Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 18:43

Que vous dire... après avoir plaisanté sur les uns et les autres, mais jamais sur l'une, faut pas charrier non plus, voilà qu'il faut aller voter demain.

J'écourte mon séjour de vacances pour ce faire, la mort dans l'âme... car le choix va être pour le moins difficile.

J'aimerais bien une femme comme présidente, mais il y a des occurrences rédhibitoires... je ne pousse pas plus loin la démonstration, vous m'aurez compris.

Je ne mettrai pas non plus un bulletin dans l'urne pour le roi des rillettes malhonnêtes et menteuses.

Les dits "petits candidats"... oui, certes, c'est tentant de se faire plaisir, mais bon, je garde le stigmate du 21 avril 2002.

Alors, voter utile ? Certes itou, mais je garde le stigmate de l'après 21 avril 2002, alors ?!?

Etant convaincu que si l'Europe n'est pas une panacée, je le suis autant sur le fait que d'en sortir serait une belle bêtise.

Pas simple du tout, le seul qui aurait peu m'attirer pour le coeur, comme disent les média, en opposition du vote de raison, a à peu près le charisme d'une belette neurasthénique.

Je ne vous dis pas à quel point je me sens mal...

Alors... je sens bien bien que j'hésiterai, puisque le vote blanc ne vaut pas tripette, et que j'agirai à l'ultime seconde dans le huis clos de l'isoloir dans un réflexe plus que dans une réflexion, quel dommage.

Mais franchement, depuis que je vote, jamais je ne me suis senti aussi désemparé... j'en arrive à me demander si je ne vais pas aller voter sur le coup de 20h01... Non... faut pas déconner.

Partager cet article
Repost0

commentaires