Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 21:58

Si si, ça existe... j'en ai été témoin, cet après-midi même.

Obsèques dans la famille d'amis proches. La fraternité me conduit naturellement à aller soutenir ces derniers dans leur peine.

14h30, crématorium... cérémonie religieuse concélébrée. Messe classique, rien à dire. On y évoque les liens humains, la douleur de perdre un parent, un ami. On y parle de l'amour de Dieu.

La cérémonie s'achève, l'heure de la bénédiction du corps arrive. Le gendre du défunt demande à lire un texte qu'il a préparé, quoi de plus évident pour saluer un être cher devant ceux qui se sont réunis à cet effet.

A ce moment là, coup de tonnerre. Un des trois prêtres précise qu'il faut faire court ! qu'il reste peu de temps ! que la bénédiction doit avoir lieu en un temps express !!!

On ne tombe pas de stupeut par respect pour celui qui part et pour ceux qui le pleurent mais un murmure parcourt l'assemblée sidérée ! Quoi ? Faire fissa ? Se hâter ? alors que c'est le dernier moment de contact. Aux pièces, on est aux pièces ! Même dans ce moment douloureux où le temps, justement compte plus qu'à un autre moment, pour faire durer encore quelques minutes, quelques secondes, ce contact dont l'humain à besoin pour que le deuil advienne.

Sidéré, je le suis aussi, écoeuré, de façon absolue par ces mots, prononcés après tous les discours lénifiants sur la mort, la rupture la séparation. L'amour de Dieu et la rédemption, OK, mais dans les horaires sinon circulez !!!

Un seul mot me vient et il n'est vraiment pas religieusement correct : connard !

Partager cet article
Repost0

commentaires

N
<br /> je suis bien d'accord ! mais peut-être était-il dans le même état que Depardieu....<br /> <br /> <br />
Répondre