Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

17 septembre 2019 2 17 /09 /septembre /2019 17:13

Les deux dernières phrases du refrain de la paillarde Le pou et l'araignée disent

"Non, non,non, non, Saint Eloi n'est pas mort (bis)
Car il bande encore (bis)"

A contrario, oui oui oui oui le panda Chuang Chuang est bien mort. Ce matin, au zoo de Chiang Mai.

Pourquoi un tel rapprochement ?

Tout simplement à cause des performances sexuelles de la bête, et quand je dis la bête, c'est bien de l'animal qu'il s'agit, et non de son appendice fainéant. Ce mou du genou, pour rester correct, était enfermé depuis 16 ans avec une femelle sans avoir été émoustillé par icelle et incapable de lui avoir fait un môme sauf par insémination artificielle, ce qui suppose le sieur s'est fait faire une petite douceur par un/une véto car je le vois mal en train de se faire plaisir de la patte droite en feuilletant Playboy de la gauche.

Le pire est que la prison dorée se trouve en Thaïlande, par essence le pays réputé pour ses massages libidineux. Ainsi, on aurait pu considérer que toutes les conditions étaient réunies pour assurer une descendance. Et bien, si j'ose l'expression : zobi ! Ce couillon de bestiau était obsédé par le bambou, mais uniquement pour le bouffer. Lamentable.

Ceci dit, Madame n'était peu être pas à la hauteur pour aguicher pépère. Pour mémoire, le Kamasutra vient d'Inde et non de Chine, pays préteur des ursidés. Malgré la projection privée d'accouplement de congénères, et dans congénère il y a les deux mots ad hoc pour une reproduction réussie, que dalle. Peut-être aurait-il été préférable de les brancher sur le site de Jacquie et Michel.

Ce panda était tellement crétin côté zozotte qu'il aurait été utile de lui offrir un stage chez les Bonobos qui règlent de façon plus que sympa tous les conflits, y compris ménagers.  On peut supposer qu'en 16 ans, il y a du en avoir des sources d'engueulade.  Dans un appart de 100 m² les prétextes ne manquent pas, chaussette qui traine sur le canapé, son du match de foot trop fort, chips dans le plumard et canettes au pied...  alors dans une cage ! Mais non, rien, tout allait bien, zenitude absolue pour monsieur, qui se tamponnait le coquillard de la gaudriole, obligeant madame à s'inscrire vainement aux soirées sextoys du zoo ou à draguer sauvagement le Bolot occidental, histoire de ne pas laisser la salle de jeu s'étioler.

Même chez les Roussettes, ces belles et grandes chauve-souris, il y aurait eu de l'inspiration pour monsieur Chuang, Chuang de son prénom. Et de la bonne, puisque la Roussette, si elle copule à la vitesse du pêt sur la toile cirée, soit 15 secondes chrono, a au moins cette superbe idée d'inclure des pratiques sympathiques dans l'acte de reproduction : fellation ET cunnilingus. En un mot comme en cent, fromage ET dessert... Mais non, le mou du gland décérébré a choisi de claquer après avoir béqueté plutôt qu'en epectase.

Franchement, Madame Lin Hui, avec un compagnon panda aussi con, il n'y a pas lieu de regretter qu'il soit passé ad patres. Un de perdu, dix de retrouvés.

Partager cet article
Repost0

commentaires