Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 17:13

Mes chères collègues, mes chers collègues.
 
Je vous espère sous Valium en prévision de la reprise du 11 mai et toutefois en bonne santé.

8 h 29... je viens d’arriver à l’école.

Je suis très déçu. Les autorités avaient dit qu’il fallait matérialiser les trajets par du Scotch... J’ai eu beau regarder, rien, nulle part, pas une seule bouteille de Scotch.

Je vais aller voir dans le frigo, il doit bien rester un fond de bouteille de blanc, même un peu éventé... Merde... tout a été bu, ne siège dans la porte du réfrigérateur que de la crème de cassis. Il faut savoir faire contre mauvaise fortune bon cœur, un cinquième de crème de cassis, quatre cinquièmes de gel hydro-alcoolique : vive le corona-kir.

Une petite douzaine de verres devrait suffire à me redonner la pêche pour aller fixer, là où il le faut, le ruban adhésif qui matérialisera les passages obligés.

...

Enfin, voilà, c’est fait.
 
J’ai essayé de penser les trajets de façon festive pour redonner le sourire aux enfants qui auront la sensation de n’avoir que des moitiés de maitresse, car le bas du visage sera masqué.

Au lieu de la ligne droite, j’ai privilégié la ligne brisée, ou ondulée. C’est assez artistique, surtout dans les endroits étroits. Mieux, au lieu d’une seule ligne à suivre, j’ai mis au sol deux, trois, voire plus, marquages, avec des intersections. Ce sera amusant de demander aux élèves de courir chacun sur une ligne en évitant de se percuter. Autre avantage, si la collision advient, inutile de les punir, la nature infectieuse s’en chargera.

J’avoue aussi deux petites facéties :
- une ligne qui aboutit au bout milieu d’un mur. J’ai hâte d’en voir les effet sur ceux qui seront trop prompts à se déplacer.
- un ligne qui conduit aux toilettes et fait demi tour juste avant le wc. Je pouffe de rire, rien qu’en pensant à leur tête congestionnée par l’envie irrépressible et l’impossibilité du soulagement.

Enfin, il faut savoir anticiper sur les possibles mutations engendrée par Coco19. J’ai prévu, pour éviter le contact, plusieurs trajets, au sol, sur les murs et même en plafond. Pour ces deux derniers, il faudra attendre que les enfants aient des ventouses à la place des doigts, comme les mouches...
 
Mais, j’y pense, si les chères têtes blondes mutent en diptère à matière fécale, elles voleront ! Du coup, par mesure d’économie, il suffirait d’attendre un peu la mutation. Je propose donc, pour ce faire, de ne reprendre qu’en septembre...
 
Sur ce, je retourne à ma réserve de scotch en vous souhaitant une belle journée.
 
Bises et à deux ailes.

Partager cet article
Repost0

commentaires