Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

10 novembre 2019 7 10 /11 /novembre /2019 09:31

Nous antigaspi, vous connaissez ?

Un concept que je trouve absolument superbe. Entre le tout bio, parfois très, trop, cher et le formatage consumériste du produit parfait, orthodoxe, Nous antigaspi a trouvé une place qui permet d'éviter un gâchis alimentaire honteux, en regard de celles et ceux qui crèvent de faim ou n'ont les moyens de se nourrir que de produits à bas prix, souvent bourrés de saloperies.

J'ai eu la chance de faire l'expérience de Nous antigaspi à Laval, dans un des trois magasins ouverts dans l'Ouest actuellement. Pour moins de 10 €, je suis ressorti du magasin, avec 4 cuisses de canette, des échalotes, des oignons rose de Roscoff, des pommes. Bien sur, les légumes ne correspondaient pas aux canons de l'esthétique grande distributive, bien sur les cuisses de canettes devaient être façonnées le jour même car étant arrivées juste à la DLC. Alors oui, dans le magasin, il faut regarder, prendre le temps, choisir. Et quand on voit un plateau de tomates Marmande à 1 € le kilo ou des cèpes frais à moins de 10 € pour plus de 40 € sur le marché ou en grande surface... soit le quart du prix, on n'hésite peu.

Alors bien sur, il ne faut pas aller dans ces magasins avec la liste de courses, ça ne peut pas fonctionner. En revanche, flâner et glaner en fonction des produits, oui. C'est du gagnant gagnant : produit moins cher ET réactivation de l'intelligence, que choisir, pour quand, comment cuisiner...

Bref, Nous antigaspi ne doit pas être considéré comme une alternative mais bien comme un complément génial à la grande distribution, au marché du coin, à la montée du bio. Un projet intelligent pour préserver notre planète d'une autre façon tout en ayant la possibilité de se faire plaisir.

Mais seulement trois magasins... dans l'Ouest... !?! Rassurez-vous, le concept est en train de prendre et, après discussion avec un des employés de Laval, j'ai appris que 30 enseignes de même type allaient être déployées sur le territoire national dans les années à venir. Patience et vigilance, sauf si vous passez dans l'Ouest.

Partager cet article
Repost0

commentaires