Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

27 décembre 2018 4 27 /12 /décembre /2018 09:48

Monsieur le sinistre de l'arrêt du nucléaire bon d'accord mais bon pas tout de suite, vous considérez que "Ce n'est pas aux juges de forcer le gouvernement à prendre une loi"

Personne ne demande à l’État de prendre une loi ou des lois. Les organisations qui ont écrit le texte de la pétition L'affaire du siècle n'y ont d'ailleurs à aucun moment inscrit ce mot. Ils vous demandent juste que l’État respecte les engagements qu'il a pris, initié, piloté lors des divers rassemblements internationaux pour lutter contre le réchauffement climatique.

Il suffit de relire ce texte pour le voir.

Qui plus est, fi de l'idée d'une réplique au mouvement des gilets jaunes. Il ne semble pas incompatible de vivre correctement, socialement parlant, tout en faisant attention à ne pas dégrader cette terre qui l'est déjà tellement.

Alors Monsieur le petit sinistre de la montée des eaux mais c'est pas de ma faute, pourquoi pareil discours face à une pétition de cette ampleur, à la tête de laquelle se trouvent des gens qui pensent un monde propre à accueillir nos enfants tout en leur proposant de vivre dans la dignité ?

Ce qui m'agace dans cette réaction, c'est le côté moraliste et en même temps condescendant du sinistre des feux de forêt mais on verra plus tard, alors que les pétitionnaires ne demandent pas que les juges forcent à la promulgation de lois mais bien l'application de ce que l’État français a promis. C'est pourtant assez simple à comprendre.

C'est vrai, une pétition ne casse rien, c'est vrai, une pétition ne bloque pas le pays, c'est vrai, une pétition ne coûte pas un fric fou pour réparer la casse, c'est vrai, une pétition ne fout pas la trouille au Président et à ses sinistres, c'est vrai, une pétition ne fait pas des blessés, c'est vrai une pétition ne se solde pas par des morts...

Je n'attends pas grand chose de L’État et moins encore de vous Monsieur le minuscule sinistre au petit doigt sur la couture du pantalon. Je me dis simplement que cette pétition est plus que légitime, elle redonne une visibilité à l'urgence d'agir, visibilité mise sérieusement à mal ces dernières semaines, ces derniers mois, par le mépris affichés des grands de ce monde, Trump, Bolsonaro... pour le combat contre le réchauffement climatique, par le mépris affiché par Manupiter entre autre pour les petits, toujours plus vaches à lait que les nantis.

 Plus d'un million huit cent mille signatures à l'heure où j'écris. Alors, sans être pour la république des juges, Mesdames, Messieurs, continuez à parler de la chose, continuez à dire qu'il est urgent de respecter ses engagements. Et si le cœur vous en dit, pour nos enfants, petits enfants... et pour nous aussi tant qu'on y est, il est encore possible de signer cette pétition.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires