Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

15 décembre 2017 5 15 /12 /décembre /2017 18:22

Je suis un auditeur de France Inter depuis des lustres. Il y a du bon, souvent ! Mais il y a aussi parfois du mauvais, voire du très mauvais.

Aujourd'hui, en écoutant l'émission Par Jupiter, j'ai fini par arrêter ma radio tant j'en avais assez d'entendre Monsieur Frédéric Fromet.

Certes, il y a des moments où ses interventions sont assez drôles, mais là... !!! J'ai trouvé la limité des bornes largement dépassée.

Je ne suis pas bégueule, encore moins cul béni, et il m'arrive plus souvent qu'à mon tour d'être paillard, d'user d'un vocabulaire à ne pas forcément mettre dans toutes les oreilles. Cependant, quand je fais cela, je prends soin que ce soit en une compagnie qui mesure le second degré, qui comprend le décalage, la grivoiserie, voire la paillardise. Et s'il m'arrive d'être grossier, je prends un soin infini pour ne pas être vulgaire.

C'est bien ce que je reproche aujourd'hui à Monsieur Frédéric Fromet : sa vulgarité. A propos de la décision du sinistre de l'éducation qui souhaite une chorale dans tous les collèges de France et de Navarre, Monsieur Frédéric Fromet a choisi de détourner le chant des Choristes.

En voici le début :

"Si tu m'vois enculer ta dinde

Ne crois pas que j'fête Noël

J'vais faire un manteau d'fourrure

Avec les poils de sa chatte

J'vais faire un manteau de fourrure

Avec les poils de sa chatte.

Mieux vaut avoir une bite dans le cerveau

que d'avoir le cerveau dans la ???

etc etc..."

Alors, pourquoi est-ce que je trouve cela absolument lamentable ?

Ce qui me déplait le plus, c'est que ce mauvais sketch, visant une proposition ministérielle avec laquelle on peut être d'accord, ou non, passe à une heure de grande écoute, qui plus est sur une radio de service public. Entre 17 et 18 h, les enfants sont encore loin d'être couchés et peuvent entendre le vocabulaire fleuri utilisé.

Monsieur Frédéric Fromet fait de l'humour ! nous dira-t-on. Ha ??? Si j'utilise le même lexique que lui, je dirais que c'est de l'humour à deux balles qui ne pisse vraiment pas loin.

Inspiration calamiteuse qui loupe le sarcasme effectif en usant par trop de la vulgarité.

Même si les acolytes de Monsieur Frédéric Fromet sont pliés de rire, je trouve ses saillies loin d'être drolatiques, son humour loin d'être subtil, son vocabulaire loin d'être adapté à une chaîne qui revendique l'acculturation de ses auditeurs.

Une fois encore, je vais jouer les vieux schnocks grincheux. Je regrette douloureusement l'impertinence, toujours élégante, même si elle pouvait parfois user de termes grossiers, de Monsieur Pierre Desproges.

Quand je l'écoutais, j'avais toujours du mal à retenir mon rire et je ressortais grandi d'avoir écouté ses mots, alors que là, à vous écouter Monsieur Frédéric Fromet (avant de couper ma radio car vous m'avez excédé) j'ai la désagréable sensation d'avoir pataugé dans un purin qui en aucun, n'élèvera mon esprit.

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
J'ai l'impression que vous n'avez pas compris que c'est aussi l'inanité d'un chanteur populaire chez pas mal d'ados que vise Fromet. Il n'a fait que mettre sur une autre musique des paroles que prononce le rappeur Booba.
Répondre
P
Bonjour Rémi.
D'abord merci de venir surfer sur Plaisir de mots.
Pour ce qui est du post ci-dessus, ce qui me gêne c'est moins le fond et l'objectif de Fromet, au sein de l'émission, que je comprends bien car j'écoute l'émission régulièrement, que la forme et plus encore le moment.
Je m'explique. Enseignant spécialisé dans une zone dite sensible, je me bats au quotidien au côté de mes collègues, pour améliorer le langage des enfants. Rude combat, toujours renouvellé. Je trouve donc inutile et maladroit de diffuser de telles choses à l'heure où les enfants peuvent entendre cela. Le vocabulaire employé ne me choque pas puisque dans Plaisir de mots, il m'arrive d'en user aussi. Mais le blog est destiné à un public adulte, averti. La radio est omniprésente, peu filtrée.
J'emploie aussi ces termes lors de conversations avec des adultes. Je ne suis pas hors du monde et n'échappe pas au langage moins soutenu. Pour autant, j'essaie toujours de châtier mon propos lorsque je suis en présence d'enfants. Voila la raison de ma sortie agacée sur le blog.
Merci de m'avoir lu et surtout d'avoir commenté le post. C'est aussi grâce aux propos des surfeurs que je réfléchis, fais évoluer le blog.
Bien cordialement.