Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 07:50

Action/réaction vs temps de la réflexion... une vraie question. Si je peux admettre que les montées au filet de Bill le rapide alias Jupi le tennisman, notre tout frais Président, ont une certaine efficacité en terme de communication médiatique, je crains toujours que cette façon de faire ne prenne toute la place, privant l'homo sapiens du temps de la réflexion, de la prise de distance.

Peut-être est ce parce que je vieillis et que les neurones des plus jeunes que moi sont plus véloces ? Je me rends bien compte que je réagis avec moins de célérité à l'événement, que j'essaie de me distancier de celui-ci, même si mon post actuel tendrait à prouver le contraire.

Je suis soucieux de cette accélération des choses même si elle est immanente au progrès. J'ai pris conscience, et je l'ai déjà écrit sur ce blog, de ce phénomène avec l'arrivée des courriers électroniques. A cette époque, j'ai eu l'occasion de vivre une chose qui m'a effaré : un de mes collègues a traversé le couloir qui séparait son bureau du mien, y est entré comme un possédé pour me demander d'un air patibulaire si j'avais reçu son mél dont j'ai appris qu'il l'avait envoyé... 10 minutes avant !!!

Depuis, on a pu rire de la phrase "Action... réaction !" proférée par Rachin (François Berléand) le directeur tyrannique du film Les choristes. On a nettement moins ri quand le Petit Nico a mis en application politique le principe, annonçant une loi pour le lendemain de chaque actualité brûlante.

Depuis, les réseaux sociaux ont monté en puissance et je serais malhonnête de nier l'aspect positif de ceux-ci dans le déplacement d'un certain pouvoir vers Madame ou Monsieur Tout le monde. Cependant, la médaille a son revers et le guignol élu aux dernières élections des USA nous en donne au quotidien l'exemple désastreux avec des tweets dont je finis par penser qu'ils sont métonymiques de toute sa pensée non pas en termes de concision mais bien de pauvreté intellectuelle.

Il n'est pas question de rester les bras croisés face à ce qui menace notre monde, que ce soit dans la problématique écologique ou dans celle de la pollution politique de l'extrémisme et du repli sur soi, que ce soit dans d'autres façons de penser le progrès ou dans celles d'une prise en compte a minima des individus...

Il faut faire vite, certes, mais il est urgent de ne pas se précipiter. L'avenir de l'homme tiendra autant dans notre capacité à agir sans tarder que dans celle, indispensable, d'y réfléchir préalablement.

Partager cet article
Repost0

commentaires