Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 23:34
L'AIME éTIER DU BAS TEE MENT

"René, quand t'auras fini les aérations du salon, y'aura celles des chambres à fignoler"

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 22:26

Ahhhh il est mal en sortant de la prière le Musulman pratiquant qui confond ablution et ablation... il lui manque un bout !

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 22:20

Et la Vierge, qu'est-ce qu'elle en pense, hein, du concert du Saint ?...

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 20:43

Ben voilà... les supporters de foot brésiliens sont à la hauteur. Aussi cons que tous ceux dont un certain nombre de crétins français qui prennent leur pied en se foutant sur la gueule autour des matchs. Vivement juin, à ce rythme là, ça être chaud. J'espère juste une chose, c'est que tous ces abrutis aient un emploi, qui sera heureusement libéré si le coup de poing s'avère efficace. Pour une fois, le foot aura été utile.

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 13:45

Plaisanterie du Secrétariat d'Etat à l'Outre Mer :

"Tu fais tes cours où ?"

"En Guyane... "

Spéciale dédicace à Sylvain que j'embrasse s'il la lit depuis là-bas

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 13:38


Somme toute, on connait assez mal Archimède de Syracuse.

Qui sait qu'en effet, ce mathématicien et homme de principe est né sur la botte, d'un père pizzaiolo et d'une mère pâteuse ?

Bien que de principes, l'homme était d'une moralité douteuse dans de nombreux domaines connus sur l'agora. Mais aujourd'hui, qui connait encore les vices d'Archimède ?

L'un des plus flagrant était sa maniaquerie mathématique utilisant la méthode d'exhaustion pour calculer l'aire sous un arc de parabole avec la somme d'une série infinie. Outre cela il a donné un encadrement de Pi d'une remarquable précision... C'est dire !

Sexuellement parlant, il a introduit la spirale qui porte son nom, au grand dam des parents de celle-ci qui n'ont porté plainte car de trop basse extraction, mais qui, une fois la chose faite, ont réussi à ourdir les épousailles.

Nonobstant la chose, pervers polymorphe, il aimait à titiller les formules pour les volumes des surfaces de révolution et mit au point un système ingénieux pour l'expression de très grands nombres, afin de cacher ses tendances libidineuses SM.

Né par le siège, Archimède est mort pendant celui de Syracuse, tué par un soldat romain rétif ou bourré comme une amphore ou passablement con qui a agi malgré les ordres demandant de ne pas lui nuire.

La mémoire collective a associé une fable transformant le découvreur en héros mythique : à Isaac Newton est associée la pomme, à Louis Pasteur Joseph Meister, à Albert Einstein E = mc², à Villeroy Bosch, à Black Decker, à Roux Combalusier et enfin à Archimède Eurêka.

Si la glèbe connait aujourd'hui la signification d'Eurêka, autrement dit "J'ai trouvé" Bien peu de nos concitoyens en connaissent l'origine exacte. On évoque la baignoire... effectivement, la chose eût bien lieu dans cet endroit mais pas pour la raison scientifique évoquée, plus politiquement correcte que la vérité vraie.

Archimède, particulièrement préoccupé par ses formules, était d'une distraction sans nom. C'est en se relaxant dans sa baignoire, après une recherche pénible et infructueuse que le savant de Syracuse, et non de Marseille, remis la main, ou plus précisément les doigts, sur sa clé de voiture dont l'endroit où elle était logée ne m'est pas possible d'écrire ici avant le coucher des enfants.

L'Histoire rapporte que le mathématicien aurait dit "J'ai trouvé". Il faut, là aussi, redonner à César ce qui est à César et à Archy, comme le nommaient ses intimes, ce qui lui appartient, en fait sous le coup de la jubilation teintée d'une douleur certaine, Archimède s'est précisément écrié : "J'l'ai r'trouvée"

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 12:59

Saint Etienne le Molard !!! Un nom à installer un sanatorium sur le territoire de la commune...

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 12:22

La théorie de la relativité est une belle théorie.

On n'y réfléchit pas assez... quelle que soit l'heure à laquelle on y pense, il est toujours, très précisément 17h42 quelque part dans le monde. La science étant qui plus est bien faite, en calculant bien son coup, on peut même réussir à être au bon endroit à la bonne heure pour le constater de visu

C'est fou non ?

