Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 10:56
JUSTIN DOIT ?!?

Je vous livre ici un avis paru sur Tripadvisor, tel quel :

"Les restos au bord de la Mayenne ne sont pas si nombreux et la Halte d’Entrammes est une excellente adresse où l’on vient et l’on revient sans jamais être déçu. La cousine de Dominique, d’inspiration espagnole, est délicieuse. Le cadre au bord de la rivière Mayenne est magique et quand le soleil se couche sur la colline de l’autre côté... "

Bon !... OK, mais si on pouvait casser une petite graine avant de consommer la cousine de Dominique, ce serait sympa.

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 10:17
LENT CHAÎNé SENTE NERF

100 ans ! Bon anniversaire mon canard ! Garde ta belle verve car c'est la joie !

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 21:22
LèSE HISSE LENT DAIS

Pauvres Islandais... mais bon, le sélectionneur a fait n'importe quoi. Il a monté une équipe, certes, bonne, mais pas à la hauteur.

Il m'aurait demandé, je l'aurais conseillé, car des joueurs volcaniques de qualité il y en a, et même si pour faire plaisir à Heimir Hallgrímsson je ne propose que des noms en son...

D'ailleurs sans mollir, je vous donne la liste :

Cékikisson
Masseyfergusson
Kiriééléïsson
Yapuperson
Semiconson
Sakaïonfrisson
Cékanconmoisson
Létanjempoisson
Polperson
Benditémollasson
Fauconpaillasson
Tébienpollisson
Pesperson
Fauconhérisson
Adixheureonsaucisson
Commetiébellalisson
Putaindguêpmasson
Cétoikonsoupson
Téanglosacson
Demainjécusson
Céquoiquonfasson
Pourquoitumranson
Vienquejtepoinson
Arrêt'tonklacson
Sermoihunjamesson
Talairdunegarson
Fauconlétanson
Sassamdésarson
Tavucarcasson
Chantlabranbanson
Oncrèchdanlésson

Et voilà...

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 10:26
FAUTE Où REND J'AI

Un peu d'ordre ne nuit pas. Aussi, j'ai changé les intitulés des liens qui conduisent aux blogs photo.

Pour voir le travail de recherche thématique que je mène maintenant depuis plus de 5 ans, cliquer sur

Mes photos Expo 1

Pour découvrir ce qui m'a touché depuis plusieurs décennies ici et là, que j'ai fixé sur le papier ou sur l'écran, cliquer sur

Mes photos Expo 2

Ces liens apparaissent tous les deux dans l'encadré Liens, à droite des posts, sur la page d'accueil. Vous pouvez donc parvenir par ce biais aux différentes images.

Encore un autre moyen pour accéder, saisir directement l'URL des blogs. Pour le blog intitulé Photographie-Pat, saisir

http://photographie-pat.over-blog.com/

pour le blog nommé Mes photos, saisir

http://photographie-pat.over-blog.com/

Comme pour Plaisir de mots, vos commentaires sont les bienvenus. Dites vous qu'ils m'aident à réfléchir, à chercher, à créer.

Merci à vous et bon multi-surf.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 09:14
ROC ART !

Dis Michel, pourquoi t'es parti, hein ?

Tu étais l'un des derniers hommes charismatiques, au milieu des menteurs dangereux, faiseurs de promesses non tenues et agités de tous poils.

Dis Michel, pourquoi t'es parti ?

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 09:41
LES VIEUX à LA MANSARDE

Matin gris d'été qui tarde à s'installer. Couleur du ciel en camaïeux avec le toit d'ardoises de l'immeuble d'en face. Je regarde par la fenêtre du bureau. Un fin crachin donne cet imperceptible mouvement aux choses immobiles.

L'encadrement beige des huisseries mansardées tranche avec le sombre. Vitres sans rideaux ici, regard noir et vide, presque mort, du dedans vers le dehors ; et là, paupières délicates, proches l'une de l'autre, faites d'un voile blanc de coton ouvragé. Volet à peine descendu à gauche, sensation d’œil mi clos. Il y a de la vie dans ces fenêtres là.

Un œil mansarde s'ouvre, le droit. Rideau maintenu de la main, marquant la diagonale. Femme tronc, corps incliné légèrement vers la droite. Figée, doigts en embrase sur la toile immobile. Posture de marbre, la tête tournée indéfectiblement vers un même objet hors champ.

