap Breton

23) la journée de la pince multiprise, pour éviter de se brûler lors de la journée de la soudure

24) la journée hantise à Sion, en souvenir épouvanté des camps de concentration

25) la journée du hamster

26) la journée du sparadrap, pour que la journée du hamster ne soit pas une boucherie. A mettre dans le calendrier si possible la veille de la journée du hamster, pour son bien.

27) la journée de la jouissance

28) la journée du repos, après la journée de la jouissance

29) la journée du glaçon

30) la journée du pastis, à conjoindre avec celle de l'eau et celle du glaçon, pour que la fête soit belle

31) la journée pour une recrudescence de la tuberculose en vue d'aider la SPA au nourrissage des chats

32) la journée des mains secouées, par solidarité avec la journée de la maladie de Parkinson

33) la journée du gommage pour récupérer les bavouilles faites lors de la journée du coloriage

34) la journée de dépistage du cancer de l'appeau pour améliorer le carnage ornithologique

35) la journée contre les patates viriles, en contrepoint de celle contre l'hépatite virale

36) la journée non garantie à la mémoire d'Aloïs Alzheimer

37) la journée du contrefilet à la Stroganoff

38) la journée frite, pour améliorer le quotidien des patients atteints de pathologies rénales

39) la journée avec papier, surtout dans les toilettes

40) la journée sans connerie, mais ça... c'est de l'utopie

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 15:07

Je dédie ce post à toutes les femmes, à tous les hommes que porte notre planète qui, parce que leur couleur de peau, leur religion, leurs moeurs... sont différentes de celles d'individus bornés, réactionnaires, anti-autres... ou simplement bêtes, ont été un jour insultés, conspués, martyrisés par ceux-ci.

25% de sang anglais dans les veines, qui plus est, si la généalogie ne se trompe pas, en remontant quelques "branches", le langage de mes ancêtres était l'allemand de la région de Hambourg, alors, Minute, qu'aurais-tu titré ?

C'est l'avenir de l'homme que d'être sang mêlé, et je suis fier de l'être. Toutes les tentatives scientifiques ou pseudo-scientifiques pour obtenir une "race pure" n'ont abouti qu'à la dégénérescence de l'individu. C'est du croisement d'individus aussi divers que nombreux que se nourrit la nature pour aider l'homme à évoluer, à s'adapter, à progresser.

Qui plus est, Yves Coppens, paléoanthropologue bien connu pour la découverte de Lucy assure qu'à l'origine, l'homo sapiens était noir de peau !

Alors... minute hein !

Partager cet article
Repost0