Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 18:01

Parfois au hasard du surf sur le net, je trouve des choses qui me ramènent dans les années de ma jeunesse et je comprends mieux pourquoi j'aime tant les mots. Pas forcément ceux que je lis, plutôt ceux qui sont prononcés, dits, chantés, transformés, tordus, torturés...

Je me souviens de ces disques vinyl 45 tours passés à l'envi sur l'électrophone familial. Les Frères ennemis, Raymond Devos, Yves Deniau, Jacques Baudoin...

Plus tard, arrivé à l'âge adulte, j'ai continué à cultiver avec délice ce jardin rhétorique avec Jean Amadou, Pierre Desproges, Stéphane De Groodt et j'en oublie.

Des chansonniers, des acteurs, des diseurs. Il y avait parmi eux certainement celui qui a permis à mon esprit de mettre le pieds à l'étrier de la contorsion verbale et de la contrepèterie : Pierre Repp.

Certes, aujourd'hui, il peut sembler désuet, mais prenez le temps de l'écouter jusqu'au bout. Sous couvert de bafouillage, quel talent dans l'art de la jonglerie verbale, tant sur la forme que sur le fond. Prêtez une oreille attentive, ça vaut la peine.

Merci Messieurs, merci Monsieur.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
es quélant mrévent
Répondre