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 12:06

D'après Wikipédia, " Jésus de Nazareth est un Juif de Galilée, né vraisemblablement entre l'an 7 et l'an 5 av. J.-C."

Autrement dit, étant né entre 5 et 7 ans avant l'année de sa naissance, cela fait de Jésus le champion universel de la prématurité. Il est d'ailleurs fort étonnant que le Guiness des records n'ait pas pris la chose en compte.

Cette avance pose d'ailleurs question, s'il est né entre 5 et 7 avant sa naissance, peut-on considérer avec sérieux la date de sa mort, d'autant qu'il en rajouta en se payant le luxe de ressusciter quelques jours après ?

En bonne logique, suivez-moi bien, si nous prenons en compte le temps, a minima de sa préma-naissance, à dire 5 ans, et la durée entre sa mort et sa résurrection, Jésus serait donc ressuscité AVANT sa mort, ce qui fait de lui, outre son titre de champion de la prématurité, le champion de la filouterie usurpatrice.

Pas étonnant avec ça que le Vatican soit frileux pour évoquer la vie d'icelui.

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 18:05

Tu es dyslexique, tu confonds les f et les t, tu es mal à la douane quand tu expliques que tu souhaites rentrer en France...

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 00:34

Essaye de faire ça avec un triangle...

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 23:59

Igudesman and Joo.

Je ne sais plus si j'ai un jour posté sur ces deux cinglés ? Si ce n'est pas le cas, c'est le moment de vous les présenter, si c'est le cas, une piqûre de rappel ne peut pas faire de mal. Surtout, regardez leurs vidéo et s'ils passent dans le coin, foncez les voir, sans oublier de me prévenir... on ne sait jamais.

En tous cas, c'est jubilatoire.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 22:52

Avec la crise, ça devient difficile d'avoir une guitare par personne... faut donc faire avec !

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 22:37

Dis donc, tu te fais faire une petite douceur par ce mec là, tu te retrouves avec la quiloubette en dentelle du Puy façon jour de deuil !

MÂ CHE OU ART UN PRESSE YO NANTES
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 21:35

De la folie... tu montres ça à un enseignant français en élémentaire, il se suicide de ...suite !

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 21:17

Contentons-nous d'être impressionnés par ces petits chouchoux sans penser à ce qu'ils ont du endurer pour en arriver là...

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 20:56

Dans un couple gay, quand il y a de l'eau dans le gaz, la seule solution pour celui qui a envie, c'est de prendre son mâle en patience.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 11:23

Un truc de Oufs... repéré en surfant sur un des blogs de France Inter.

A écouter tranquilou et aussi à regarder. Impressionnant jeu de doigts, mais pas seulement ça ; regardez bien le gars à l'arrière plan, ça vaut le jus.

Spéciale dédicace à Alain, mon sudiste préféré !

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 08:41

Depuis hier, France Inter fait dans l'autocélébration... mais moi ça me va bien ces cinquante ans auto-fêtés pendant trois jours. J'y entends des voix qui ont émaillé ma vie depuis que j'ai souvenir d'écouter la radio.

A commencer par les images de mes dimanches matin (paradoxal pour la radio) de gamin où je me régalais de l'Oreille en coin de Jean Amadou en prenant le bain hebdomadaire. Il y eut aussi plus tard ces soirées, veilles de lycée, avec Claude Villers et Pas de Panique. J'avais à l'époque récupéré la petite radio de ma grande sœur posée au pied du lit, la radio, pas ma grande sœur.

Plus tard encore, le Tribunal des flagrants délires avec le même Claude Villers, avec Luis Rego, avec un temps Isabelle Motrot et puis Pierre, Pierre Desproges. Ce fabuleux Pierre, qui aujourd'hui encore est une de mes sources d'inspiration, un creuset dans lequel j'ai appris à distiller les mots de la langue française, l'esprit déjanté, le bonheur de l'irrationnel mais aussi la distance au politique (au sens de la vie de la cité).

Je me souviens des bons moments où la radio volait la vedette à la télé les dimanches soir, à l'époque où je n'étais pas encore un adulte mais où l'enfance s'éloignait : combien de ces soirées passées avec les commentaires de Jean Louis Bory, Georges Charensol et compagnie du Masque et la plume. Ma mère et moi attendions ce moment qui accompagnaient notre repas vespéral. Délice des commentaires enflammés, vachards, admiratifs... sur les films à l'affiche.

