Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

1 novembre 2018 4 01 /11 /novembre /2018 14:39

Aujourd'hui Toussaint, fleurissez vos tombes avec quelques poireaux, une botte de carottes, et un potimarron.

1) ça vous démarquera des éternels chrysanthèmes

2) vous resterez dans la continuité d'Halloween

3) vous éviterez le transfert des pots d'une tombe à l'autre

4) vous permettrez à ceux qui viennent piller les fleurs de se faire une bonne soupe

De l'originalité, de la sécurité et deux bonnes actions en une, c'est du gagnant gagnant !

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2018 4 01 /11 /novembre /2018 14:12

Le sport chez les seniors... il y a de vrais choix à faire

"Putain, ça fuit..."

"Depuis le temps que je te dis de faire de la ré-éducation périnéale plutôt que de l'haltérophilie... "

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2018 4 01 /11 /novembre /2018 14:08

Signe patent du réchauffement climatique, ils remontent vers le Nord. On trouve maintenant les Flamands roses en Mayenne...

"On laisse les plages bondées et l'étang de Thau aux Wallons..."

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2018 4 01 /11 /novembre /2018 13:37

Ah la vache... ça date pas d'hier. Un millénaire bien pesé et ça rigolait déjà sérieux côté gaudriole.  Jean XII, fils de pape, ça commence bien, est lui même élu pape en 955, à 18 ans !!!

Tu parles qu'à cet âge là, on est plus préoccupé par les canons de la beauté féminine que par ceux de l’Église. Alors, le jeunot, qui n'en a pas grand chose  à battre de sa fonction, se penche plus sur l'art belliqueux et sur le repos du guerrier que sur la bénédiction urbi et orbi.

Il transforme le palais du Latran en boxon, pas moins. Passons sur son côté iconoclaste qui lui attirera aussi des ennuis. Une chose est sûre, c'est que son penchant pour la bistouquette, au détriment du goupillon, lui vaudra d'être estourbi par un mari jaloux.

Comme quoi, la question de la sexualité chez les ecclésiastiques n'est pas nouvelle et que la démangeaison intra-culotte aurait dû être traitée depuis bien longtemps, ce qui éviterait aujourd'hui bien des soucis à l’Église...

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2018 4 01 /11 /novembre /2018 00:23

Il semble assez vraisemblable que la chanson de Florent Pagny a fortement inspiré la tour de Pise. Cette dernière nous a récemment déclaré : "Vous n'aurez pas ma liberté de pencher !"

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 19:48

"Alors Marcel, cette toile de tente ?"

"Super lumineuse, mais au fait... elle est étanche ?"

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 19:41

Hum... ça sent l'hiver 

"Chauffe Marcel"

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 19:06

Daniel Cohn Bendit abandonne la politique. Il se recycle dans la signalisation routière

"J'ai un peu hésité entre ça et impasse, mais impasse... trop démoralisant !"

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 18:12

Alors, comment va la santé ?

"Vous allez rire... j'ai mal aux cheveux !"

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 13:32

Le Grand Orient de France tire l'oreille d'un de ses membres. Le merluchon est allé trop loin pour la loge, quelle que soit la légitimité de son acte, en éructant lors de la perquisition qui le touchait. Alors hop, au coin ! Ououuh, il va être colère le merluchon.

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 13:10

Il y a quelques temps, j'ai posté sur les deux séries réalisées par Bruno Dumont et diffusées sur ARTE. En fouillant un peu, j'ai découvert que celles-ci avaient été tournées sans aucun recours à des acteurs pro. Voici un article fort intéressant de Libé, et un autre de La Voix du Nord, qui disent comment ce réalisateur a fait appel aux sans grade pour incarner les différents personnages. Une superbe expérience de cinéma, pour les spectateurs, et pour les acteurs. Merci Monsieur Dumont.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2018 1 29 /10 /octobre /2018 19:43

Il y a 37 ans, Georges Brassens fermait les yeux. Une pensée pour vous, Monsieur, et encore merci pour votre œuvre.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2018 1 29 /10 /octobre /2018 18:45

