Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

1 janvier 2019 2 01 /01 /janvier /2019 20:03

"Sauver ou périr" devise des pompiers de Paris et titre du film de Frédéric Tellier. Un film difficile mais ô combien indispensable. Loin des superproductions américaines comme Backdraft, ce film est juste. Pierre Niney, Anaïs Demoustier, Chloé Stéphani, Vincent Rottiers et Samir Bouajila y incarnent des personnages d'un drame de la vie avec grand brio. L'engagement, le doute, la peur, la colère, l'empathie, l'amour y sont joués avec sensibilité, sans sensiblerie, avec exactitude, précision, incarnation. Ces acteurs et actrices, à travers les différents rôles, nous emportent, véritable magie du cinéma, superbe intelligence du réalisateur, dans la vie de ces héros du quotidien que sont les pompiers et de leurs proches.

Il y a peu, dans le post REMERCIEMENTS, je citais ces hommes et femmes, qui au quotidien, œuvrent dans une grande discrétion et dans une abnégation sans borne qui les conduit parfois au second terme de la devise des pompiers de Paris. en visionnant ce film, je pensais à tous les moments où les pompiers sont agressés, caillassés, violentés, blessés par des personnes dont je peine toujours à comprendre les raisons de telles agressions. Les pompiers ne jouent pas contre la société, si pauvre soit-elle. Il n'ont rien de plus à gagner en intervenant dans les quartiers chics que dans les banlieues tristes.

C'est leur job, ils, elles ont choisi de le faire, quelles qu'en soient les conditions, quelle qu'en soit l'issue, bien souvent en risquant leur vie. Jamais, je dis bien jamais je ne pourrai admettre que l'on s'en prenne à eux. Le film Sauver ou périr devrait être diffusé dans tous les collèges et lycées de France et de Navarre, avec une problématique : qu'est ce que l'engagement ? qu'est ce l'altruisme ? Je me dis que les jeunes qui s'en prennent à ces soldats du feu, pire, qui montent des guets-apens pour les piéger devraient, s'ils sont pris, visionner ce film en boucle, mais aussi aller voir in situ, dans les établissements de soin, le résultat sur ces humains, parfois dramatique, qu'ils ont engendré.

Merci à vous, gens de cinéma d'avoir construit un si bel opus. Merci à vous aussi, une fois encore, pompiers de tous pays, pour ce que vous faites, pour ce que vous êtes. Allez toutes et tous voir ce film, c'est indispensable. Cela dit la fragilité des choses, et cela grandit l'espoir en l'Homme.

Partager cet article
Repost0

commentaires