Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

5 janvier 2021 2 05 /01 /janvier /2021 18:21

Le 5 janvier, c'est la fête nationale de la Lorraine ! On fête ce jour là la victoire de René II à la bataille de Nancy.

Charles le Téméraire, alias Charles de Valois-Bourgogne, dit Charles le Hardi ou Charles le Travaillant, ce qui montre bien sa fourberie pour tromper l'ennemi, voulait que ses terres de Bourgogne se fassent plus grosses que le bœuf en piquant tout ce qu'il y avait autour, autour de ses terres bien sur, pas autour du bœuf...

Alors, ça a énervé René II qui ne s'est pas laissé faire et même qu'il a attaqué toute l'armée de Charles le Hardi Travaillant Téméraire de Valois-Bourgogne.  Après avoir pris quelques déculottées auparavant, et pas forcement du Nord, René II qui était un petit malin est allé voir les Suisses en leur promettant de libérer Guillaume Tell-père-Tell-fils et les Alsaciens en leur promettant, lui qui était visionnaire, le concordat pour 1802.

Les premiers et les seconds furent très contents et en échange, ils acceptèrent de prêter, à un taux correct, la main à René II qui s'en servit pour mettre une bonne pâtée à ce petit monsieur même pas natif de chez nous qui sentait le Jambon persillé et le Pulligny-Montrachet de bas étage.

Depuis, on célèbre tous les 5 janvier, la fête nationale de la Lorraine, ce si beau pays qui m'a vu naître et n'en est toujours pas revenu. Ce jour là, le Lorrain s'amuse, festoie, ripaille, avec, en hommage à la pâtée lorraine infligé aux burgondes, la dégustation d'un met des plus délicat : le pâté lorrain qui sort tout juste du four. Et pour que la fête soit parfaite, il sied d'arroser ce délice d'un excellent gris issu du terroir des côtes de Toul.

En conclusion, un peu de chauvinisme ne nuisant pas : Vive la Lorraine  et les Lorrains

Partager cet article
Repost0

commentaires