Brésiliens qui fuyez Bolsonaro, venez en France, il reste encore des gens sains d'esprit et bienveillants pour vous accueillir.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2018 1 29 /10 /octobre /2018 09:35

Le Brésil choisit l'extrême droite. Triste jour pour les droits de l'Homme... A ce rythme de pays qui virent vers le brun dictatorial, il ne reste plus que le sixième continent, celui constitué par des déchets en plastique flottants sur l'océan, pour accueillir celles et ceux qui fuient ces régimes et sont repoussés par les autres.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2018 7 28 /10 /octobre /2018 18:33

Des keufs dans les établissements scolaires pour gérer la montée des agressions ... Il ne serait pas un peu barré le sinistres des képis ? J'ai cru tomber de ma chaise quand j'ai vu l'annonce dudit sinistre, entouré des deux autres kékés à l'air complétement benêt, le sinistre des blouses grises et des écoliers et la sinistre du glaive et de la balance.

Et la prévention, vous en faites quoi, bande de nazes ?

Je ne me suis adepte des bisounours et, pour bosser dans un Réseau Éducation Prioritaire, avec des équipes stables d'enseignantes motivées, je sais que si on gère la civilité, le respect, la confiance dès le plus jeune âge, ça met du temps, mais ça finit par donner des résultats. J'ai vu, de me yeux vu, baisser la violence en 10 ans de poste sur le même secteur.

Les dimensions supplémentaires sont la collégialité et la continuité. Quand les enseignants réussissent à faire équipe, au sens fort du terme, ça marche. De façon synchronique puisque tout le monde est sur la même longueur d'onde, quel que soit le niveau des élèves, et diachronique puisqu'au fur et à mesure des années le suivi est maintenu, donnant aux enfants un cadre contenant et bienveillant.

La chose fonctionne dans certains endroits au delà de l'élémentaire, la condition est que le chef d'établissement du collège joue le jeu au lieu de s'en foutre, et stabilise son équipe d'enseignants. Il n'y a rien de pire que le turn-over pour laisser la place aux incivilités et à la violence des gamins qui ne trouvent plus un cadre rassurant.

Alors, pourquoi ne pas réfléchir dans ce sens, avec une continuité réelle dans les collèges et les lycées. Le travail ne se fait pas seul, certes. Il est l'affaire de tous, des enseignants, des travailleurs sociaux, des personnels communaux, compris dans ceux-ci les policiers communaux qui agissent en prévention, des personnels associatifs...

Bref, avant de mettre des flics dans les établissements, et bientôt des miradors aux quatre coins des écoles, collèges, lycées, il est urgent de penser les choses en amont et non en réaction...

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2018 6 27 /10 /octobre /2018 09:48

Changement d'heure, une heure avant ou une heure après ? Dilemme récurrent...  Attention de ne pas vous tromper de sens, car

"Si quand t'avances, je recule,

comment veux-tu, comment veux-tu

que l'on s'en... tende !"

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2018 6 27 /10 /octobre /2018 09:44

Quand le médecin est fatigué, se repose-t-il sur son lieu de travail ou préfère-t-il la pose au logis ?

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2018 5 26 /10 /octobre /2018 15:46

Chose promite... chose dute !

C'est parti pour ma recette de velouté de potimarron aux châtaignes. Je vous livre la chose pour deux personnes.

Allez, par un beau jour d'automne, glaner quelques châtaignes sauvages. Une belle poignée suffira.

Plongez les fruits du châtaignier dans un bassine d'eau afin d'écarter ceux qui sont habités, repérables au fait qu'ils flottent en surface, contrairement aux autres, qui choisissent le fond du récipient pour s'y débarrasser des brindilles et parcelles de terre résiduelles.

Sortez une grande casserole, emplissez la d'eau, mettez à feu vif. Certains parfument leur eau de cuisson avec du fenouil, de l'aneth, du laurier. Je préfère laisser la chose sans rien, pour ne pas modifier le parfum de châtaigne.

