Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

28 février 2020 5 28 /02 /février /2020 11:14

En toute vieille maison sommeille un lutin. L'âme du lieu en quelque sorte, le détenteur de son histoire, qu'il garde bien celée en lui. Le lutin est discret, secret. S'il décide de se faire voir, ce n'est pas au propriétaire initial du lieu, mais aux suivants, afin de leur délivrer ce que la maison recèle de non dits, de mystères, et même parfois de petites cachoteries. Le lutin dévoile les joies et les drames vécus dans la bâtisse et alentour.

Comme je vous l'ai dit, le lutin est réservé. Il réside là où jamais on ne penserait le trouver. Sous une pierre du jardin, derrière une poutre dans les combles, haut perché, sur une branche du vieux chêne qui ombrage la maison. Plus bizarre parfois, le lutin peut se dissimuler dans des coins dépassant l'entendement. Niché dans la poussière laissée au dessus d'une armoire bien trop haute pour qu'on y puisse faire le ménage, en compagnie des souris, entre les lames d'un vieux plancher de grenier,  au milieu des légumes conservés au cellier.

Et puis, il y a plus étrange encore. Le lutin a cette capacité incroyable à se lover dans les espaces petits, très petits. Pourquoi cela ? Tout simplement parce que le lutin est protéiforme. Capable de s'aplatir, de s'allonger, de rapetisser pour s'adapter à l'endroit choisi pour résider paisiblement, en attendant de livrer tout ce qui a construit le souffle du lieu. Le lutin est fantastique, dans toute l'essence du terme.

Mais non seulement habile à s'étirer, s'amincir, se tasser, le lutin peut aussi changer de couleur. Vert grenouille pour le jardin, strié de brun et beige pour se marier aux boiseries du grenier, rouge à proximité du poivron, tout cela pour mieux se fondre dans son environnement. Cependant, si le lutin aime à se soustraire aux regards en jouant au caméléon, il est parfois fantaisiste, voire fantasque. Il lui arrive de se métamorphoser en petits objets, afin de tromper les grands comme les petits qui résident là.

On a vu des lutins en forme de petite cuillère, d'autres mués en chaussure gauche, certains même en poignée faïence de porte, cela afin d'être régulièrement au contact des occupants et de discrètement enregistrer tous leurs faits et gestes. Seulement voilà, si certaines transformations peuvent être efficaces, d'autres le sont moins et permettent de démasquer le lutin.

Ainsi, alors que je réglais la gâche d'une vieille serrure qui renâclait à faire correctement son office, à dire maintenir la porte fermée, j'ai, par pur hasard, trouvé le lutin de la maison. Logé dans la partie basse de la pièce  métallique, le lutin ne m'est apparu qu'après le démontage. Vraisemblablement, il n'avait pas prévu de se montrer de lui même. Sommeillait-il au moment où j'ai manipulé l'objet que j'étais près à reposer ? Une chose est sûre, c'est qu'il m'est tombé entre les doigts.

Quadrangulaire, bleu, avec quatre picots sur le dessus. Dur, lisse, ferme, et petit, juste assez pour tenir dans le creux de la main. D'abord, avec les souvenirs de mon enfance, j'ai cru que c'était un Lego. Mais à bien y réfléchir, l'endroit d'où il sortait, le fait d'être resté caché là pendant de nombreuses années et son unicité ont fini par me persuader qu'il s'agissait bien du lutin de la maison. Les Lego ne sont jamais seuls, ils résident dans les chambres d'enfants, dans un tiroir ou sous le lit, mais pas dans la gâche d'une serrure.

Pour l'instant, immobile à côté de moi, un peu lavé car il était bien sale, il ne bouge pas, mais je sens monter en moi ses petites histoires. Bonheur des cadeaux, joie des essais, voiture, château, objet ésotérique fait de briques multicolores... mais aussi, tristesses d'enfants ou disputes de gamins, appels maternels au repas alors que la construction n'est pas aboutie, et puis un jour, nostalgie d'une enfance déjà bien loin.

Alors, petite forme bleue quadrangulaire, je sais que tu n'es pas un Lego mais bien un lutin, un peu maladroit dans le choix d'un déguisement qui t'a finalement trahi à mes yeux. Je le sais, je le sens. Ne sois pas inquiet, petit lutin de la maison, je vais bien te trouver un antre qui conviendra pour poursuivre ton œuvre de passeur de mémoire. Certes, tu ne seras plus complètement le détenteur de la petite histoire de cette maison sur laquelle tu veilles depuis bien longtemps. Mais sois sur que je te laisserai dévoiler, quand tu le souhaiteras, à qui tu le voudras, tous ses secrets.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Blandine 28/02/2020 21:57

Cette lecture m'a fait ma route du retour ! Merci !

patrick 29/02/2020 10:02

Il y a surement aussi un lutin dans ta nouvelle maison. Ne le cherche pas, il viendra à toi quand tu ne t'y attendras pas. Alors prends en soin, il te contera tout ce qui s'est passé avant ton arrivée dans ce lieu. Bisouilles.