Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

22 septembre 2018 6 22 /09 /septembre /2018 13:35

Stupidité politique cancérigène, autrement dit plus con tumeur : à six ans de l'accueil des jeux olympiques en France, annonce de réduction drastique des moyens de L’État pour le sport. C'est moins la défense des J. O. qui me fait réagir que l'accès au sport à tout un chacun. N'oubliez pas non plus que ce sport, dit de masse, constitue en partie le vivier pour les futurs J. O. 

Alors quoi ? Si L’État supprime des moyens à toutes les activités sportives mises en place en France, on demandera aux bénévoles, sans qui le sport de masse ne serait pas, de mettre la main au porte monnaie en plus de dispenser leur énergie et leur temps aux chères têtes blondes de notre beau pays ?

Et tant qu'on y est, pour faire des économies, on pourrait aussi aller les chercher par la peau du dos, ces bénévoles et ces animateurs, et les obliger à construire gratos les structures qui accueillent les sportifs, à pédaler sous les coups de fouet pour fournir le courant qui éclaire les salles closes, à aller puiser, à coup de pompes dans le cul, l'eau pour remplir les piscines... 

On croit rêver. Vous qui gouvernez, bande de débiles profonds, ouvrez un peu vos quinquets sur la cohérence de vos actes, faute de quoi en 2024, la seule activité sportive qui restera en France sera de s'assoir devant la télé et l’Équipe de France présentée aux J. O. ne sera plus composée que de porteurs de canettes

J'ai entendu que certains responsables sportifs proposent un week end complet de boycott des manifs sportives en expliquant l'impact économique de la chose. Chiche ! J'en rigole d'avance.

J'ajoute pour votre réflexion, si elle existe, bande de politicards et technocrates ramollis du bulbe, que quand les moyens auront diminué de telle façon que les bénévoles et les professionnels, qui œuvrent au quotidien dans le cadre du sport de masse, seront complétement désabusés et laisseront tomber, vous serez les premiers à chouiner parce les gosses désœuvrés foutront le feu aux cités dans lesquelles ils vivent. Vous promettrez aux habitants des lieux une karcherisation de bon aloi alors qu'avec des clubs sportifs, vous n'auriez jamais eu de débordement.

Réfléchissez, merde ! Comment dire, ce que vous êtes en train de faire s'appelle se tirer une balle dans le pied... euh, non... finis les stands de tir, j'avais oublié...

Partager cet article
Repost0

commentaires