Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

6 novembre 2019 3 06 /11 /novembre /2019 15:39
J’ai vu ce matin que les évaluations pour orienter les enfants en très grande difficulté vers un EGPA* ont une nouvelle fois changé. Les évaluations qui sont d'actualité ne sont ni plus ni moins que celles qui étaient en cours il y a quelques temps, bien plus simples que celles proposées l'an passé.
 
L’idée d’orienter en EGPA des élèves de CM2 en s'appuyant sur des évaluations de très faible niveau en dit long : moins d’élèves concernés, donc moins de recrutement en EGPA, donc fermetures annoncées de classes EGPA . Même je dois souscrire au droit de réserve, je considère que la politique de paupérisation des moyens pour aider réellement les élèves en difficulté suit son cours... écœurant !
 
Je rigole (jaune) d’avance en pensant aux profs de collèges qui vont s’arracher les cheveux, pris entre la nécessité de faire avancer la classe, tout en jonglant pour que les plus en difficulté raccrochent les wagons. Je parle bien sur des enseignants qui considèrent les élèves. Ceux qui s'en foutent et il y en a plus qu'on le croit, ne souffriront d'insomnie que parce qu'on leur a collé plus d'élèves que de raison et pas à cause d'un gosse qui peine à comprendre. Je rigole nettement moins en pensant précisément à ces gosses qui vont être coulés et maltraités.
 
Au lieu de réfléchir à des solutions pour aider correctement ces mouflets, le ministère réduit les moyens. Qu'est ce que c'est que ce bordel ? En REP+ on a des classes de CP et CE1 dédoublées et à l'entrée dans le second degré, finies les aides ad hoc ? C'est sur, le dédoublement aide en partie, mais, pour le vivre tous les jours, ce n'est pas non plus la panacée annoncée de façon démagogique par le ministère. Si la difficulté est en partie aidée par ce dispositif, elle est loin d'être complétement éradiquée. Il faut donc encore et encore étayer ces loupiots qui n'entrent pas naturellement dans le moule.
 
Putain d’institution ! J’en ai ras le bol de cette façon de traiter les gamins en difficulté, je suis bien content de bientôt la quitter et je plains, vous mes collègues qui devrez encore subir toutes ces conneries. Alors oui, d'aucun pourront dire qu'il est toujours possible de démissionner et de faire autre chose, mais si tout le monde réagit comme ça, l'école sera pire encore. Il y a des fois où il vaut mieux serrer les dents, ronger son frein, essuyer ses larmes devant toutes ces choses qui filent la gerbe et consacrer son énergie à aider les gosses plutôt que de lâcher le morceau. Quand on croit en l'humain, enseigner est un superbe métier.
 

*EGPA : Enseignement Général et Professionnel Adapté, anciennement SEGPA Section d'Enseignement Général et Professionnel Adapté. Changement de nom parce que lesdites sections avaient une image déplorable auprès de la population. Le ministère prendrait-il les gens pour des cons en usant de cette nouvelle dénomination faux cul ? Certainement.

Spéciale dédicace à toutes les collègues avec qui je travaille et qui sont révoltées autant que je peux l'être aujourd'hui.

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Beau coup de gueule !!!!
Répondre