Quand l'eau frémit, plongez-y les châtaignes, en ayant pris le soin préalable d'en entailler la coque d'un trait de couteau discret mais décisif. Véganes, réjouissez-vous, la châtaigne ne crie pas plus quand on l'ébouillante que lorsqu'on la poignarde. Vous pouvez donc continuer la recette. Laissez cuire vingt à trente minutes selon la taille des châtaignes.

Pendant ce temps là, allez cueillir un petit potimarron dans votre coquet jardinet. Lavez le cucurbitacée en prenant soin d'admirer sa belle couleur orangée, rendue luisante par le filet d'eau claire.

Détaillez le légume en grossiers carrés à mettre illico dans un fait-tout. Ajoutez y un bel oignon rose de Roscoff coupé menu qui vous fera verser des larmes de joie.

Retournez au jardin quérir un bouquet de persil plat italien. Prenez le temps, dehors, de humer le parfum qui se dégage à chaque tige cueillie. Une fois de retour dans la douce ambiance de la cuisine qui sent bon les épices, rincez le persil et ciselez le grossièrement dans le fait-tout. 

Puisque vous avez pris le soin d'acquérir une belle tête d'ail frais, séparez une gousse, pelez-la délicatement en laissant le parfum vous chatouillez les narines. Dégermer la gousse, afin de vous préparer une digestion plus paisible. Sans la hacher, découper la gousse en petits morceaux, pour conserver toute l'essence de l'épice.

Une fois tout ce petit monde bien installé dans le fait-tout, mouillez à souhait à l'air claire de votre source. Ajoutez une pincée de gros sel des marais guérandais, un peu de thym sec de la garrigue. Rapez un peu de noix de muscade. Mettez le tout à cuire doucement, à petits bouillots, comme on dit en Lorraine.

Pendant ce temps, à l'heure ad hoc d'une cuisson parfaite, retirez les casserole de châtaignes du feu. Passez sous l'eau fraiche pour éviter de vous brûler les doigts car l'instant est venu de décoquer les châtaignes et de les déshabiller de leur pellicule de protection.

Armez vous de patience, la chose est longue et fastidieuse, mais le jeu en vaut la chandelle. Surtout, ne laissez pas de peau, même si vous devez briser la châtaigne pour ce faire. Cela importe peu car vous préparez un velouté.

Une fois les légumes cuits et les châtaignes prêtes, ajoutez les secondes aux premiers et mixer très finement le tout. L'ensemble ne doit pas être trop liquide. Si c'est le cas, sur l'ouvrage remettez le métier et toujours à feu doux laissez évaporer. 

Quand l'ensemble à une consistance plus épaisse, sans excès bien sur, filtrez l'ensemble au chinois le plus fin, au dessus d'une autre casserole, de façon à obtenir la texture veloutée tant attendue. Pressez les légumes et les brisures de châtaignes dans le chinois à l'aide d'une cuillère de bois, de sorte d'en extraire le plus de substance possible, tout en évitant les gros morceaux.

Une fois achevé ce velouté, ajouter comme il vous sied, de la crème fraiche et une petite noisette de beurre salé, fouettez, gouttez, rectifiez l’assaisonnement. Poivrez de poivre blanc.

Il est temps de servir le velouté bien chaud, en mettant sur chaque assiette pleine un trait de paprika et quelques éclats de cerfeuil.

Et surtout... régalez-vous.

Spéciale dédicace à Noëlle

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2018 5 26 /10 /octobre /2018 11:16

Bon,  je comprends, il y a qui râlent, qui disent que je ne me foule pas la rate pour écrire, que d'habitude je suis plus productif et tout et tout... Alors, je vous propose une chose quand vous inondez votre clavier de larmes parce qu'il n'y a qu'un post, ou pire... aucun ! Je suppose qu'à part certains d'entre-vous qui suivent Plaisir de mots depuis le début, tout le monde n'a pas regardé l'intégralité des posts. Oh hé... ne trichez pas, je suis sur que si je fais une interro, il s'en trouvera des bien marris, et même des maris !

La solution, réviser pour celles et ceux qui connaissent déjà en attendant les nouveaux posts, et pour les autres, découvrir.

