Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

27 janvier 2019 7 27 /01 /janvier /2019 15:46

Après avoir ronchonné sur la scie médiatique d'hommages à feu Michel Legrand, je viens d'entendre une phrase qui me plait bien, tirée du livre J'ai le regret de vous dire oui. Celle-ci est de Saint John Perse :

"Il ne faut pas disséquer la gorge du rossignol"

Quel magnifique métaphore pour exprimer la nécessité de prendre les œuvres comme elles sont, sans vouloir à tout crin les expliquer. Cela rejoint pour moi cette distinction de Roland Barthes, à propos de la photographie in La chambre claire entre le studium et le punctum.

Je suis complétement en accord avec cette façon de voir, d'entendre, de sentir les choses de l'Art. Ce qui m'importe avant tout est que je sois touché, ou non, par l’œuvre. La glose,  l'intellection, pour autant qu'elles soient, restent secondes, même si elles apportent un plus à la compréhension.

D'ailleurs, faut-il toujours comprendre une œuvre ? Ne suffit-il pas souvent, en son for intérieur, de la vivre ?

Rien que pour ça, merci Messieurs

Partager cet article
Repost0

commentaires