Bien sur, j'en oublie mais je dois à cette radio une partie de ce que je sais et suis aujourd'hui. Ma connaissance d'une foule de choses étonnait souvent la mère de mes enfants. Je le devais à l'écoute assidue de Lucien Jeunesse et du Jeu des 1000 francs. Non pas que l'émission construise une culture encyclopédique avec des sujets approfondis, mais elle activait la curiosité, donnait envie de savoir, avec le sel du jeu.

Et puis il y eût, avec l'arrivée de la majorité et la maturité de l'homme jeune, la conscientisation politique. Les diverses émissions de fin de journée traitant des sujets d'actualité, les rendez-vous politiques... toute chose qui enrichit ceux qui s'intèressent à la res publica.

France Inter a su me faire rire mais aussi m'émouvoir. Je me souviens d'avoir eu les larmes aux yeux à l'évocation de telle ou telle saloperie engendrée par l'Homme, capable du meilleur mais aussi du pire. Il y eût des Interception qui m'ont remué les tripes. Il y eût aussi des chroniques, pas si lointaines que ça, merci François Morel, pour me faire croire qu'il y a encore sur cette chienne de terre, des gens qui ne considèrent pas leur prochain comme des sous hommes (Untermenscheen disaient les Nazis). Il y a encore des hommes et des femmes pour qui dignité est un mot sensé.

Citer toutes les émissions de France Inter qui m'ont accompagné durant la vie, et qui continuent de le faire, n'est pas facile tant il y en eût.

Je serai malhonnête si je disais être un inconditionnel, un fan absolu et décérébré. Non, il y eût et il y a des émissions que je n'écoutai ou n'écoute pas. De celles qui ont pu ou peuvent m'agacer, que je ne citerai pas par pure charité chrétienne (quoique... )

Il y eût aussi des épisodes, pas si lointains que ça, lors du précédent quinquennat où j'avais du mal avec la France Inter. Je reconnais avoir été suspicieux, avoir eu des coups de sang contre le directeur et le président de la chaîne. Il y avait peut-être des raisons de me conduire à ça, tant l'agité du sommet mettait, explicitement ou non, la pression sur les médias. Je le confesse, je pouvais avoir une réaction épidermique à un certain nombre d'événements, de remerciements de gens couillus qui osaient l'impertinence, sans pour autant la confondre avec la grossièreté. A l'heure du "casse-toi pauv'con" ça faisait du bien d'entendre encore des voix qui osaient dénoncer le pouvoir en place.

A l'heure où j'écris ces lignes, j'écoute cette France, dite Inter et je me régale. Ainsi, cet anniversaire me réjouit, me met en joie, me fait retrouver toutes ces premières gorgées de bière (Merci Philippe Delerm) qui ont émaillé ma vie.

Alors, je me joins à la bonne humeur du moment, je ne boude pas le plaisir de souhaiter à cette radio, à mon tour, bon anniversaire et même si je pense ne pas être en état à l'heure où sonnera le centenaire... longue vie.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 08:39

Pour les oeufs fermiers j'y vais les yeux fermés...

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 19:12

Compte tenu de ce que vient de déclarer Bachar à propos de feu Nelson Mandela : "L'histoire de sa lutte est devenue une inspiration pour tous les peuples vulnérables de la planète qui attendent que les oppresseurs et les agresseurs apprennent qu'à la fin, ce seront eux les perdants", peut-on considérer qu'il a enfin compris ??? Pas sur.

C'est l'apanage des salauds que de dire des choses comme ça sans honte de ce qu'ils sont, de ce qu'ils font.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 05:58

A entendre la prosodie de notre actuel premier sinistre, je me dis que ça devait roupiller grave dans ses cours d'allemand.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 00:05

Nelson Mandela vient de nous quitter, Berlusconi est toujours du monde... Décidément, le très haut devient sénile.

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 21:00

Imagine la même situation, en léger décalé dextre ou senestre, à l'heure de pointe... à mon avis le mec qui est derrière, il ne descend pas là où il a prévu, sauf s'il demande poliment à être libéré.

CèPE à GAGNER
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 20:52

Prendre Racine, certes... et surtout pas Corneille car si on réfléchit bien, en rivalité, ce sont deux écrivains que les mots lièrent...

Partager cet article
Repost0