Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

13 juillet 2021 2 13 /07 /juillet /2021 17:04

Je hais les nouvelles technologies qui nous ont envahis et formatés, mais je hais plus encore l'obligation qui nous est faite de les utiliser, qui nous relègue, quand on peine à le faire, au rang des incapables, des ignares et même des imbéciles.

J'abhorre l'achat du billet de train ou d'avion par internet, qui donne 2 569 876 587 421 prix différents en 10 minutes de recherche, et toujours de façon croissante bien sûr, et qui finit par bloquer, et qui fonctionne à sens unique et n'est même pas lié au guichet le plus proche où un être humain peut t'aider.

Je déteste que, pour des prétextes de sécurité, on m'oblige à posséder un portable pour recevoir le code, par sms, qui permettra l'accès, par internet, à mon compte et qu'il n'y ait, sauf pour les grabataires ou les plus de 150 ans, d'autres solutions.

Je maudis le fait que ces technologies, souvent bien pratiques au demeurant, asservissent fréquemment ceux qui en usent, et nous contraignent à en user, les conduisent à un effacement du discernement, à un manque de jugeote patent et à un extrême crétinisme reptilien.

J'abomine les élites qui pensent faire le bonheur des hommes en passant au tout numérique alors qu'il existe encore des zones grises et qui pensent simplifier les démarches de la vie courante alors qu'un bon contact humain est dix-mille fois plus efficace que l'utilisation d'un automate trop con pour compter au delà de 1.

J'exècre tous ces bidules numériques qui coupent la population en deux, les riches technologiques du monde d'en haut, du milieu ou d'en bas et les pauvres technologiques du monde d'en bas, du milieu ou d'en haut. Pour faire court, ceux qui pour la plupart sont nés dedans et ceux qui sont nés avant, ou bien avant.

Je vomis toutes ces contraintes qui éloignent ceux qui comprennent, savent et ont les moyens de s'offrir les technologies en question de ceux qui ne peuvent y accéder, financièrement ou intellectuellement. Il y a des jours où le progrès et surtout ce qu'il engendre de pervers m'emmerde au plus haut point...

Partager cet article
Repost0

commentaires