Le gauche s'éveille à son tour, dans un élan semblable. Corps plus grand, masculin. Diagonales des rideaux parfaitement parallèles, les prunelles s'activent. Ils sont là, les vieux, tapis derrière la vitre. Ils surveillent...

Elle ne bouge pas, lui non plus. Tous deux de gris vêtus, ternes, chenus, muets, statiques. Pupilles torves, statufiées ; les mansardes regardent, les humains épient.

Ils disparaissent enfin, l'un après l'autre, ou bien les deux ensemble ; puis sont de retour, à l'identique. Curieux manège. Mon oncle n'est pas loin, mais les yeux sont carrés. Contrairement aux acteurs qui jouent la poésie, ces deux vieux là sont pathétiques. Regard inquiet, mi caché. Me revient à l'esprit cette affiche de guerre "Silence, l'ennemi guette vos confidences". La vue a remplacé l'ouïe, l’œil l'oreille. Il s'agit de veiller, jusqu'à en devenir suspicieux.

Cette attitude, je la connais, pour l'avoir vue tant de fois dans ma belle région. Le furtif mouvement des rideaux qui s’entrebâillent à peine, juste pour laisser passer le regard, savoir se qui se passe, se trame au dehors, devant le logis clos. Méfiance... de tout... de rien. Judas sociologique sur le microcosme du quartier, de la rue, sur l'évènement, même futile,qui vient troubler le quotidien. Le Lorrain est craintif. Il guette, c'est dans ses gênes.

Un œil-mansarde s'est ré-ouvert. A force d'observer, il est injecté de sang, foulard écarlate sous la tête-pupille de la dame. Plus d'une heure déjà qu'ils font le va et vient, qu'ils vérifient sans cesse, qu'ils s'usent à espionner. Œil fermé, œil ouvert, rideau qui se tire... se replace. Ils s'en vont et reviennent, les vieux ; et reprennent inlassablement la position.

La situation, anodine au départ, curieuse ensuite, a dépassé l'insolite. Le tragique de la crainte cède la place au comique de répétition.

Que pensent-ils ? Que se disent-ils ? Impossible à savoir, et peu importe. Ils sont là, gris comme le ciel, tristes comme le temps, figés comme les gisants, derrières leurs rideaux, dans leur petit appartement, dernier rempart contre le monde qui menace. Acteurs involontaires d'une tragi-comédie, marionnettes d'un jour d'une vie que je sens étriquée, pour être si méfiants de la chose présente..

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 09:07
ET BAIN ?

Ouuuhhh ça sent les vacances avant les vacances ça. 1er juillet, 10 visiteurs uniques sur les stats du blog !?! 30% de moins que la moyenne mensuelle habituelle. Va falloir vous ressaisir les enfants. Certes, j'ai peu produit ces derniers temps, dernière longueur professionnelle oblige avant le repos estival, mais quand même.

Bon, je vais faire un effort aujourd'hui pour alimenter en coups de gueule, en éclats de rire, en paillardises... Les sujets sont là, reste à les traiter.

De votre côté, n'allez pas de suite sur les plages au sable souillé par la bêtitude ointe de crème solaire indice 3000, soignez vos mycoses inter-doigts de pieds dans le huis clos de vos salles de bain plutôt que de les exposer à la vu d'une foule qui ne vous a même pas été présentée, fuyez les rivages touristico-boat-peoplelisés.

Restez chez vous pour surfer, il y a des vagues, parfois à l'âme, moins dangereuses que celles à lame, sur lesquelles vous serez en équilibre moins précaire que sur un fun board.

Cela fait, prenez une bouteille de sauvignon frais de Loire ou de blanc de Gascogne, filez vos amis qui connaissent ou ne connaissent pas encore ce blog et surtout, profitez du plaisir d'être ensemble.

Alors je compte sur vous et j'en profite pour vous rappeler que l'adresse de Plaisir de mots, c'est comme les IST, ça peut se refiler aux proches.

Et tout de même, pour tous ceux et toutes celles, même celles et ceux qui sont absents ce jour à l'appel, merci de votre fidélité... C'est important.

Allez, j'y retourne...

Partager cet article
Repost0
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 14:05
VIDE CHIEN

Madame Pipi s'est offert un compagnon qui l'aide dans sa tâche.

VIDE CHIEN

"Tu pisses à côté, j'te bouffe le mollet gauche,

tu nettoies pas la cuvette, j'te fais le mollet droit

tu mets pas une tune dans la sébille, j'te chope entre les deux mollets !!!"

