Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de plaisir-de-mots.over-blog.fr
  • : Mon objectif est d'explorer l'inconnu d'une vie nouvelle, grâce, entre autres, à l'écriture. Le ton restera le même; souvent impertinent, parfois cynique mais toujours en tentant de garder ce qui nous permet encore de vivre dans ce drôle de monde, l'humour, dans tous ses états.
  • Contact

Rechercher

24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 16:41
L'INDICE PAN SABLE

Je vous avais déjà fait le coup avec la fiche cuisine présentée pour la promo du film Les saveurs du palais, avec Catherine Frot en cuisinière attitrée du président. Je ne résiste pas au plaisir d'en remettre une couche avec cette recette trouvée sur un fascicule édité par des producteurs d'oignons et autres épices de notre bonne France.

Ainsi, je vous livre ici, et je vous prie de croire en mon honnêteté de copiste, l'intégralité, je dis bien l'intégralité de la recette du Velouté de lentilles corail au curry.

Ingrédients :

- 120g de lentilles corail

- 2 carottes moyennes

- 1 oignon jaune Ferme des Arches (en gras s'il vous plait, puisque c'est la Ferme des Arches qui édite le fascicule... NDLR)

- 2 gousses d'ail de la Ferme des Arches

- 1 c. à café de curry

- huile d'olive

- sel, poivre

Préparation :

Rincer les lentilles.

Couper les carottes en rondelles.

Dans une sauteuse, faire chauffer l'huile d'olive, y faire revenir les oignons émincés et les gousses d'ail écrasées.

Ajouter les lentilles, puis le curry. Recouvrir d'environ un litre d'eau, faire cuire environ 20 minutes à feu doux, en mélangeant de temps à autre.

Verser dans un blender et mixer jusqu'à obtention d'une texture bien homogène et veloutée.

Assaisonner, parsemer de quelques herbes ciselées en fonction de vos goûts (ciboulette, coriandre... )

Déguster chaud.

Et voilà ! C'est fait... Bon, vous n'avez rien remarqué ???

Relisez attentivement...

Les carottes... une fois épluchées et coupées... que deviennent-elles ?

J'imagine le quidam, un tantinet obtus, qui opère en suivant à la lettre la recette indiquée. Au moment de déguster, il réalise que son tas de carottes tronçonnées en menues rondelles est toujours sur le plan de travail, avec l'air triste du chien abandonné au coin du bois à l'aube des congés estivaux...

D'où un certain nombre de questions

- la carotte, débitée qui plus est, a-t-elle une influence à distance sur ce qui bloblotte dans la casserole ?

- la carotte a-t-elle pour fonction uniquement de faire marcher le commerce, car il en faut deux quand même, et des moyennes... Comme c'est dispendieux !

- La carotte est-elle là uniquement pour générer des déchets organiques en complément des épluchures de lentilles qui, soyons honnêtes, ne pèsent pas vraiment lourd dans le composteur.

- la carotte n'a-t-elle été sollicitée que pour faire durer un peu plus le temps de la recette en l'épluchant et en la réduisant ? A ce sujet, si le maraîcher du coin ne peut vous fournir en carottes, il y a la solution de la girafe à peigner, pour occuper le temps. Ceci dit, avant de ce faire, inutile d'éplucher la girafe et encore moins de la couper en rondelles, d'ailleurs, pas sur qu'elle se laisse faire.

- la carotte a-t-elle une fonction particulièrement stimulante auprès de la ménagère de moins de 50 ans ? Auquel cas, sauf à être adepte du SM, je ne vois pas bien pourquoi elle est réduite en rondelles... Parce qu'effectivement, en suivant la recette à la lettre, comme dirait l'autre: "les carottes, tu peux de les coller... "

Bref, quand vous ferez votre velouté de lentilles corail au curry, vous pouvez oublier un ingrédient... l'essentiel, c'est qu'il y ait les carottes !

Partager cet article
Repost0

commentaires