Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

8 janvier 2018 1 08 /01 /janvier /2018 18:51
Connaissez-vous la métaphore du singe sur l'épaule ? Non, alors pour vous édifier quelque peu voici ce qui en est dit sur https://www.gestiform.ch/la-metaphore-du-singe-sur-lepaule-monkey-management/ :
 
"William Oncken était un spécialiste américain du management. C’est en 1974, qu’il publiait un article pour le moins original abordant la problématique de la gestion du temps en lien avec la délégation.
 
Le singe représente tout «projet», «action», «dossier», «décision», «problème»; c’est un charmant animal qui a pour particularité de sauter d’une épaule à l’autre pour se blottir dans les bras du plus accueillant des décisionnaires, pas forcément le bon et rarement volontaire.
 
L’analogie du singe désormais perché sur l’épaule du manager illustre le transfert de l’initiative du subordonné vers son supérieur. Le singe n’aurait pourtant jamais dû quitter l’épaule de son propriétaire légitime. Celui qui n’y prend pas garde se trouve vite à la tête d’une ménagerie affamée qui lui rend la vie impossible. Malgré les efforts que peut réaliser un manager pour développer l’initiative et l’autonomie de ses collaborateurs, il demeurera toujours confronté à la gestion des singes lorsqu’un une personne viendra lui soumettre son problème.
 
De cette manière, il se décharge de sa responsabilité en attendant votre initiative. Dans le feu de l’action, bien des singes sont au rendez-vous.
Pour aider les managers à ne pas se laisser dominer par ces primates bien blottis sur leurs épaules, William Oncken a recensé sept étapes pour gérer efficacement les problèmes de management."
 
Ce ne sont pas ici les sept étapes qui m'interpellent, comme on dit, quelque part, et en particulier au niveau du vécu.
 
Simplement, considérant que ce spécialiste a théorisé la chose il y a maintenant plus de 40 ans, peut-on encore considérer la chose, en 2018, comme valable, voire comme valide, en regard de l'augmentation de la vitesse dans tous les domaines.
 
En 1974, point d'internet, point de téléphone portable, point de train à grande vitesse, ou si peu... Mais aujourd'hui ?!? Record du monde de vitesse pour le TGV à 574,8 km/h, échanges mondiaux sur les réseaux sociaux à la vitesse grand V, marchés spéculateurs qui réagissent à la nanoseconde...
 

Bref, la métaphore du singe sur l'épaule a du plomb dans l'aile. Heureusement, puisqu'on n'arrête pas le progrès, il y a aujourd'hui une évolution iconique de la chose. Pour ne pas trop heurter le quidam, le singe est passé de l'épaule au rétroviseur d'une voiture, accélérant ainsi la cadence. Qui sait, au train (grande vitesse) où vont les choses, on verra peut-être un jour un singe sur le nez d'une fusée d'Elon Musk, prête à partir, à vitesse lumière, pour Mars.

 

"Ouais, ben en attendant, sur l'épaule, à petite vitesse,

je me se gelais nettement moins les cacahuètes ! "

 
La seule chose que je retiens de tout cela c'est que plus l'accélération dans le traitement des problèmes est grand, plus le singe gère mal la prise de distance dans le transfert de lieu où se poser, plus il trébuche et loupe sa cible et moins le monde est cohérent.
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Je vois de temps en temps des managers ou prétendus tels qui répondraient bien au sobriquet de macaque...et en tout état de cause gare au goriiiiiiiillle eu!
Répondre