Partager cet article
Repost0
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 13:53
HONTE... EUX

Il y a peu, en Meurthe et Moselle il était encore possible pour des familles démunies ayant fui leur pays pour des raisons valables, de vivoter avec ce que leur prodiguait la préfecture. Depuis peu, au motif, selon la presse, d'aligner les pratiques avec les départements voisins, les vivres ont été complétement coupées à ces gens dans le besoin. La prochaine étape sera certainement de les jeter dans la rue... sans rien.

Dans quel pays vivons-nous pour les ajustements se fassent par le bas.

Et pourtant, les victimes, dont des élèves scolarisés là où je travaille, montrent au quotidien leur envie de s'intégrer dans notre pays, d'y vivre, d'y voir grandir leur enfants... Parents investis, faisant tout pour apprendre notre langue, enfants soignés, toujours scolarisés, travailleurs...

La fin de l'année scolaire arrive, reverrai-je A. qui doit entrer en CM1 et sa grande sœur M. qui part son travail, son sérieux, va entrer en 6ème.

Je suis partagé entre les larmes de rage et l'envie de vomir... mais je ne baisserai pas les bras.

Partager cet article
Repost0
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 13:46
C'EST L'AMANT TABLE

La CGT ourdissant la grève, la SNCF soudoie des taupes pour vérifier le ballast en leu offrant le casque et le gilet fluo... On est tombé bien bas.

C'EST L'AMANT TABLE
Partager cet article
Repost0
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 12:46
QUEL CAS D'EAU

Y'en a qui ont des araignées dans le beffroi, lui c'est un kit Père Noël/traineau/attelage de rennes...

QUEL CAS D'EAU

"Jean gueule belle, Jean gueule belle, Jean gueule hall ze ouaiaiais !"

Partager cet article
Repost0
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 07:16
L'ANGLE TAIRE

L'Angleterre sort de l'Europe, l'Angleterre est abattue

L'Angleterre sort de l'Euro, l'Angleterre est battue

L'Angleterre sort... , l'Angleterre...

Partager cet article
Repost0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 18:01
JAMAIS QU'ON TENTE

Après les plaintes du mouvement L214, les poulaillers sont maintenant plus spacieux et plus accueillants.

JAMAIS QU'ON TENTE

"C'est joli ce voile qu'ils nous ont mis aux fenêtres"

"Mouais, moi, je préfère les rideaux Vichy"

"En attendant, on est encore 4 dans un 100 m²... c'est serré. Si L214  se bouge pas les fesses, je contacte Amnesty Internationale"

Partager cet article
Repost0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 17:56
JAMAIS VINGT CULS

Il n'est jamais trop tôt pour commencer.

JAMAIS VINGT CULS

"Bon... Et maintenant... Je fais quoi ??? "

Partager cet article
Repost0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 17:52
C'EST UN PNEU GONFLé !

Est-ce bien raisonnable ?

C'EST UN PNEU GONFLé !

"Vu que j'ai fait le plein avant de partir, je ne crains pas la panne sèche. En revanche, j'ai la trouille de noyer... le moteur !"

Partager cet article
Repost0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 17:47
LASSE HIT HUE à SION éCRIT TIQUE

On peut comprendre...

LASSE HIT HUE à SION éCRIT TIQUE

"Ils m'énervent, les cégétistes d'EDF avec leurs grèves perlées. Avec leurs conneries, je vais être en retard pour récupérer les gosses à l'école. Ils ménervent... "

Partager cet article
Repost0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 17:24
ÂME HORS !

Toréador reconverti en gladiateur... difficile de se passer des vieilles habitudes.

ÂME HORS !

"Euh... comme d'hab ? Les oreilles et la queue ?"

Partager cet article
Repost0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 17:17
VIE VOEUX LES LENTS GUEUX VIVES ANTE

Pour apprendre les langues vivantes, utiliser des outils motivants.

Pour ma part, après les jours de la semaine, je vais bientôt attaquer les mois de l'année, puis le nom des planètes, celui des stations de métro...

VIE VOEUX LES LENTS GUEUX VIVES ANTE
Partager cet article
Repost0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 17:13
DIX CRAIES SCIONS AS HURE HAIE

Traverser la frontière incognito ? Optez pour la burka.

DIX CRAIES SCIONS AS HURE HAIE

"Les douaniers n'y ont vu que du bleu... "

Partager cet article
Repost0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 17:09
MENT QUEUE DEUX MOTTES YVES à SILLON

Huummm ça sent les vacances...