Comment ? Simple. Deux options

1) remonter les posts pages par page en cliquant sur les flèches > ou >> orientées vers la droite tout ou tout en bas de page. Si vous cliquez sur >>, vous vous retrouverez à l'origine du blog. Il y a aussi la solution de cliquer sur le numéro de page. Vous verrez dans les deux cas une adresse mél de type http://plaisir-de-mots.over-blog.fr/page/7

2) vous souhaitez revoir la page x ou la page y, il suffit alors de saisir dans la zone d'adresse http://plaisir-de-mots.over-blog.fr/page/x ou http://plaisir-de-mots.over-blog.fr/page/y avec x ou y compris entre 2 et 301. Ainsi vous pourrez surfer à votre gré sur la page de votre choix. Bien sur si vous ne tapez que http://plaisir-de-mots.over-blog.fr/page/x ou http://plaisir-de-mots.over-blog.fr/page/y... vous n'irez pas  bien loin.

Si vous avez aimé ou détesté un post, simple, vous avez deux solutions

1) Vous l'avez aimé, alors commentez en cliquant sur le lien "commenter cet article" qui se trouve dans un bandeau gris, sous le post

Published by plaisir-de-mots.over-blog.fr - dans Réfléchir un peu...
commenter cet article

Certain(e)s d'entre vous m'ont dit qu'ils/elles ne réussissaient pas à accéder à l'espace de commentaire. Je vais me mettre en quête de renseignement pour vous faciliter la tâche.

2) Si vous détestez, allez vite vous détendre en vous servant un apéro, sans prendre pour autant le prétexte de la détestation systématique pour picoler, non mais ! Chose faite, relisez le post et réitérez la procédure jusqu'à n'envisager que le point 1.

Alors, trêve de plaisanteries, ce n'est pas le genre de la maison, en attendant les nouveaux posts, bon surf !

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2018 4 25 /10 /octobre /2018 22:23

Les enfants sont en congés, ils crient leur ennui ? Apprenez leur des jeux nouveaux sans faire des achats dispendieux, il suffit parfois de peu de chose pour s'amuser.

Un petit félin de nos chaumières suffit, ainsi qu'un couteau bien aiguisé, que les bambins pourront planter à plusieurs reprises dans l'animal et ils seront tout contents d'avoir découvert comment on joue à chat percé.

Dans un prochain post, Plaisir de mots vous apprendra à distraire les adolescents turgescents avec le saute mouton !

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2018 4 25 /10 /octobre /2018 22:18

Aujourd'hui... peu de posts, mais bon, n'étant pas Jupi t'es rien, je ne peux pas à la fois être devant mon clavier et en même temps en train de glaner des châtaignes pour la soupe au potimarron du soir.

Et comme vous êtes des surfeurs gourmands, je vous jure que demain, je vous donne la recette... wink

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2018 3 24 /10 /octobre /2018 13:20

Théâtre Prout Prout...

... ou nouveaux lieux de rangement ???

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2018 3 24 /10 /octobre /2018 13:12

Après le poney aquatique, la pétanque de mer... On a déjà trouvé le cochonnet

"Désagréable sensation d'avoir été roulé sur ce coup là ! J'ai les boules"

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2018 3 24 /10 /octobre /2018 13:09

Attention, être fan de carottes peut s'avérer mortel...

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2018 3 24 /10 /octobre /2018 12:08

On entend ici et là des salariés s'insurger contre la fermeture de la société qui les emploie. Les médias s'en emparent et nous tiennent informés au quotidien du devenir de ces gens là. Mais il reste encore des drames qui sont mis à couvert. Avez vous entendu parler ces derniers jours, dans les grands médias, de la fermeture de 38 centres AFPA* en France ? Non... et pourtant, la chose a été actée vendredi dernier, il y a donc 6 jours. Quelques bribes d'info sont passées dans la PQR... et encore. Un mot sur une radio privée. Mais rien, rien sur les radios et les chaines nationales. Et pourtant, ces fermetures représentent un nombre non négligeable de salariés touchés. Alors, activons le téléphone arabe, ça au moins, c'est assez efficace pour passer l'info. Merci de diffuser.

* AFPA : Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes, crée en 1949.

Partager cet article
Repost0