Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

8 janvier 2021 5 08 /01 /janvier /2021 10:45

Gudule existe... si si, et pas forcément impératrice !

D'ailleurs, outre Saint Lucien Poil-au-chien* fêté aujourd'hui, on célèbre itou la Sainte Gudule patronne de la bonne ville de Bruxelles, et pas forcément de bain.

A lire sa biographie, on voit bien qu'il en faut peu pour être sanctifiée. Être pieuse, ascète, vierge, chaste d'esprit et tout ça, franchement, c'est plutôt facile quand on est née avec une cuillère en argent dans la bouche, ce qui au demeurant, ne facilite pas le passage au moment de la naissance.

Cette jeune fille n'ayant pas à aller puiser l'eau, pas plus qu'à récurer les écuries ou éplucher les patates avant de préparer la soupe pour ses quatorze frères et sœurs avait largement le temps de se consacrer à la prière. Alors bon !

Et le jeûne me direz-vous. Aaaah le jeûne...  facile de prétendre jeûner à tout bout de champs quand on est difficile. Et que c'est pas bon, et que la fricadelle est trop grasse et que j'aime pas ça, et que les frites mayonnaise ça fait grossir... Si cette petite demoiselle eût dû se battre avec les croutons pour manger des canards, il en aurait été bien autrement.

D'ailleurs, si Gudule minaudait sur la poularde de Bresse cerise-anchois et le mille feuilles aux rillettes du Mans, sur le filet de bar-chantilly et le smoothie hareng-cacahuète, c'est bien parce qu'en traversant le bois pour aller à l'église de Moorsel, et pas forcément de mer, se brosser les ratiches à l'eau bénite et béqueter une demi hostie, non merci pas complète ça fait trop, elle broutait au passage des plantes même pas référencées dans l'Encyclopédia Universalis, et pas forcément dans la vallée.

Oui, Mademoiselle se camait, d'où la prétendue une lumière miraculeuse apportée par un ange, dont on sait aujourd'hui qu'il venait de Molenbeek et n'était pas net net au niveau de ses papiers. Elle profitait aussi du trajet dans la forêt pour vivre quelques instants une vie complètement dissolue, allumait ostensiblement tous les cerfs rencontrés et proposait la botte au moindre loup, même galeux. D'où la plaisanterie récurrente qui sonne encore à notre époque sous la futaie : "Gudule, deux qui la tiennent, trois qui l'embrassent". Facile après ça d'aller jouer les mijaurée à l'église, et que je dis un aver par ci et deux pâtés par là pour se faire pardonner. Quelle fourberie.

Enfin bref, vous aurez bien compris comment cette rouée a floué l’Église. Il n'est donc pas étonnant que cette dernière ait progressivement mis le boisseau sur le prénom Gudule, qui rime avec... crapule.

* merci Monsieur Tavernier pour cette réplique de  Guy Marchand alias Marcel Chavasson, chef de la police in Coup de torchon

Partager cet article
Repost0

commentaires