MENT QUEUE DEUX MOTTES YVES à SILLON

"Allez Claudine, bouge toi les miches, c'est l'heure d'aller au taff"

"Foutez moi la paix bande de p'tits trous du cul"

Partager cet article
Repost0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 11:44
GEL AS EAU LU SILLON

Nombreux sont les médias qui ont décrié le support des affrontements euro-footballistiques au moment des matches de pool. Il a même été question de "gazon maudit"

Comment laisser cela sans en tirer inspiration ?

GEL AS EAU LU SILLON

Je vous l'écrirai donc, usant de l'hémistiche

En vers de douze pieds, mais pas en acrostiche.

Voilà que la pelouse des beaux terrains de foot

De par sa qualité nous plongea dans le doute

Une glissade ici, une chute par là

Entraina l'embarras de toute l'agora

Éprise du ballon que la foule en état

De transe incontrôlée, de volonté de joie

De désir enfantin, d'envie d'on ne sait quoi

Au fond du but voisin voir en un coup de pied

Trompant la vigilance, arriver où il sied

Afin qu'après le match on eût pu célébrer

La joie d'une victoire à coup de bière ambrée.

Mais voilà, l'herbe nuit, la pelouse se mouille

En une facétie, le résultat nous brouille

Et laisse l'attaquant, se vautrer sur le sol

Sans qu'on pu le taxer d'avoir usé d'alcool

En mille mots choisis, la presse la bien dit

Que ce n'est pas un sol mais un gazon maudit

Que la chute est bien là, plongeant dans le tracas

Tous les sélectionneurs, ils en ont fait état

Fournisseurs d'herbe tendre, horticulteurs sérieux

Que n'avez vous ici, bien assuré les lieux

Alors, fi des critiques, il faut ici agir

Pour que sur le terrain le joueur puisse tenir.

Pourquoi le laisser choir, il y a la solution

Qui s'inspire du mot, de la situation

Que d'autres ont essayé avec inspiration

Celle qui bien menée apporte le plaisir

A qui souhaite le faire, à qui a le désir

Pour qu'à la toute fin, le supporteur avide

Du but ainsi loupé, ne s'en trouve livide

Il nous faut en un mot, pour profiter enfin

D'une victoire acquise, sans user de la main

Et sans hésitation, en pensant au bourgeon

Sur ce terrain maudit, en brouter le gazon !

Partager cet article
Repost0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 10:21
BRAISE ÎLIENNE

La femme du nouveau ministre du tourisme brésilien... hi hi hi, ou plus exactement... pouf pouf !

BRAISE ÎLIENNE
Partager cet article
Repost0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 10:17
POUCE HIER... ET EN CORPS AU JOUR DU i

Si un jour, je chope l'inventeur de la poussière... il en prend une !

Partager cet article
Repost0
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 17:54
TUNIQUE

Depuis plus de 20 ans, Spencer Tunick, photographe américains, fait de la photo de nu, mais pas comme on le conçoit habituellement.

Il travaille la multitude, ce qui donne un résultat souvent étonnant, assez impressionnant, quelquefois humoristique, toujours beau, jamais vulgaire.

Pour vous en convaincre, allez voir son site... et pour vous donner une idée, je vous propose cette image que je trouve belle, sculpturale...

TUNIQUE

... ainsi que celle ci que je trouve pour le moins amusante...

TUNIQUE

... et qui me fera à jamais voir le théâtre autrement.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 17:29
CE RAI CE LASSE EAU LUCE ION ?

Et si on prenait exemple sur l'équipe de rugby du Racing 92 qui a remporté hier le bouclier de Brénnus.

Après le premier tiers du match, l'équipe se voit privée d'un joueur, et ce pour le restant de la partie... situation on ne peux plus complexe pour surmonter l'adversaire et l'adversité en même temps.

Alors ? Comment faire ? Je ne sais pas ce qu'a dit le sélectionneur à ses joueurs mais ceux-ci ont montré une grande unité, une véritable cohésion, un esprit d'équipe incroyable, une vraie discipline consentie et partagée par tous, une détermination hors pair dans l'attaque et un engagement sans faille dans la défense et du cœur à l'ouvrage. Ainsi, même amputée, cette équipe a su s'organiser pour, contre toute attente, l'emporter, gagner, s'en sortir !

Et si on proposait à tous nos dirigeants européens de consulter le sélectionneur et l'entraîneur du racing 92 ? Même à un de moins, il y a des solutions qui font gagner !

Partager cet article
Repost0